Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ŒIL SUR L'ENNEMI

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Préoccupée par la présence iranienne près de ses frontières, «Israël» s'oppose à l'accord d'armistice dans le sud de la Syrie coordonné entre Washington et Moscou, car il contribuerait à la consolidation des positions de l'Iran et de ses alliés dans la région.

«Israël» contre un accord russo-américain sur la trêve dans le sud de la Syrie

Lors d'une réunion organisée avec des journalistes au cours de sa visite à Paris, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s'est pour la première fois exprimé sur l'accord de trêve dans le sud de la Syrie entré en vigueur il y a une semaine qui a permis la cessation des combats dans les provinces limitrophes d'«Israël» et de la Jordanie.

«Après sa rencontre avec le Président français Emmanuel Macron, Netanyahu a déclaré dimanche aux journalistes qu'«Israël» s'opposait au cessez-le-feu dans le sud de la Syrie, coordonné entre les États-Unis et la Russie, car il consolidait la présence iranienne dans le pays», indique la publication parue dans le journal Haaretz.

Une chaîne de télévision israélienne cite également un haut responsable anonyme qui a accusé l'Iran d'avoir envisagé d'installer des bases navales et aériennes en Syrie.

Lors du conflit syrien, l'Iran et ses alliés, soutiennent le gouvernement syrien. Les autorités israéliennes qualifient l'Iran de «menace numéro un» du fait de son programme nucléaire et du soutien de forces de la résistance contre «Israël» et contre le sionisme partout dans le monde.

Source : agences

17-07-2017 | 10:47
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut