Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La Banque Centrale iranienne annonce la croissance économique du pays Damas met en garde Ankara contre une intervention militaire à Afrin La propagande terroriste continue malgré les efforts des réseaux sociaux Le WSJ présage un futur macabre pour le dollar Pyongyang prépare un défilé militaire pour la veille des JO Aide aux Palestiniens: La Belgique promet 19 millions d’euros sur 3 ans à l’UNRWA Maroc: poursuite de la contestation dans une ancienne ville minière Faits honteux du programme d’armement des groupes armés syriens par la CIA Londres va augmenter de 44,5 millions de livres sa contribution financière à Calais Nucléaire iranien: le patron de l’ONU défend l’accord que Donald Trump veut durcir Washington admet que l’Iran connait ses plus forts moments, assure le vice-ministre iranien des AE GB: les députés adoptent la loi de retrait de l’UE «L’ambassade US en Israël ne sera pas transférée à Jérusalem cette année», dit Trump Commandant en chef de l’armée: «Nous sommes prêts à riposter à toute agression israélienne» «Israël» maintient Ahed al-Tamimi en détention jusqu’à son procès Six bombardiers nucléaires US dépêchés vers la péninsule coréenne Le Bitcoin perd un quart de sa valeur en 24h Aide aux Palestiniens: le gel US «vise à liquider la question des réfugiés», dénonce la LA Lors d’un entretien avec Berry, Rohani salue «les liens solides avec le Liban» Juncker «aimerait bien» que le Royaume-Uni revienne dans l’UE après le Brexit Familles de terroristes en Syrie: plainte contre la France pour «détention arbitraire» L’Inde et «Israël» ont établi une liaison aérienne via l’espace aérien saoudien Gel de l’aide américaine aux Palestiniens: l’UNRWA dans sa pire crise Collisions: procédure pour «homicide par négligence» contre deux commandants de l’US Navy Toute activité sur Twitter enregistrée, messages privés compris
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé que le maintien des armes du Hezbollah reste justifié en raison des menaces qui pèsent toujours sur le Liban.

Le président Aoun: Le rôle du Hezbollah persiste tant que des menaces pèsent sur le Liban.

Le chef de l'Etat libanais a fait ces déclarations dans un entretien au site d'information en ligne Al-Monitor, basé à Washington, qui a été publié jeudi.

Le Hezbollah et l'armée libanaise ont mené séparément en juillet et août des batailles contre les terroristes à la frontière syrienne.

«Le rôle du Hezbollah persiste tant que des menaces pèsent toujours sur le Liban», a indiqué le président libanais, soulignant qu’«actuellement, le Hezbollah est un acteur de la crise régionale».

Sur le rôle du parti libanais, le président Aoun a rappelé: «Vous savez, le Hezbollah est une organisation libanaise créée pour libérer le territoire libanais de l'occupation israélienne. Il a été fondé en 1985, et plus tard, en l'an 2000, il a forcé Israël à se retirer du Liban (…)».

Et de souligner: «J'ai rencontré (le secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah) en 2006 en tant que chef du Courant patriotique libre et j'ai signé une entente qui évoque les moyens de désarmer le Hezbollah tout en maintenant le dialogue, mais à l'été 2006, Israël a de nouveau attaqué. Cette situation est compliquée. Vous ne pouvez pas dire au Hezbollah +Nous devons démanteler votre organisation+, alors qu'Israël continue d'attaquer et de provoquer le Liban».

Le chef de l'Etat libanais a rappelé que «la semaine dernière, l'armée israélienne a attaqué à deux reprises. La première attaque n'a pas touché le Liban, mais elle a eu lieu contre la Syrie à partir de l'espace aérien libanais. L'entité sioniste a par la suite simulé une attaque aérienne contre Saïda (Liban-Sud), faisant éclater les vitres des maisons, après avoir brisé le mur du son. Les avions israéliens volaient à basse altitude, au-dessus des bâtiments».

Ce n'est pas la première fois que le président de la République libanaise prend une telle position vis-à-vis des armes du Hezbollah, depuis son élection à la magistrature suprême en octobre 2016.

Réitérant le soutien du président aux armes du Hezbollah, le bureau de la présidence libanaise a rappelé que «les positions du chef de l'Etat ne diffèrent pas de celles exprimées dans son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, ainsi que durant ses rencontres avec les chefs d'États arabes et étrangers, de même que lors de son entretien avec le secrétaire général de l'ONU (...)».

Source: agences et rédaction

22-09-2017 | 14:08
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut