Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Trump menace de taxes punitives les 505 milliards $ de produits chinois importés L’ambassadeur russe à Athènes accuse la Grèce de «décevoir» Moscou Syrie: Les terroristes attaquent le convoi de bus des habitants de Fouaa et Kafarya Victoire 2006: Comment cette victoire a mis un terme à la guerre en Syrie ? Corée du Sud: l’ex-présidente condamnée à huit ans de prison supplémentaires Le ministère américain de la Justice veut lutter contre les menaces d’ingérence étrangère Tunisie: Le parti Ennahdha remporte la majorité des mairies Trump souhaite inviter Poutine à la Maison Blanche cet automne L’armée israélienne dit développer un nouveau modèle de chars Londres dément toute identification dans l’affaire Skripal Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ŒIL SUR L'ENNEMI

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

66% des Israéliens pensent que le «Premier ministre» Benjamin Netanyahou devrait démissionner s'il est inculpé, alors qu'il est soupçonné de corruption dans deux affaires actuellement examinées par «la justice», selon un sondage de «Channel 10» publié dimanche.

66% des Israéliens en faveur de la démission de Netanyahou s'il est inculpé.

21% sont contre la démission de Netanyahou et 13% des sondés se disent indécis.

Sur les 751 personnes sondées, plus de la moitié (51%) prétendent ne pas croire Netanyahou qui se dit innocent, 27% pensent qu'il dit la vérité, et 22% n'ont pas d'opinion.

Selon cette nouvelle étude, le «Likoud», parti de Netanyahou à la tête de la coalition, reste favori face aux autres partis politiques en cas d'élections, avec ou sans Benjamin Netanyahu.

L'ancien ministre de «l'Intérieur», Gideon Saar, arrive en tête dans le sondage pour être élu au poste de «Premier ministre» sous l'étiquette du «Likoud», dans l'hypothèse où Netanyahou se retirerait de la course.

Ces sondages interviennent alors que la pression judiciaire s'accentue sur le «Premier ministre» israélien visé par deux enquêtes.

L'une repose sur le soupçon que Netanyahou aurait reçu, illégalement, des cadeaux de personnalités très riches, dont le milliardaire australien James Packer et un producteur à Hollywood, Arnon Milchan. La valeur totale de ces cadeaux a été chiffrée par les médias sionistes à des dizaines de milliers de dollars.

Une autre enquête cherche à déterminer s'il aurait essayé de conclure un accord secret avec le propriétaire du «Yedioth» pour une couverture positive de la part du journal, en échange de laquelle il aurait aidé à réduire les opérations d'«Israel Hayom», concurrent du «Yedioth».

Netanyahou a été interrogé à plusieurs reprises par les policiers, sans être mis en cause.

Source: sites web et rédaction

07-08-2017 | 13:32
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut