Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Une attaque près d’une école militaire à Kaboul, au moins 15 soldats tués Le Commandement de l’armée syrienne : l’attaque affirme la coordination entre «Israël» et les terroristes Madrid veut destituer le gouvernement catalan et convoquer des élections Russie: un «recruteur de Daech» arrêté près de Saint-Pétersbourg Agressions au couteau en Allemagne: un suspect interpellé Les Rohingyas, une population oubliée Projet d’attentat : 8 suspects liés à l’«ultradroite» présentés à un juge antiterroriste Pour la 1ère fois, Washington reconnaît l’usage d’armes chimiques par le «Front Al-Nosra» Nucléaire iranien: Paris met en garde Washington contre tout renoncement à l’accord Texas aux victimes des ouragans: Pour obtenir l’aide, ne boycottez pas «Israël» Deux tiers des Américains sont hostiles à la sortie des USA de l’accord nucléaire iranien Le général Issam Zahreddine a humilié «Daech» de Baba Amr jusqu’à Deir Ezzor Les enfants de retour de Syrie et d’Irak, une menace selon le renseignement allemand Egypte : des combats avec des extrémistes font au moins 35 policiers et soldats tués USA: un milliardaire californien lance une campagne pour la destitution de Trump Attentat contre une mosquée à Kaboul: 39 martyrs, «Daech» revendique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Des coups de feu ont été entendus lundi près de la prison centrale de Kinshasa et dans d'autres quartiers de la capitale de la République démocratique du Congo, selon plusieurs témoignages d'habitants à l'AFP qui font état de victimes.

RDC: coups de feu et violences dans plusieurs quartiers de Kinshasa.

Des tirs ont été entendus près de la prison de Makala, cible d'une attaque qui avait conduit à l'évasion de plus de 4.000 détenus en mai, ainsi que dans les communes de Matete et Ndjili vers l'aéroport de la mégapole de 10 millions d'habitants, selon ces témoignages.

«Depuis environ une heure, ça tire autour de la prison de Makala, il n'y a plus de circulation, les avenues sont vides ici à Selembao», le quartier de la prison, a déclaré en début de matinée Emmanuel Cole, un militant des droits des prisonniers.

Une source de la société civile a fait état d'«au moins sept policiers» tués et de «deux assaillants tués à bout portant par les PM (police militaire). Leurs corps ont été emportés». «J'ai vu un autre corps», sur une autre avenue du quartier de Selembao, a indiqué cette source. «Ça tire à l'arme légère (...), le marché est fermé», a témoigné un habitant de Selembao, Philemon Mboko, selon lequel le commandant de la police aurait été tué.

«Il se passe quelque chose du côté de Selembao. Nous cherchons à comprendre ce qui se passe exactement», a déclaré à l'AFP le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police vers 09h00 GMT, sans autre précision depuis malgré des relances téléphoniques.

Des coups de feu ont également été entendu dans les quartiers populaires de Matete (centre est) et de Ndjili vers l'aéroport, selon des témoignages qui évoquent au moins cinq morts dans cette dernière commune. «J'ai vu la Croix-Rouge transporter un corps ensanglanté vers l'hôpital Biamba Marie-Mutombo alors que je me rendais vers l'aéroport de Ndjili», a témoigné à l'AFP le caricaturiste Tembo Cash, qui a souligné qu'une importante présence militaire était visible sur la route de l'aéroport international.

Des violences auraient aussi éclaté du côté de l'Université pédagogique nationale (UPN) dans la commune de Ngaliema.

Personne n'a revendiqué ces attaques qui interviennent à la veille de deux journées «ville morte» à l'appel de l'opposition.

Outre la prison de Makala, les commissariats de police de Limete, Matete et Kalamu ainsi que le marché central de Kinshasa, ont été aussi attaqués ces dernières semaines.

Ces attaques ont lieu au moment où la RDC se trouve dans une impasse politique liée au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, dont le mandat a échu le 20 décembre. L'opposition demande son départ et des élections.

Source: agences et rédaction

07-08-2017 | 15:43
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut