Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un ex-ambassadeur britannique décrit les objectifs US en Syrie Sous les promesses de modernisation, l’Arabie saoudite plus répressive que jamais envers les femmes Espagne: Puigdemont assure qu’il peut diriger la Catalogne depuis la Belgique Russie: un élève attaque ses camarades à la hache, sept blessés Arabie saoudite : Trump bloque les avoirs des princes déchus Le bilan de Macron sur les droits de l’homme est «mitigé», selon HRW Egypte: Sissi limoge son chef des renseignements 130 enfants meurent chaque jour au Yémen «Maison de l’horreur» en Californie: les parents inculpés de torture sur leurs enfants Le transfert de l’ambassade à Al-Qods aura lieu en 2019 (responsables US) Macron et May signent un traité sur le contrôle de l’immigration à leur frontière Pour Moscou, l’éclatement de l’accord nucléaire iranien serait «alarmant» Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Corée du Nord a prévenu Tokyo qu'il risquait «l'autodestruction imminente» pour s'être aligné sur Washington dans un contexte de tensions encore accrues après le tir d'un missile nord-coréen au-dessus du Japon.

Pyongyang a alarmé la communauté internationale le 29 août en tirant un missile balistique de portée intermédiaire au-dessus de l'archipel nippon, s'attirant un déluge de condamnations de la part de plusieurs pays, au premier rang desquels les Etats-Unis et le Japon. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a dénoncé une «menace grave et sans précédent», convenant avec le président américain Donald Trump de renforcer la pression sur la Corée du Nord.

Dans un éditorial publié le 30 août, l'agence officielle nord-coréenne KCNA a fustigé Tokyo : «Le Japon s'est retroussé les manches pour soutenir les opérations anti-Corée du Nord de son maître».

«La collusion militaire» des alliés est devenue une «grave menace» pour la péninsule coréenne et le Japon ne sait pas qu'il «accélère son autodestruction», selon KCNA.

L'agence fait une référence précise aux bases américaines situées à Hokkaido, l'île du nord de l'archipel survolée par le missile nord-coréen.

Pyongyang poursuit en prévenant le Japon qu'il ne doit pas suivre aveuglément les Etats-Unis car il risque «la destruction imminente».

La Corée du Nord a prévenu que d'autres tirs de missiles allaient suivre avec le Pacifique pour cible.

Pyongyang a expliqué avoir choisi la date du 29 août pour tirer son dernier missile afin de marquer le 107e anniversaire du «scandaleux» traité d'annexion de la Corée par Tokyo, signé en 1910.

Source: sites web

31-08-2017 | 10:42
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut