Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Les familles des militaires russes tués en Syrie rencontreront Bachar el-Assad Kurdistan irakien : des attaques contre l’administration d’Erbil, un employé tué «Israël» : entretien surprise entre Benyamin Netanyahou et Serguei Lavrov La Syrie qualifie de «criminelle» l’évacuation de «Casques blancs» par «Israël» «Racisme et irrespect»: le footballeur allemand Özil quitte l’équipe nationale L’Iran annonce la production en cours d’un nouveau missile air-air Cisjordanie: un adolescent palestinien tué par des soldats israéliens Fusillade à Toronto: deux morts, dont le tireur, et 13 blessés Les menaces de Trump font partie d’une «guerre psychologique», selon le chef du Bassidj Les Etats-Unis «n’ont pas peur» de sanctionner l’Iran «au plus haut niveau» Affaire Benalla : Macron «extrêmement déterminé à ce que la vérité puisse être établie» Plus de 100.000 réfugiés revenus dans la Ghouta orientale après sa libération Trump à Rohani : ’Ne menacez jamais plus les Etats-Unis’ Des dizaines de Marocains réclament l’ouverture de la frontière avec l’Algérie Syrie : agression israélienne contre une position militaire à Hama Rohani met en garde Trump: Ne jouez pas avec la queue du lion Attentat contre Dostum à Kaboul: 23 morts et 107 blessés, «Daech» a revendiqué Royaume-Uni : des enfants-espions employés par les autorités pour des missions d’infiltration Guerre de juillet 2006: les équations établies et les empreintes d’Imad Moghniyeh! Iran : 11 Gardiens de la révolution tués dans une attaque près de l’Irak Sayed Khamenei: L’Iran ne sera jamais ami des États-Unis Vente d’armes à l’Arabie: l’espagnol Navantia doit construire 5 navires de guerre pour Ryad Propos de Salvini sur la Crimée : l’ambassadeur italien en Ukraine convoqué Google associe désormais le mot «idiot» à des photos de Trump «Israël» frappe à nouveau Gaza malgré le cessez-le-feu
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a confirmé lundi le respect par l'Iran de ses engagements au titre de l'accord nucléaire conclu avec les grandes puissances en 2015, démentant des allégations américaines.

Nucléaire: l'AIEA confirme le respect des engagements iraniens

«Les engagements pris par l'Iran sur le nucléaire sont respectés», a déclaré Yukiya Amano en marge d'une réunion de l'exécutif de l'agence onusienne à Vienne. «Le régime de vérification en Iran est le plus solide existant actuellement», a ajouté le diplomate devant la presse.

Amano s'exprimait alors que Washington a récemment multiplié ses attaques contre l'accord, que le président Donald Trump avait l'an passé promis de «déchirer».

Trump, qui doit «certifier» en octobre auprès du Congrès américain que l'Iran se plie bien à ses engagements, avait prévenu fin juillet dans le Wall Street Journal qu'il serait «surpris» que tel soit le cas.

Un carton rouge du président américain ouvrirait la voie à une possible remise en vigueur par le Congrès des sanctions levées dans le cadre de l'accord, ce qui rendrait celui-ci caduc.

L'accord représente «un gain clair et significatif»

Dernière banderille en date, l'ambassadrice américaine auprès de l'Onu, Nikki Haley, a mis en doute la semaine dernière l'efficacité des inspections de l'AIEA, estimant que l'agence ne peut pas intervenir «à tout moment, partout».

«Comment peut-on savoir que l'Iran respecte l'accord si les inspecteurs ne peuvent pas regarder partout où ils le devraient?», s'était-elle interrogée le 5 septembre à New York, deux semaines après une rencontre avec Amano.

Ce dernier a toutefois balayé lundi ces critiques, soulignant que «du point de vue de la vérification», l'accord représente «un gain clair et significatif».

Depuis son entrée en vigueur en janvier 2016, l'AIEA a mené au moins 400 inspections régulières de sites iraniens ainsi que 25 visites de dernière minute, auxquelles Téhéran consent au titre exclusif de la mise en œuvre du texte.

Dans son dernier rapport d'étape dévoilé le 31 août, l'AIEA a notamment attesté que Téhéran n'a pas enrichi d'uranium à des degrés prohibés, ni constitué de stocks illégaux d'uranium faiblement enrichi ou d'eau lourde, ni «poursuivi» la construction de son réacteur à eau lourde d'Arak.

Conclu en juillet 2015 entre l'Iran et les grandes puissances, l'accord est destiné à garantir la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien, en échange d'une levée progressive des sanctions internationales.

Trump a toujours vilipendé ce texte, considéré comme un des principaux succès diplomatiques de son prédécesseur Barack Obama, le jugeant «horrible».

Source: agences

12-09-2017 | 13:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut