Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté lundi à l'unanimité de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord en réaction au sixième essai nucléaire du régime mené le 3 septembre dernier.

Le Conseil de sécurité adopte de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

La résolution prévoit une suspension des exportations textiles de la Corée du Nord et impose un plafond aux importations de pétrole brut à destination du pays.

Le texte représente la neuvième résolution adoptée à l'unanimité par les quinze membres du Conseil de sécurité depuis 2006, en réaction au programme nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

Les Etats-Unis ont atténué leur projet de résolution initial en vue de remporter le soutien de la Chine, principal allié de la Corée de la Nord, et de la Russie.

Les exportations de produits textiles représentaient en 2016 le deuxième secteur d'exportation de l'économie de la RPDC, derrière le charbon et les minerais, pour un total de 752 millions de dollars, principalement à destination de la Chine (80%).

Le texte impose une interdiction des exportations vers la République populaire démocratique de Corée de condensats de gaz et de gaz naturel liquéfié, plafonne à deux millions de barils par an les importations de pétrole raffiné et limite à leurs niveaux actuels les importations de pétrole brut.

Selon un responsable américain proche du dossier, le pays importe chaque année 4,5 millions de barils de pétrole raffiné et 4 millions de barils de pétrole brut, principalement en lien avec la Chine.

Source: agences et rédaction

12-09-2017 | 11:55
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut