Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: Si vous voulez protéger le sang de vos fils, élisez la résistance qui subit toute sorte de complots US’ Une agent du Mossad recruterait de hauts dirigeants français La Ghouta orientale… Les «Casques blancs» vont-ils jouer à une nouvelle pièce de théâtre? Les armes livrées par les USA aux groupes armés syriens désormais vendues sur Internet 45 morts dans le double attentat vendredi à Mogadiscio Alaa de Bosnie Russie: le groupe national syrien de la musique participe à la cérémonie du centenaire de la fondation de l’armée L’ouverture de l’ambassade US à al-Qods au 70e anniversaire de la Nakba, une «provocation» Une provocation chimique se prépare dans la Ghouta orientale Afghanistan: au moins 18 soldats tués dans l’attaque de leur base par les talibans Des sanctions américaines contre Moscou dans les semaines à venir Nigeria: 111 élèves auraient été enlevés par les terroristes de Boko Haram Brexit: la vision britannique de sa relation avec l’UE est «pure illusion», selon Tusk HRW: les autorités devraient exonérer Nabil Rajab et le remettre en liberté Sept ans après le soulèvement populaire au Bahreïn, la lutte continue Bahreïn: Une population opprimée dans l’indifférence
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Turquie multiplie le nombre de ses bases militaires au nord de la ville syrienne d’Alep, a raconté à Sputnik Rezan Hiddo, président du Conseil démocratique syrien (CDS) qui comprend entre autres le Parti kurde de l'union démocratique (PYD).

La Turquie renforce sa présence militaire dans le nord de la Syrie

Dans le cadre de l'opération «Bouclier de l'Euphrate», menée conjointement avec l'Armée syrienne libre (ASL), la Turquie a déployé au nord d'Alep 8.000 soldats et officiers et a installé une base militaire non loin de la ville d'Afrin sous contrôle des milices kurdes YPG, a annoncé à Sputnik le président du Conseil démocratique syrien (CDS), Rezan Hiddo.

«Se préparant à une opération à Afrin, la Turquie multiplie le nombre de ses bases militaires dans la région […] et y déploie ses effectifs, des armes lourdes et du matériel», a indiqué l'interlocuteur de l'agence, relevant que cela témoignait du renforcement progressif de la présence militaire d'Ankara dans la région.

Et d'estimer que la Turquie se proposait d'encercler Afrin et pilonnait régulièrement à ces fins le territoire attenant à cette ville.

La Turquie considère les milices kurdes de Syrie comme une organisation terroriste liée au Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie. Les tensions s'accentuent entre les Kurdes de Syrie et leurs voisins turcs, qui redoutent de voir se former à leur frontière un embryon d'État susceptible d'encourager la rébellion des militants de ce parti en Turquie.

Des villages kurdes dans le nord de la province syrienne d'Alep ainsi que des positions des Unités de protection du peuple (YPG) auraient été à maintes reprises la cible de tirs d'artillerie venant des positions turques. Les forces turques se sont déployées l'année dernière dans le nord de la Syrie pour appuyer l'Armée syrienne libre, une composante des forces insurgées que soutient Ankara et qui a contribué à chasser «Daech» du nord de la Syrie.

Source : agences

17-07-2017 | 11:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut