Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Liban: Aoun appelle la communauté internationale à aider au retour des réfugiés syriens Discours du secrétaire général du Hezbollah sayed Nasrallah le 11/12/2017 Allemagne: nette diminution des demandeurs d’asile en 2017 Arabie : un jeune homme tué à al-Awamiya par le régime saoudien Discours du secrétaire général du Hezbollah sayed Nasrallah le 7 décembre 2017 «Israël» suspend la construction d’un mur par peur des snipers libanais USA/«ingérence» russe: Steve Bannon entendu par une commission parlementaire Un important homme politique serbe assassiné au Kosovo Brexit: l’UE «toujours ouvert» à un changement d’avis du Royaume-Uni, affirme Tusk Corée du Nord: Pékin dénonce la réunion d’alliés des Etats-Unis Plus de 930 personnes arrêtées pendant les troubles en Tunisie Un second livre explosif, celui-ci signé par Trump Téhéran dénonce à son tour le projet américain en Syrie Plus de 22 millions de Yéménites ont besoin d’aide Une fatwa pakistanaise condamne les attentats suicides «Fire and Fury» en bandes dessinées - Partie 1 «Israël» responsable de la mort d’un Palestinien handicapé, selon le Hamas Macron attendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire Les médias islamiques d’après l’imam Khamenei Les USA auraient fourni des systèmes de missiles sol-air portatifs à des Kurdes syriens Berry en Iran : Il faut soutenir la résistance du peuple palestinien Rohingyas: la Birmanie et le Bangladesh se donnent deux ans pour régler le retour des réfugiés Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Leader de la Révolution islamique a dénoncé lors d'un discours tenu mardi, les crimes commis contre les Musulmans de Myanmar et a fustigé le silence des organisations de défense des droits de l'homme. 

Crimes contre les Rohingyas: Sayed Khamenei dénonce l’apathie de la communauté internationale

Sayed Ali Khamenei a évoqué les massacres commis contre les musulmans Rohingyas avant de dénoncer dans les termes les plus vifs «l’apathie de la communauté internationale et les prétendus défenseurs des droits de l’homme».

Pour le Leader de la Révolution islamique, l’unique moyen destiné à mettre un terme au génocide consiste à «faire pression politiques et économiques» sur la junte criminelle au pouvoir et ce, via une action concertée des pays musulmans».

«La RII se doit de prendre clairement et avec franchise position contre la tyrannie et la répression, où qu’elles se produisent», a souligné l’Ayatollah Khamenei qui s’oppose ouvertement à toute lecture qui réduit «les crimes au Myanmar à un simple conflit ethnique entre Musulmans et Bouddhistes».

«L’extrémisme religieux a sans doute joué un rôle dans ce génocide en cours mais la principale responsabilité est politique puisque c’est le gouvernement du Myanmar qui exécute, un gouvernement codirigé par une femme cruelle qui est de surcroît la lauréate de Nobel. Le génocide des Rohingyas a signé l’acte de décès du prix Nobel, a-t-il ajouté.

Le Leader de la Révolution islamique a déploré que «les exactions au Myanmar» se déroulent «sous les yeux des dirigeants des pays islamiques, des instances internationales, des Etats hypocrites qui prétendent être défenseurs des droits de l’homme». Dans l’optique de l’Ayatollah Khamenei, «la simple condamnation de l’ONU» ne suffit pas à contrer les massacres au Myanmar.

«Les défenseurs des droits de l’homme qui lancent des cris d’orfraies à la punition quand un criminel est puni, sont restés de marbre face à l’exécution et à la mise en errance des milliers de Rohingyas, a souligné l’Ayatollah Khamenei. Le Leader de la Révolution a tenu ensuite à préciser le terme «action concertée des pays islamiques» pour enrayer le génocide : «Je n’entends pas par ‘action concertée’, une guerre (contre la junte au pouvoir) mais des pressions économiques et politiques et commerciales à exercer sur le gouvernement au Myanmar. Il faut dénoncer haut et fort ces crimes».

Le Leader de la Révolution islamique a qualifié d’«indispensable», la tenue d’une réunion de l’Organisation de Coopération islamique axée sur les crimes au Myanmar : «Le monde d’aujourd’hui est le monde des injustices et la RII est fière de se réserver le droit de dénoncer haut et fort la tyrannie, là où il est commis, que ce soit dans les territoires occupés de la Palestine, au Yémen, à Bahreïn, ou au Myanmar».

Source: presstv

12-09-2017 | 13:01
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut