Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: Si vous voulez protéger le sang de vos fils, élisez la résistance qui subit toute sorte de complots US’ Une agent du Mossad recruterait de hauts dirigeants français La Ghouta orientale… Les «Casques blancs» vont-ils jouer à une nouvelle pièce de théâtre? Les armes livrées par les USA aux groupes armés syriens désormais vendues sur Internet 45 morts dans le double attentat vendredi à Mogadiscio Alaa de Bosnie Russie: le groupe national syrien de la musique participe à la cérémonie du centenaire de la fondation de l’armée L’ouverture de l’ambassade US à al-Qods au 70e anniversaire de la Nakba, une «provocation» Une provocation chimique se prépare dans la Ghouta orientale Afghanistan: au moins 18 soldats tués dans l’attaque de leur base par les talibans Des sanctions américaines contre Moscou dans les semaines à venir Nigeria: 111 élèves auraient été enlevés par les terroristes de Boko Haram Brexit: la vision britannique de sa relation avec l’UE est «pure illusion», selon Tusk HRW: les autorités devraient exonérer Nabil Rajab et le remettre en liberté Sept ans après le soulèvement populaire au Bahreïn, la lutte continue Bahreïn: Une population opprimée dans l’indifférence
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le chef de la police de Catalogne est arrivé vendredi matin à l'Audience nationale de Madrid, un tribunal notamment en charge des affaires de sécurité nationale, où il est poursuivi pour «sédition».

Catalogne: le chef de la police catalane devant la justice à Madrid.

Josep-Lluis Trapero est convoqué comme ses adjoints et les chefs des deux principales associations indépendantistes de Catalogne pour les troubles ayant accompagné des arrestations et perquisitions en Catalogne, et alors que le gouvernement séparatiste de la région envisage une déclaration unilatérale d'indépendance.

Trapero, qui avait fait la Une de la presse internationale en tant que dirigeant de l'enquête sur les attentats terroristes ayant fait 16 morts à Barcelone et Cambrils, les 17 et 18 août, n'a pas fait de déclarations.

Quatre personnes sont poursuivies: Josep Lluis Trapero, Teresa Laplana, une autre responsable de police catalane, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, présidents de deux plus puissantes associations séparatistes, l'Assemblée nationale catalane (ANC) et Omnium.

La justice les a convoqués en tant qu'inculpés dans le cadre d'une «enquête pour sédition» liée à des manifestations survenues les 20 et 21 septembre à Barcelone.

Des manifestants encouragés par l'ANC et Omnium avaient alors bloqué des gardes civils dans leur bâtiment pendant des heures et avaient endommagé leurs véhicules, des faits passibles de quinze ans de prison.

Les inculpés étaient accompagnés d'un petit groupe d'élus indépendantistes catalans mais aussi d'élus nationalistes basques de droite et de la gauche indépendantiste.

Ces derniers n'ont pas été autorisés à les accompagner à l'intérieur. Et, narguant la police qui garde le bâtiment l'un d'entre eux agitait un bulletin de vote comme ceux utilisés lors du référendum d'autodétermination interdit de dimanche en Catalogne.

La tenue de ce scrutin en dépit de son interdiction par la Cour constitutionnelle a déclenché la plus grave crise politique en Espagne depuis la restauration de la démocratie en 1977.

Les dirigeants séparatistes catalans, qui estiment avoir remporté le référendum avec 90% des voix et un taux de participation de 42,3% envisagent de déclarer l'indépendance unilatéralement, posant un risque majeur pour la stabilité de l'Europe.

Ils sont prêts à le faire même si ce scrutin ne remplit pas les critères exigés dans ces circonstances (commission électorale indépendante, secret du vote, assesseurs....).

Le parquet a la possibilité de requérir le placement en détention provisoire des inculpés à l'issue de leur comparution mais il n'avait pas encore annoncé sa position sur ce point vendredi matin.

Source: agences et rédaction

06-10-2017 | 14:02
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut