Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Israël» démolit la maison d’un Palestinien ayant tué trois Israéliens en Cisjordanie La moitié des mineurs français présents en Syrie et en Irak ont moins de cinq ans La destruction des mausolées de Tombouctou évaluée à 2,7 millions d’euros 59 civils tués en 3 jours à Raqqa dans des raids de la coalition «Vous n’êtes pas les bienvenus», rejet du tourisme de masse en Europe L’Iran rejette les critiques américaines sur la liberté religieuse Crimes de «Daech» en Irak, Bagdad demande l’aide de l’ONU Donald Trump de plus en plus isolé après Charlottesville Chaque jour, cinq mille nouveaux cas de choléra au Yémen Moscou dénonce la menace militaire «inacceptable» de Trump contre le Venezuela Les Etats-Unis sont «en guerre économique» avec la Chine, selon la Maison-Blanche La Corée du Nord laisse une chance à Washington de prouver sa bonne foi Sayed Khamenei ironise sur les Etats-Unis après Charlottesville 17 femmes et enfants tués dans une frappe de la coalition à Raqqa Après cent jours avec Macron, 62% des Français insatisfaits Moscou exhorte l’ONU à vérifier les envois de substances toxiques en Syrie depuis les USA Le chef d’état-major iranien et Erdogan discutent le processus de paix en Syrie Des milliers d’Afghans poussés à l’exil par «Daech», les «talibans» et les frappes américaines RDC: coups de feu et violences dans plusieurs quartiers de Kinshasa France: garde à vue prolongée pour le suspect de la Tour Eiffel 66% des Israéliens en faveur de la démission de Netanyahou s’il est inculpé Le ministre suédois de la Défense opposé à l’adhésion de son pays à l’Otan La chaîne de télévision Al-Jazeera non grata en «Israël» Hariri à Washington et le Hezbollah dans les jurd: L’un des autres visages du combat ! Iran: deux terroristes abattus par des militaires dans le nord-ouest du pays Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Il est probable que le conflit entre les États-Unis et la Corée du Nord dégénère en une véritable guerre qui entraînera un grand nombre de victimes, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

Le risque de guerre USA-Corée du Nord est élevé, selon Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a évalué vendredi la situation autour du conflit nord-coréen, déclarant que le risque de guerre entre les USA et la Corée du Nord était élevé.

«Les risques sont très élevés, en particulier en ce qui concerne la rhétorique [entre les deux pays]. Nous entendons des menaces directes de recours à la force. En même temps, le secrétaire américain à la Défense [James] Mattis a réitéré: oui, cela impliquerait un grand nombre de pertes humaines, et néanmoins, les conversations sur une frappe préventive contre la Corée du Nord ne cessent pas, tout comme les conversations à Pyongyang sur la nécessité de frapper l'île de Guam, qui abrite plusieurs bases militaires américaines», a déclaré M. Lavrov lors d'un forum de jeunes.

Le ministre a également ajouté que le conflit autour de la Corée du Nord préoccupait beaucoup la Russie. Selon lui, la Russie et la Chine ont proposé pour résoudre le problème un plan raisonnable qui suppose un double «gel»: Kim Jong-un gèle tous les essais nucléaires et les lancements de missiles balistiques, les Etats-Unis et la Corée du Sud gèlent les exercices militaires à grande échelle, régulièrement utilisés comme prétexte en Corée du Nord pour réaliser des tests.

«Quand je parlais avec les Américains, [ancien secrétaire d'État américain] John Kerry et [actuel secrétaire d'État] Rex Tillerson, des raisons pour lesquelles il était impossible d'obtenir ce double gel, ils ont dit que les essais nucléaires et les lancements de missiles par la Corée du Nord étaient interdits par les résolutions du Conseil de sécurité, mais que personne n'a jamais interdit les exercices militaires. Donc, nous [États-Unis] le font légalement, mais ils [Corée du Nord] font ce qui est illégal», a précisé M. Lavrov.

«J'ai ma propre opinion concernant cette situation: quand on en vient aux poings, le premier pas doit être fait par celui qui est le plus fort et le plus intelligent», a conclu le ministre russe des Affaires étrangères.

La Corée du Nord a déclaré mardi qu'elle pouvait tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions contre Pyongyang.

Le Président américain Donald Trump a promis mardi «le feu et la colère» à Pyongyang s'il menaçait de nouveau son pays. Il s'est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.

Les menaces de Pyongyang ont inquiété aussi les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d'atteindre Guam.

Source: agences et rédaction

12-08-2017 | 14:23
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut