Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les médias gouvernementaux nord-coréens viennent de publier des images révélant la mise au point du missile Pukguksong-3, version modifiée du premier missile mer-sol balistique stratégique développé par Pyongyang, et du missile Hwasong, prototype perfectionné de son premier missile à longue portée.

«Menace crédible»: Pyongyang publie des images montrant de nouveaux missiles.

L'agence officielle nord-coréenne KCNA a relaté mercredi que le numéro un nord-coréen Kim Jong-un avait inspecté l'Institut de matériaux chimiques de l'Académie des sciences de la défense, qui développe les missiles nord-coréens.

«Il a donné l'ordre à l'Institut de produire davantage de moteurs de fusées à carburant solide et d'ogives de fusées», a ajouté l'agence.

KCNA a en outre rendu publique une photo montrant le leader nord-coréen en train de discuter joyeusement avec des militaires, alors que derrière lui on peut apercevoir un panneau avec l'inscription «Missile balistique Pukguksong-3», ce qui selon les médias japonais pourrait faire allusion à au nouveau type de missile intercontinental que la Corée du Nord compterait mettre au point sous peu.

Sur une autre image publiée dans la foulée, on peut voir un fragment du missile Hwasong, prototype perfectionné du premier missile nord-coréen à longue portée.

Alors que plusieurs experts internationaux ignorent si le Nord maîtrise désormais la technologie permettant d'assurer la survie d'une ogive de missile balistique pendant la phase de retour dans l'atmosphère terrestre quand elle est soumise à une chaleur intense, Pyongyang assure que ce serait bien le cas.

La Corée du Nord avait d'ailleurs menacé de tirer une salve de missiles à proximité du territoire américain de Guam, dans le Pacifique, mais a depuis mis ce projet sur pause.

Les tensions autour des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord n'ont pas cessé de s'aggraver ces derniers mois. En juillet, Pyongyang a mené deux essais d'ICBM, supervisés par Kim Jong-un, qui mettent apparemment une bonne partie du continent américain à sa portée.

Washington et Pyongyang ont alors échangé des menaces réciproques. Le ton a depuis baissé d'un cran, mais Washington et Séoul ont lancé cette semaine leurs exercices militaires conjoints qui sont invariablement condamnés par le Nord comme une répétition de l'invasion de son territoire.

Source: agences et rédaction

24-08-2017 | 13:31
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut