Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’extrémiste Djamel Beghal expulsé vers l’Algérie Nigeria: des dizaines de soldats tués dans une attaque de «Boko Haram» Nucléaire : le retrait américain «a des répercussions négatives» sur la région, estime Aoun Sayed Khamenei : la politique satanique «deal du siècle» ne se réalisera jamais France: une victoire des Bleus au Mondial 2018 ternie par les échauffourées L’Iran tiendra tête aux USA, assure sayed Khamenei Sommet Trump-Poutine sous les yeux attentifs de l’Europe Tunisie: le PM devra démissionner si la crise perdure, dit le président La Dahié plus belle qu’elle ne l’était avant la guerre de 2006 À qui sera-t-il offert le ballon de la finale France-Croatie signé par Poutine et Macron? Assad : l’armée a la volonté ferme de libérer tous les territoires syriens du terrorisme Brexit: May confie que Trump lui a suggéré de «poursuivre» l’UE en justice Les sionistes du Royaume sont prêts… Poutine: La Russie a été visée par «25 millions de cyber-attaques» lors du Mondial 2018 Gaza : frappes israéliennes les plus importantes depuis 2014 Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les terroristes ont délibérément détruit la plupart de l’infrastructure des grands champs de gaz dans la région de Deir ez-Zor, tandis que près de 80% des gisements de pétrole sont encore contrôlés par «Daech», a déclaré à Sputnik une source sur les lieux.

«Daech» contrôle encore 80% des gisements pétroliers à Deir ez-Zor.

Le porte-parole d'une compagnie de gaz syrienne de Deir ez-Zor, Amin al-Hamid, a dressé le bilan de la situation actuelle autour des gisements de gaz et de pétrole dans la région.

«À ce jour, plus de 80% des ressources pétrolières de Deir-ez-Zor sont contrôlées par Daech. En ce qui concerne les champs de gaz, ils sont pratiquement tous sous le contrôle des terroristes. Toutes les usines et les gisements de gaz en question se trouvent sur l'autre côté de l'Euphrate — ce sont Konoko, Omar, Jafra, Ezba et Tanak — et la plupart des usines de traitement du gaz sont situées là-bas», a déclaré M. al-Hamid.

«Selon nos informations, les terroristes ont déjà complètement détruit l'infrastructure dans les champs Omar et Tanaka, tandis qu'à Konoko on a détruit certaines installations», a ajouté M. al-Hamid.

Selon l'ingénieur, les terroristes ont également détruit le gazoduc au sud-est de Deir ez-Zor.

«Konoko, avec tous ses puits, peut produire jusqu'à deux millions de mètres cubes par jour. C'est le gisement le plus important de Deir ez-Zor. Avant la guerre, c'était le troisième plus grand gisement gazier en Syrie. La restauration de leur infrastructure est possible, mais les dégâts pourront être estimés dès que nous pourrons visiter ces lieux et effectuer une enquête détaillée», a conclu le représentant de la compagnie de gaz.

Le 5 septembre, les forces syriennes ont brisé le siège de Deir ez-Zor et sont entrées dans sa partie nord. Le blocus de la base aérienne de Deir ez-Zor a été brisé quatre jours plus tard par des unités syriennes placées sous le commandement des généraux Issam Zahreddine et Souheil al-Hassan.

Grâce au soutien de l'aviation et de l'artillerie, l'armée est parvenue à reprendre plusieurs hauteurs, mettre hors d'usage des équipements des terroristes de «Daech» et détruire certaines de leurs positions fortifiées.

Source: agences et rédaction

23-09-2017 | 14:52
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut