Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La partition de l’Irak enterrée avec la reconquête de Kirkouk Gaza : Sit-in en solidarité avec les Palestiniens incarcérés par «Israël» Irak: élections au Kurdistan reportées, faute de candidats «Israël» a vendu au Myanmar des armes utilisées contre les Rohingyas (journal israélien) Bahreïn : liberté provisoire pour la militante Ebtisam al-Saegh Près d’un million de Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh Damas: Raqqa n’est pas libérée tant que l’armée syrienne n’y est entrée Des militaires US et turcs dans des villes en Syrie est un acte «d’agression», selon Damas Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO Berry: Les législatives auront lieu à un million de pourcents Un Palestinien arrêté après un «bonjour» posté sur Facebook Les fonctionnaires catalans, y compris la police, n’obéiront pas aux ordres de Madrid Argentine: le président Macri s’impose lors des législatives de mi-mandat Les bombardiers nucléaires US vont être placés en alerte 24h/24, une première depuis 1991 Un adolescent attaque plusieurs personnes à la hache en Suisse Nouvelles manœuvres US en Corée du Sud: les militaires s’exercent à évacuer L’Iran encourage le Hamas à poursuivre sa lutte contre «Israël» Nigeria: 13 morts dans un triple attentat-suicide à Maiduguri Téhéran : sans l’Iran, «Daech» aurait pris le contrôle de capitales arabes Bahreïn: des civils déférés devant une cour militaire, une première Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé que le maintien des armes du Hezbollah reste justifié en raison des menaces qui pèsent toujours sur le Liban.

Le président Aoun: Le rôle du Hezbollah persiste tant que des menaces pèsent sur le Liban.

Le chef de l'Etat libanais a fait ces déclarations dans un entretien au site d'information en ligne Al-Monitor, basé à Washington, qui a été publié jeudi.

Le Hezbollah et l'armée libanaise ont mené séparément en juillet et août des batailles contre les terroristes à la frontière syrienne.

«Le rôle du Hezbollah persiste tant que des menaces pèsent toujours sur le Liban», a indiqué le président libanais, soulignant qu’«actuellement, le Hezbollah est un acteur de la crise régionale».

Sur le rôle du parti libanais, le président Aoun a rappelé: «Vous savez, le Hezbollah est une organisation libanaise créée pour libérer le territoire libanais de l'occupation israélienne. Il a été fondé en 1985, et plus tard, en l'an 2000, il a forcé Israël à se retirer du Liban (…)».

Et de souligner: «J'ai rencontré (le secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah) en 2006 en tant que chef du Courant patriotique libre et j'ai signé une entente qui évoque les moyens de désarmer le Hezbollah tout en maintenant le dialogue, mais à l'été 2006, Israël a de nouveau attaqué. Cette situation est compliquée. Vous ne pouvez pas dire au Hezbollah +Nous devons démanteler votre organisation+, alors qu'Israël continue d'attaquer et de provoquer le Liban».

Le chef de l'Etat libanais a rappelé que «la semaine dernière, l'armée israélienne a attaqué à deux reprises. La première attaque n'a pas touché le Liban, mais elle a eu lieu contre la Syrie à partir de l'espace aérien libanais. L'entité sioniste a par la suite simulé une attaque aérienne contre Saïda (Liban-Sud), faisant éclater les vitres des maisons, après avoir brisé le mur du son. Les avions israéliens volaient à basse altitude, au-dessus des bâtiments».

Ce n'est pas la première fois que le président de la République libanaise prend une telle position vis-à-vis des armes du Hezbollah, depuis son élection à la magistrature suprême en octobre 2016.

Réitérant le soutien du président aux armes du Hezbollah, le bureau de la présidence libanaise a rappelé que «les positions du chef de l'Etat ne diffèrent pas de celles exprimées dans son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, ainsi que durant ses rencontres avec les chefs d'États arabes et étrangers, de même que lors de son entretien avec le secrétaire général de l'ONU (...)».

Source: agences et rédaction

22-09-2017 | 14:08
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut