Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé dans le centre de Barcelone, lundi, brandissant des drapeaux et frappant sur des tambours, afin d'exprimer leur soutien au référendum sur l'indépendance de la région que tente d'entraver le gouvernement espagnol en le qualifiant d'anticonstitutionnel.

Des milliers de Catalans manifestent pour le référendum.

Le 11 septembre marque ce que les Catalans considèrent comme le «Diada», le jour où Barcelone est tombé dans le giron de l'Espagne en 1714. Cette date est régulièrement utilisée comme une occasion de manifestation par les organisations indépendantistes.

Les manifestations organisées cette année ont une résonance particulière, à trois semaines d'une consultation référendaire approuvée par le parlement régional et dénoncée par le gouvernement comme contraire à la Constitution.

Les manifestants présents dans le centre de Barcelone ont constitué des «tours humaines», un exercice d'équilibre traditionnel dans lequel les participants forment une pyramide en grimpant les uns sur les épaules des autres.

La tenue du référendum demeure une incertitude après l'arrêt de la Cour constitutionnelle rendu jeudi sur demande du chef du gouvernement, le conservateur Mariano Rajoy.

Depuis cette décision, la police a procédé à des perquisitions dans les journaux et les imprimeries locales pour déterminer si des préparatifs étaient en cours.

Le président de la région, Carles Puigdemont, a déclaré lundi à la presse que le scrutin aurait lieu comme prévu quels que soient les obstacles.

«L'organisation du référendum n'est pas une option. Il reste 20 jours et nous avons déjà écarté de nombreux obstacles», a-t-il dit.

Une majorité de maires de la région ont déjà fait savoir qu'ils étaient favorables à l'utilisation des installations municipales pour organiser le référendum. La maire de Barcelone Ada Colau, a précisé qu'elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour faciliter la tenue du scrutin.

Les enquêtes d'opinion montrent un repli du soutien en faveur de l'indépendance de la Catalogne mais une majorité d'électeurs de la région souhaitent s'exprimer sur le sujet.

Source: agences et rédaction

12-09-2017 | 12:30
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut