Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Trump menace de taxes punitives les 505 milliards $ de produits chinois importés L’ambassadeur russe à Athènes accuse la Grèce de «décevoir» Moscou Syrie: Les terroristes attaquent le convoi de bus des habitants de Fouaa et Kafarya Victoire 2006: Comment cette victoire a mis un terme à la guerre en Syrie ? Corée du Sud: l’ex-présidente condamnée à huit ans de prison supplémentaires Le ministère américain de la Justice veut lutter contre les menaces d’ingérence étrangère Tunisie: Le parti Ennahdha remporte la majorité des mairies Trump souhaite inviter Poutine à la Maison Blanche cet automne L’armée israélienne dit développer un nouveau modèle de chars Londres dément toute identification dans l’affaire Skripal Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> FAITS DIVERS

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La volonté d’Emmanuel Macron de codifier le statut de Première Dame destiné à son épouse s’est heurtée à une vive résistance du public: une pétition «Contre le statut de première Dame pour Brigitte Macron» avait réuni dimanche plus de 153.000 signatures, et le chiffre continue à croître rapidement.

Plus de 153.000 signatures contre le statut de première Dame pour Brigitte Macron.

Alors que le statut de la Première Dame fait encore débat à l'Assemblée nationale, lors de l'examen des projets de loi de moralisation, un citoyen français a lancé une pétition contre ce projet, le jugeant coûteux et inutile.

«Il n'y a aucune raison pour que l'épouse du chef de l'État puisse obtenir un budget sur les fonds publics», affirme cette pétition sur change.org, lancée par Thierry Paul Valette, artiste peintre et auteur et citoyen engagé.

«Brigitte Macron dispose à l'heure actuelle d'une équipe de deux à trois collaborateurs, ainsi que de deux secrétaires et deux agents de sécurité, et cela est suffisant», ajoute-t-il.

La pétition a été lancée il y a deux semaines et a recueilli pour le moment plus de 153.000 signatures.

«Si cette question doit être tranchée elle devra se faire dans le cadre d'un référendum et non du fait d'un seul homme», affirme aussi le texte, pointant ainsi du doigt sur Emmanuel Macron qui avait indiqué en avril vouloir un véritable statut pour la Première dame.

Suite au lancement de la pétition, la colère a commencé à gronder contre l'éventuel statut officiel de Brigitte Macron.

Source: agences et rédaction

07-08-2017 | 10:54
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut