Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: L’Etat de «Daech» a complètement disparu Soleimani à sayed Khamenei : la fin de «Daech», une grande victoire pour les musulmans du monde Syrie: le gouvernement contrôle 98% du pays, dit Poutine Au moins 50 morts dans un attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria Rohani à Macron: L’Iran «ne cherche pas à dominer» le Moyen-Orient Le général Aoun appelle les militaires au «plus haut degré de vigilance» Document confidentiel sur une correspondance entre Jubeir et Ben Salmane sur un accord avec «Israël» Les Rohingyas de Birmanie sont victimes d’«apartheid», dénonce Amnesty Corée du Nord «terroriste» selon Washington: la Chine appelle au dialogue Poutine rencontre Assad en Russie, le félicite pour ses résultats dans la lutte contre le terrorisme Damas pilonnée pour la 7e journée consécutive: nouvelles victimes, nouvelles destructions Le FSB crée une base de données recensant les terroristes étrangers Les révélations de l’ex-PM qatari à la BBC dévoilent une conspiration anti-syrienne bien plus large Le Leader Khamenei rend visite aux sinistrés du séisme à Kermanshah Syrie: l’armée chasse «Daech» de Boukamal, dernière ville aux mains des terroristes Allemagne: Merkel «déplore» l’échec des négociations gouvernementales «Israël» a des liens secrets avec l’Arabie saoudite, confirme un ministre sioniste Irak : 300 femmes et enfants étrangers de «Daech» transférés à Bagdad avant expulsion Zimbabwe : dans la tourmente, Mugabe s’exprime devant la nation, sans annoncer sa démission Pyongyang pourrait avoir dès cette année un missile pouvant frapper les USA Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a annoncé dimanche que les militaires libanais retenus en otage par «Daech» depuis le 2 août 2014 sont probablement décédés. Cette annonce intervient au moment où l'armée libanaise d'un côté, ainsi que le Hezbollah et l'armée syrienne de l'autre, qui combattent «Daech» depuis huit jours, ont annoncé quasi-simultanément un cessez-le-feu plus tôt dans la matinée dans les jurds (hauteurs) de Ras Baalbeck et de Qaa et dans le Qalamoun syrien.

Liban: Les soldats enlevés par «Daech» en 2014 seraient morts

«A l'heure où je m'exprime, six dépouilles viennent d'être extraites de terre par l'armée libanaise et la SG», a déclaré Abbas Ibrahim depuis la place Riad Solh où se sont rassemblées les familles des otages militaires. Interrogé par les journalistes, il a confirmé que les dépouilles se trouvent en territoire libanais et non syrien et que ce sont des terroristes de «Daech», qui se sont rendus aux forces libanaises, qui les ont conduits à l'endroit où se trouvaient les corps. «Nous pensons que le nombre des dépouilles passera à 8», a-t-il ajouté. Neuf soldats étaient restés otages de «Daech», mais le général Ibrahim n'a fait référence qu'à huit d'entre eux.

«J'aurai souhaité que ce dossier soit clos comme les précédents (en référence à la libération de militaires otages par le Front al-Nosra en décembre 2015, ndlr), a reconnu Abbas Ibrahim. Malheureusement ce dossier se referme sur une page noire».

Le directeur de la SG a toutefois indiqué que des tests ADN doivent être effectués avant qu'il ne puisse confirmer de façon définitive la mort des militaires libanais. «Nous n'avons pas de preuves pour l'instant qu'il s'agit bien d'eux», a-t-il dit reconnaissant néanmoins avoir eu des informations sur la probable mort des militaires en février 2015.

Vers 20h, l'armée libanaise a indiqué sur son compte Twitter avoir extrait de sous-terre huit dépouilles mortelles, à Wadi el-Debb, dans le jurd de Ersal. «Les corps ont été transportés à l'hôpital militaire pour des tests ADN», a-t-elle ajouté.

En août 2014, de violents combats avaient opposé l'armée libanaise aux terroristes à Ersal, une localité de la Békaa, et son jurd et une trentaine de militaires avaient été enlevés par les terroristes. Quatre d'entre eux ont été assassinés en captivité, un cinquième est mort des suites de ses blessures, seize avaient été libérés par le «Front al-Nosra» le 1er décembre 2015, et neuf autres étaient toujours otages de «Daech».

Cessez-le-feu global

Tôt dans la matinée, l'armée libanaise avait annoncé une pause dans son l'opération «L'aube des jurds» contre «Daech».

«Le commandement de l'armée annonce un cessez-le-feu à partir de sept heures afin d'ouvrir la dernière phase des négociations sur le sort des militaires enlevés» par «Daech», indique un communiqué publié dans la matinée par la troupe.

L'armée contrôle 100 km² de terrain précédemment occupés par les terroristes avant le début de l'opération. Les soldats libanais ont désormais en ligne de mire une vallée dont la superficie représente près de 20 km². Six soldats ont été tués par des mines depuis le début de la campagne.

Peu après huit heures du matin, l'armée syrienne et le Hezbollah ont à leur tour annoncé une cessation des hostilités dans le Qalamoun syrien, «en vue d'un accord global pour mettre fin à la bataille contre Daech», a précisé le média de guerre du Hezbollah.

Cette opération avait été lancée simultanément avec celle de l'armée libanaise, mais cette dernière a toujours démenti l'existence d'une coordination entre les autorités libanaise et syrienne.

Source : OLJ et rédaction

 

 

 

28-08-2017 | 09:52
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut