Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Les familles des militaires russes tués en Syrie rencontreront Bachar el-Assad Kurdistan irakien : des attaques contre l’administration d’Erbil, un employé tué «Israël» : entretien surprise entre Benyamin Netanyahou et Serguei Lavrov La Syrie qualifie de «criminelle» l’évacuation de «Casques blancs» par «Israël» «Racisme et irrespect»: le footballeur allemand Özil quitte l’équipe nationale L’Iran annonce la production en cours d’un nouveau missile air-air Cisjordanie: un adolescent palestinien tué par des soldats israéliens Fusillade à Toronto: deux morts, dont le tireur, et 13 blessés Les menaces de Trump font partie d’une «guerre psychologique», selon le chef du Bassidj Les Etats-Unis «n’ont pas peur» de sanctionner l’Iran «au plus haut niveau» Affaire Benalla : Macron «extrêmement déterminé à ce que la vérité puisse être établie» Plus de 100.000 réfugiés revenus dans la Ghouta orientale après sa libération Trump à Rohani : ’Ne menacez jamais plus les Etats-Unis’ Des dizaines de Marocains réclament l’ouverture de la frontière avec l’Algérie Syrie : agression israélienne contre une position militaire à Hama Rohani met en garde Trump: Ne jouez pas avec la queue du lion Attentat contre Dostum à Kaboul: 23 morts et 107 blessés, «Daech» a revendiqué Royaume-Uni : des enfants-espions employés par les autorités pour des missions d’infiltration Guerre de juillet 2006: les équations établies et les empreintes d’Imad Moghniyeh! Iran : 11 Gardiens de la révolution tués dans une attaque près de l’Irak Sayed Khamenei: L’Iran ne sera jamais ami des États-Unis Vente d’armes à l’Arabie: l’espagnol Navantia doit construire 5 navires de guerre pour Ryad Propos de Salvini sur la Crimée : l’ambassadeur italien en Ukraine convoqué Google associe désormais le mot «idiot» à des photos de Trump «Israël» frappe à nouveau Gaza malgré le cessez-le-feu
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Leader de la Révolution islamique a dénoncé lors d'un discours tenu mardi, les crimes commis contre les Musulmans de Myanmar et a fustigé le silence des organisations de défense des droits de l'homme. 

Crimes contre les Rohingyas: Sayed Khamenei dénonce l’apathie de la communauté internationale

Sayed Ali Khamenei a évoqué les massacres commis contre les musulmans Rohingyas avant de dénoncer dans les termes les plus vifs «l’apathie de la communauté internationale et les prétendus défenseurs des droits de l’homme».

Pour le Leader de la Révolution islamique, l’unique moyen destiné à mettre un terme au génocide consiste à «faire pression politiques et économiques» sur la junte criminelle au pouvoir et ce, via une action concertée des pays musulmans».

«La RII se doit de prendre clairement et avec franchise position contre la tyrannie et la répression, où qu’elles se produisent», a souligné l’Ayatollah Khamenei qui s’oppose ouvertement à toute lecture qui réduit «les crimes au Myanmar à un simple conflit ethnique entre Musulmans et Bouddhistes».

«L’extrémisme religieux a sans doute joué un rôle dans ce génocide en cours mais la principale responsabilité est politique puisque c’est le gouvernement du Myanmar qui exécute, un gouvernement codirigé par une femme cruelle qui est de surcroît la lauréate de Nobel. Le génocide des Rohingyas a signé l’acte de décès du prix Nobel, a-t-il ajouté.

Le Leader de la Révolution islamique a déploré que «les exactions au Myanmar» se déroulent «sous les yeux des dirigeants des pays islamiques, des instances internationales, des Etats hypocrites qui prétendent être défenseurs des droits de l’homme». Dans l’optique de l’Ayatollah Khamenei, «la simple condamnation de l’ONU» ne suffit pas à contrer les massacres au Myanmar.

«Les défenseurs des droits de l’homme qui lancent des cris d’orfraies à la punition quand un criminel est puni, sont restés de marbre face à l’exécution et à la mise en errance des milliers de Rohingyas, a souligné l’Ayatollah Khamenei. Le Leader de la Révolution a tenu ensuite à préciser le terme «action concertée des pays islamiques» pour enrayer le génocide : «Je n’entends pas par ‘action concertée’, une guerre (contre la junte au pouvoir) mais des pressions économiques et politiques et commerciales à exercer sur le gouvernement au Myanmar. Il faut dénoncer haut et fort ces crimes».

Le Leader de la Révolution islamique a qualifié d’«indispensable», la tenue d’une réunion de l’Organisation de Coopération islamique axée sur les crimes au Myanmar : «Le monde d’aujourd’hui est le monde des injustices et la RII est fière de se réserver le droit de dénoncer haut et fort la tyrannie, là où il est commis, que ce soit dans les territoires occupés de la Palestine, au Yémen, à Bahreïn, ou au Myanmar».

Source: presstv

12-09-2017 | 13:01
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut