Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Trump menace de taxes punitives les 505 milliards $ de produits chinois importés L’ambassadeur russe à Athènes accuse la Grèce de «décevoir» Moscou Syrie: Les terroristes attaquent le convoi de bus des habitants de Fouaa et Kafarya Victoire 2006: Comment cette victoire a mis un terme à la guerre en Syrie ? Corée du Sud: l’ex-présidente condamnée à huit ans de prison supplémentaires Le ministère américain de la Justice veut lutter contre les menaces d’ingérence étrangère Tunisie: Le parti Ennahdha remporte la majorité des mairies Trump souhaite inviter Poutine à la Maison Blanche cet automne L’armée israélienne dit développer un nouveau modèle de chars Londres dément toute identification dans l’affaire Skripal Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Alors que la tension est à son comble sur la péninsule de Corée, 3,5 millions de Nord-Coréens ont fait part de leur volonté de rejoindre l’armée pour faire face à Washington, a relaté l’agence Yonhap se référant aux médias nord-coréens.

Corée du Nord: 3,5 millions de volontaires pour combattre les États-Unis

Depuis que les États-Unis ont adopté de nouvelles sanctions à l'encontre de Pyongyang, environ 3,5 millions de Nord-Coréens, jeunes gens, étudiants, anciens militaires, se sont adressés aux autorités pour rejoindre l'armée du pays afin de lutter contre les États-Unis, a indiqué l'agence sud-coréenne Yonhap se référant aux médias de la Corée du Nord.

Par exemple, le 9 août, quelque 89.000 personnes ont demandé de rejoindre les rangs de l'armée nationale dans la province Hwanghae.

La Corée du Nord a déclaré mardi qu'elle pouvait tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions contre Pyongyang.

Le Président américain Donald Trump a promis mardi «le feu et la colère» à Pyongyang s'il menaçait de nouveau son pays. Il s'est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.

Les menaces de Pyongyang ont inquiété les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d'atteindre Guam.

Source: agences

12-08-2017 | 14:53
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut