Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Catalogne: 13 arrestations de membres de l’exécutif, manifestation en réaction Macron: il n’est pas possible de régler la situation en Syrie sans la Russie Le président égyptien appelle les Palestiniens à s’unir et coexister avec «Israël» La police australienne juge «inévitable» un attentat d’«envergure» à Sydney L’Iran dénonce le «discours de haine» de Trump à l’ONU Signature d’un accord-cadre de coopération militaire entre Ryad et Londres Rohingyas: le Bangladesh déploie l’armée à des fins humanitaires Syrie: Lavrov rappelle à Tillerson que les États-Unis sont des «hôtes indésirables» Le Venezuela rappelle à Trump qu’il n’est pas président du monde Mexique: 248 personnes ont perdu la vie dans un séisme de magnitude 7,1 Macron à l’ONU: Dénoncer l’accord nucléaire iranien serait une «lourde erreur» Campagne d’arrestations en Arabie: deux défenseurs des droits de l’Homme incarcérés Maria, ouragan «potentiellement catastrophique», en route vers la Guadeloupe L’armée israélienne intercepte un drone sur le plateau du Golan occupé Moscou juge «critique» la situation actuelle sur la péninsule coréenne Plus de 40 millions de personnes dans le monde en situation d’esclavage L’Irak annonce le début d’une offensive contre «Daech» à la frontière syrienne Arabie: une vague d’arrestations cible les derniers vestiges de la liberté d’expression Faites-les mourir de faim: la solution de Wall Street Journal pour la Corée du Nord Le roi de Bahreïn s’oppose au boycott arabe d’«Israël», affirme un dirigeant israélien Pas de Syrie sans ses chrétiens, dit le président Assad Première base de l’armée de l’air américaine en «Israël» Qatar: des bateaux bahreïnis entrés «illégalement», 20 marins arrêtés Macron a perdu 14 points de popularité en deux mois, selon un sondage Rencontre entre Netanyahou et Sissi: la normalisation avec l’ennemi de la nation devenue publique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les forces de sécurité égyptiennes ont tué neuf personnes armées dans la péninsule du Sinaï et détruit 15 véhicules transportant des armes depuis la Libye voisine, a annoncé dimanche l'armée dans des communiqués.

Egypte: l'armée dit avoir tué neuf «extrémistes» dans le Sinaï

Les «extrémistes» ont été tués dans deux incidents distincts dans le centre de la péninsule du Sinaï, selon l'armée qui ne précise pas quand ils ont eu lieu.

Selon elle, six combattants armés ont été tués dans une zone montagneuse après qu'un «groupe terroriste» préparant une attaque a été découvert puis traqué.

Trois «dangereux extrémistes» ont été tués et un autre arrêté dans un autre incident, d'après la même source.

Un 4x4 et cinq caches contenant de «grandes quantités d'explosifs et munitions» ont été détruits, ajoute le communiqué.

A la frontière occidentale avec la Libye, pays en proie à une instabilité politique et sécuritaire, des avions égyptiens ont détruit quinze 4x4 transportant des armes et des munitions ces dernières 24 heures, a indiqué l'armée dimanche.

Les frappes ont eu lieu sur la base d'informations des renseignements sur le rassemblement de «criminels» qui tentaient de «s'infiltrer en Egypte».

L'armée égyptienne a renforcé ses opérations à la frontière libyenne, disant régulièrement craindre l'entrée de groupes armés pour commettre des attaques.

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi. Des milices se disputent le pouvoir et soutiennent deux autorités rivales, l'une basée à Tripoli et l'autre dans l'est du pays.

L'armée égyptienne y avait mené fin mai des raids contre des camps terroristes, quelques heures après une attaque revendiquée par le groupe «Daech» qui avait visé des coptes (chrétiens égyptiens) dans le centre de l'Egypte.

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, les terroristes multiplient les attaques, principalement dans le nord du Sinaï, où sévit une branche de «Daech».

Source : agences

17-07-2017 | 13:31
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut