Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Trump menace de taxes punitives les 505 milliards $ de produits chinois importés L’ambassadeur russe à Athènes accuse la Grèce de «décevoir» Moscou Syrie: Les terroristes attaquent le convoi de bus des habitants de Fouaa et Kafarya Victoire 2006: Comment cette victoire a mis un terme à la guerre en Syrie ? Corée du Sud: l’ex-présidente condamnée à huit ans de prison supplémentaires Le ministère américain de la Justice veut lutter contre les menaces d’ingérence étrangère Tunisie: Le parti Ennahdha remporte la majorité des mairies Trump souhaite inviter Poutine à la Maison Blanche cet automne L’armée israélienne dit développer un nouveau modèle de chars Londres dément toute identification dans l’affaire Skripal Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Tout en menant avec succès des opérations dans le désert syrien afin d'unir ses divisions qui progressent dans les provinces de Homs et Hama, l'armée gouvernementale essaient de reprendre le contrôle de la frontière avec la Jordanie pour priver les terroristes d'approvisionnement.

Syrie: l'armée progresse dans le désert et coupe «Daech» de la Jordanie.

Pour assurer le contrôle des principaux champs de pétrole, l'armée syrienne poursuit une opération importante dans le désert syrien et entoure la ville d'Uqayribat, toujours sous contrôle des terroristes, en prenant les hauteurs stratégiques, a appris Sputnik d'une source militaire.

Actuellement, l'infanterie syrienne appuyée par des avions a pris le contrôle de six hauteurs, ce qui doit assurer la sécurité de la route entre Homs et al Taifur. En plus, les terroristes ont perdu la ville stratégique d'Al-Soukhna, située dans l'est de la province de Homs.

En même temps, l'armée syrienne essaie de reprendre le contrôle de la frontière syro-jordanienne, par laquelle les terroristes reçoivent des renforts et sont approvisionnés.

La même source a expliqué à Sputnik que le contrôle de la frontière dans la province de Soueïda était une mission prioritaire car si le flux d'armes et l'axe de passage des terroristes étaient coupés, les positions des extrémistes seraient affaiblies dans toute la Syrie.

Les opérations de l'armée syrienne dans la région ont commencé à la mi-mai. En trois mois, elle a réussi à s'emparer de dizaines de points et de hauteurs stratégiques dans une zone d'environ 4.000 km2.

Source: agences et rédaction

12-08-2017 | 09:51
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut