Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Des habitants de Douma révèlent des détails sur la mise en scène de «l’attaque chimique» Armée iranienne: en cas de guerre, Riyad «ne tiendra pas plus de 48h» face à Téhéran Turquie: Erdogan convoque des élections anticipées et brigue un nouveau mandat Ministère: 35 Gazaouis tués et 4 279 blessés depuis le début de la marche du retour Accord de coopération entre l’Iran et l’Irak L’Arabie Saoudite… entre la perte du pari en Syrie et la déception de Trump Discours lors du meeting électoral consacré à la troisième circonscription du Sud L’asile accordé à 538.000 réfugiés en Europe l’an dernier Pèlerinage à La Mecque: faut-il retirer à l’Arabie saoudite la gestion des lieux saints ? L’élection de Macron est une «mauvaise chose» pour 52% des Français Le Maroc retire ses avions F16 de la guerre saoudienne au Yémen Sanctions US contre la Russie: Berlin voudrait une exemption Yémen: la défense antiaérienne détruit un drone US Gaspillage alimentaire: les Américains jettent 150.000 tonnes de nourriture par jour La journée du prisonnier palestinien, 17 avril Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l’ONU après un vote dans un secteur disputé Le climat social se crispe en France: grève du rail et universités en ébullition Skripal: Londres admet les conclusions de l’OIAC qui se dit incapable d’incriminer la Russie Raul Castro tire sa révérence, un moment d’histoire pour Cuba Les tirs israéliens mortels à Gaza ont été illégaux et planifiés, selon HRW Le président iranien condamne «les ingérences» américaine et israélienne en Syrie USA: une fusillade chez YouTube fait trois blessés, la tireuse s’est suicidée Le Hezbollah: la Résistance est toujours prête à faire face à toute sorte de folie Poutine: Une attaque nucléaire contre un allié de Moscou entraînera une riposte immédiate Sayed Khamenei salue la résistance du président Assad
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues des principales villes de divers pays musulmans vendredi pour protester contre la répression dont sont victimes les musulmans de la minorité Rohingya en Birmanie.

Manifestations monstres dans divers pays musulmans pour soutenir les Rohingyas.

En Iran, les  musulmans de Téhéran se sont rassemblés en grand nombre, pour accomplir collectivement leur prière, au terme de laquelle ils ont organisé une marche de protestation pour un double motif.

Premièrement: s’élever contre les exactions commises par l’armée birmane à l’encontre de la communauté musulmane des Rohingyas.

Deuxièmement: rendre hommage aux martyrs du Vendredi noir de 1978, une date marquant le début des événements déclencheurs de la Révolution iranienne qui a mis fin au régime du Shah moins d’un an plus tard.

Les manifestants ont protesté contre les persécutions en Birmanie perpétrées par l’armée et les bouddhistes extrémistes de ce pays à l’encontre de leurs propres compatriotes musulmans.

Une persécution soutenue par le régime israélien, qui a fourni les armes utilisées pour commettre les massacres, sous le silence morbide de la communauté internationale.

Manifestations monstres dans divers pays musulmans pour soutenir les Rohingyas.

Au Pakistan, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues des principales villes du pays vendredi pour protester contre la répression des Rohingyas en Birmanie, avec de nombreuses banderoles où l’on pouvait lire «Honte à Aung San Suu Kyi».

Les rassemblements, plutôt pacifiques, ont eu lieu à l’appel du parti islamiste «Jamat-e-Islami» (JI), qui a été rejoint par d’autres groupes dont d’importants partis politiques.

Les chefs de file, dont le patron du «JI Siraj ul Haq» ont appelé à la fin du «génocide» des Rohingyas et réclamé qu’Islamabad suspende ses relations diplomatiques avec la Birmanie.

Le Pakistan avait auparavant exprimé son «inquiétude profonde» au sujet des violences en Birmanie.

Nombre de protestataires s’en sont pris à Suu Kyi, dirigeante de facto de la Birmanie, reprochant à la lauréate du prix Nobel de la Paix son silence.

Dans la mégapole portuaire de Karachi, qui abrite l’une des plus importantes populations de Rohingya à l’extérieur de la Birmanie, plus de 2.000 personnes ont protesté devant le club de la presse.

«Si notre chef nous appelle à le faire, nous donnerons notre vie pour les musulmans de Birmanie», a assuré à l’AFP l’un des manifestants pakistanais, Maulana Ahmed.

Dans la capitale Islamabad, une foule comparable s’est réunie à l’entrée de l’enclave diplomatique dans laquelle se trouve l’ambassade de Birmanie.

«Pourquoi ces musulmans sont-ils tués? Quel est leur crime?», pouvait-on lire sur des pancartes.

Des forces de sécurité et des conteneurs avaient été déployés aux alentours de l’enclave, où quelques échauffourées ont eu lieu.

Manifestations monstres dans divers pays musulmans pour soutenir les Rohingyas.

En Afghanistan, ces manifestations se sont également déroulées dans plusieurs régions du pays.

Plusieurs centaines d’hommes ont défilé dans la ville de Jalalabad (est) en soutien aux Rohingyas.

Des manifestations plus modestes ont également eu lieu dans d’autres villes, y compris à Kaboul, devant le siège local de l’ONU.

Plus tôt cette semaine, le gouvernement afghan avait condamné les «attaques inhumaines et barbares» contre la minorité, tandis que les talibans avaient également appelé leurs partisans à aider ces «musulmans opprimés».

Source: divers et rédaction

09-09-2017 | 11:06
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut