Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Trump menace de taxes punitives les 505 milliards $ de produits chinois importés L’ambassadeur russe à Athènes accuse la Grèce de «décevoir» Moscou Syrie: Les terroristes attaquent le convoi de bus des habitants de Fouaa et Kafarya Victoire 2006: Comment cette victoire a mis un terme à la guerre en Syrie ? Corée du Sud: l’ex-présidente condamnée à huit ans de prison supplémentaires Le ministère américain de la Justice veut lutter contre les menaces d’ingérence étrangère Tunisie: Le parti Ennahdha remporte la majorité des mairies Trump souhaite inviter Poutine à la Maison Blanche cet automne L’armée israélienne dit développer un nouveau modèle de chars Londres dément toute identification dans l’affaire Skripal Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Chicago va poursuivre en justice l'administration Trump, qui menace de suspendre les financements des villes «sanctuaires» pratiquant une politique de tolérance à l'égard des immigrants clandestins, a annoncé dimanche le maire de la ville, Rahm Emanuel.

USA/Immigration: Chicago va porter plainte contre l'administration Trump.

Il y a deux semaines, le ministre de la Justice Jeff Sessions a annoncé que son département priverait ces villes de certains fonds fédéraux à moins qu'elles n'octroient aux agents de l'immigration un accès illimité aux prisons, et ne les préviennent de toute libération imminente d'immigrant clandestin, pour faciliter les expulsions.

«Chicago ne laissera pas ses policiers devenir des pions politiques dans le débat», a déclaré l'élu démocrate Rahm Emanuel lors d'une conférence de presse. «Chicago n'abandonnera jamais son statut de ville accueillante», a-t-il ajouté.

Les financements visés, d'un montant provisionnel de 3,2 millions de dollars pour Chicago cette année, sont principalement utilisés pour équiper les forces de l'ordre.

L'administration Trump a promis de renforcer la lutte contre l'immigration illégale et cherche à sanctionner le mouvement des villes sanctuaires, qui compte un nombre croissant d'adhérents, de New York à Los Angeles et de Chicago à San Francisco.

Ces villes refusent d'expulser les immigrants en situation irrégulière pris dans les filets de la police pour des infractions mineures comme des contraventions.

La ville de Chicago va notamment faire valoir que le gouvernement américain ne peut «requérir des agences de police locales qu'elles mettent en œuvre des fonctions liées à la loi fédérale sur l'immigration», a précisé l'avocat de la municipalité Ed Siskel.

Source: agences et rédaction

07-08-2017 | 10:25
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut