Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Catalogne: 13 arrestations de membres de l’exécutif, manifestation en réaction Macron: il n’est pas possible de régler la situation en Syrie sans la Russie Le président égyptien appelle les Palestiniens à s’unir et coexister avec «Israël» La police australienne juge «inévitable» un attentat d’«envergure» à Sydney L’Iran dénonce le «discours de haine» de Trump à l’ONU Signature d’un accord-cadre de coopération militaire entre Ryad et Londres Rohingyas: le Bangladesh déploie l’armée à des fins humanitaires Syrie: Lavrov rappelle à Tillerson que les États-Unis sont des «hôtes indésirables» Le Venezuela rappelle à Trump qu’il n’est pas président du monde Mexique: 248 personnes ont perdu la vie dans un séisme de magnitude 7,1 Macron à l’ONU: Dénoncer l’accord nucléaire iranien serait une «lourde erreur» Campagne d’arrestations en Arabie: deux défenseurs des droits de l’Homme incarcérés Maria, ouragan «potentiellement catastrophique», en route vers la Guadeloupe L’armée israélienne intercepte un drone sur le plateau du Golan occupé Moscou juge «critique» la situation actuelle sur la péninsule coréenne Plus de 40 millions de personnes dans le monde en situation d’esclavage L’Irak annonce le début d’une offensive contre «Daech» à la frontière syrienne Arabie: une vague d’arrestations cible les derniers vestiges de la liberté d’expression Faites-les mourir de faim: la solution de Wall Street Journal pour la Corée du Nord Le roi de Bahreïn s’oppose au boycott arabe d’«Israël», affirme un dirigeant israélien Pas de Syrie sans ses chrétiens, dit le président Assad Première base de l’armée de l’air américaine en «Israël» Qatar: des bateaux bahreïnis entrés «illégalement», 20 marins arrêtés Macron a perdu 14 points de popularité en deux mois, selon un sondage Rencontre entre Netanyahou et Sissi: la normalisation avec l’ennemi de la nation devenue publique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Turquie multiplie le nombre de ses bases militaires au nord de la ville syrienne d’Alep, a raconté à Sputnik Rezan Hiddo, président du Conseil démocratique syrien (CDS) qui comprend entre autres le Parti kurde de l'union démocratique (PYD).

La Turquie renforce sa présence militaire dans le nord de la Syrie

Dans le cadre de l'opération «Bouclier de l'Euphrate», menée conjointement avec l'Armée syrienne libre (ASL), la Turquie a déployé au nord d'Alep 8.000 soldats et officiers et a installé une base militaire non loin de la ville d'Afrin sous contrôle des milices kurdes YPG, a annoncé à Sputnik le président du Conseil démocratique syrien (CDS), Rezan Hiddo.

«Se préparant à une opération à Afrin, la Turquie multiplie le nombre de ses bases militaires dans la région […] et y déploie ses effectifs, des armes lourdes et du matériel», a indiqué l'interlocuteur de l'agence, relevant que cela témoignait du renforcement progressif de la présence militaire d'Ankara dans la région.

Et d'estimer que la Turquie se proposait d'encercler Afrin et pilonnait régulièrement à ces fins le territoire attenant à cette ville.

La Turquie considère les milices kurdes de Syrie comme une organisation terroriste liée au Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie. Les tensions s'accentuent entre les Kurdes de Syrie et leurs voisins turcs, qui redoutent de voir se former à leur frontière un embryon d'État susceptible d'encourager la rébellion des militants de ce parti en Turquie.

Des villages kurdes dans le nord de la province syrienne d'Alep ainsi que des positions des Unités de protection du peuple (YPG) auraient été à maintes reprises la cible de tirs d'artillerie venant des positions turques. Les forces turques se sont déployées l'année dernière dans le nord de la Syrie pour appuyer l'Armée syrienne libre, une composante des forces insurgées que soutient Ankara et qui a contribué à chasser «Daech» du nord de la Syrie.

Source : agences

17-07-2017 | 11:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut