Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Jurd de Ersal: la Résistance poursuit son avancée, s’empare de la ligne de défense principale d’«al-Nosra» Egypte: peines de mort contre 28 personnes pour le meurtre du procureur général Pourquoi le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer a-t-il démissionné? Une adolescente allemande recrutée par «Daech» arrêtée à Mossoul en Irak Syrie: accord Moscou/extrémistes pour sécuriser l’enclave de la Ghouta Iran: le début de la production de Sayyad-3, nouveau missile de défense antiaérienne La présence des États-Unis en Syrie est illégitime, dit un général US Renseignement US: Pyongyang en passe de devenir une véritable puissance nucléaire Pour Damas, la «coalition illégitime» menée par les USA devra payer pour la destruction de la Syrie Egypte: les forces armées tuent 30 extrémistes dans le Sinaï Les attaques contre Al Aqsa Les travaux de reconstruction de la ville syrienne de Resafa ont commencé Interpol dévoile les noms des 173 kamikazes de «Daech» les plus dangereux pour l’Europe Yémen: 20 civils tués par un bombardement saoudien visant Taëz Crise du Golfe: l’émir du Qatar se dit prêt au dialogue sous conditions Seize policiers afghans perdent la vie dans un bombardement américain Première étape de la bataille du jurd de Ersal: effet de surprise et avancée rapide... La bataille du jurd de Ersal en images Le choléra de Salmane Grand embarras: Netanyahu s’indigne contre l’UE en croyant son micro éteint Réorganisation des services de sécurité en Arabie saoudite Selon Ankara, l’Allemagne est «le principal» refuge pour les terroristes Washington va interdire les voyages en Corée du Nord L’épidémie de choléra au Yémen est la pire enregistrée en une seule année Netanyahou et le ministre des AE des EAU se sont rencontrés à New York en 2012 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Après les récentes déclarations de Washington concernant les biens immobiliers diplomatiques russes saisis aux États-Unis en décembre 2016, Moscou sera contraint de durcir le ton et de prendre des mesures de rétorsion, estime le sénateur russe Konstantin Kossatchev. Selon lui, ce seront des mesures forcées mais nécessaires.

Biens russes saisis aux USA: la Russie forcée de prendre des mesures de rétorsion.

La Russie sera forcée de prendre des mesures de rétorsion dans l'affaire des biens immobiliers diplomatiques russes saisis par l'administration Obama en décembre 2016, a déclaré le sénateur russe Konstantin Kossatchev.

«Dans ce cas, la partie russe semble ne pas avoir de choix, il est temps de passer aux mesures de rétorsion. Ce n'est pas notre choix, et ce seront des mesures forcées. Mais elles doivent être prises», a indiqué le sénateur.

Selon M. Kosachev, les récentes déclarations de Washington à ce sujet confirment pour une énième fois le fait que «la partie américaine ignore le droit international».

Selon lui, Washington utilise le principe de la loi de la force au détriment du principe de la force de la loi.

«Et c'est une ligne que la partie russe ne doit pas admettre et que la communauté internationale ne doit pas tolérer, parce que la célébration du concept de monde unipolaire se cache derrière chaque précédent similaire, petit ou grand», a conclu le sénateur.

Récemment, une source au sein de l'administration américaine a exprimé à Sputnik la position des États-Unis concernant les biens diplomatiques russes saisis. Selon la source, la Russie ne récupéra pas sa propriété diplomatique si la Maison-Blanche n'obtenait pas «quelque chose en échange».

En décembre 2016, Barack Obama, alors président des États-Unis, avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusations catégoriquement rejetées par le Kremlin. Les États-Unis avaient alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

Source: agences et rédaction

17-07-2017 | 11:53
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut