Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Des habitants de Douma révèlent des détails sur la mise en scène de «l’attaque chimique» Armée iranienne: en cas de guerre, Riyad «ne tiendra pas plus de 48h» face à Téhéran Turquie: Erdogan convoque des élections anticipées et brigue un nouveau mandat Ministère: 35 Gazaouis tués et 4 279 blessés depuis le début de la marche du retour Accord de coopération entre l’Iran et l’Irak L’Arabie Saoudite… entre la perte du pari en Syrie et la déception de Trump Discours lors du meeting électoral consacré à la troisième circonscription du Sud L’asile accordé à 538.000 réfugiés en Europe l’an dernier Pèlerinage à La Mecque: faut-il retirer à l’Arabie saoudite la gestion des lieux saints ? L’élection de Macron est une «mauvaise chose» pour 52% des Français Le Maroc retire ses avions F16 de la guerre saoudienne au Yémen Sanctions US contre la Russie: Berlin voudrait une exemption Yémen: la défense antiaérienne détruit un drone US Gaspillage alimentaire: les Américains jettent 150.000 tonnes de nourriture par jour La journée du prisonnier palestinien, 17 avril Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l’ONU après un vote dans un secteur disputé Le climat social se crispe en France: grève du rail et universités en ébullition Skripal: Londres admet les conclusions de l’OIAC qui se dit incapable d’incriminer la Russie Raul Castro tire sa révérence, un moment d’histoire pour Cuba Les tirs israéliens mortels à Gaza ont été illégaux et planifiés, selon HRW Le président iranien condamne «les ingérences» américaine et israélienne en Syrie USA: une fusillade chez YouTube fait trois blessés, la tireuse s’est suicidée Le Hezbollah: la Résistance est toujours prête à faire face à toute sorte de folie Poutine: Une attaque nucléaire contre un allié de Moscou entraînera une riposte immédiate Sayed Khamenei salue la résistance du président Assad
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Corée du Sud a proposé lundi des discussions avec le Nord afin de faire retomber les tensions sur la péninsule après le tir réussi d'un missile intercontinental par Pyongyang.

Séoul propose des discussions à Pyongyang pour réduire les tensions.

Cette offre de dialogue est la première depuis l'arrivée au pouvoir en mai du président Moon Jae-In, perçu comme plus ouvert à la négociation que son prédécesseur.

La Croix-Rouge a également proposé une rencontre intercoréenne pour tenter de relancer les réunions entre les familles coréennes séparées depuis la Guerre (1950-1953).

Le ministère sud-coréen de la Défense a proposé une entrevue vendredi à Panmunjom, le «village de la trêve», à la frontière entre les deux Corées. La Croix-Rouge a proposé que la rencontre sur les réunions de familles se tienne au même endroit le 1er août.

La réunion proposée par le ministère serait la première réunion intercoréenne officielle depuis décembre 2015. La précédente présidente Park Geun-Hye avait refusé de reprendre langue tant que Pyongyang ne prenait pas de mesure concrète en vue de la dénucléarisation.

«Nous faisons la proposition d'une réunion visant à mettre un terme aux activités hostiles qui font monter la tension militaire le long de la frontière terrestre», a déclaré dans un communiqué le ministère sud-coréen de la Défense.

De son côté, la Croix-Rouge a espéré une «réponse positive» du Nord afin d'organiser en octobre une série de réunions de familles qui serait la première en deux ans.

Des millions de personnes ont été séparées pendant la Guerre de Corée qui a entraîné la partition de la péninsule.

La majorité sont mortes sans avoir eu la possibilité de se revoir. Le conflit s'est conclu par un armistice plutôt que par un traité de paix et les deux Corées sont toujours techniquement en guerre, si bien que les communications transfrontalières, lettres ou coups de téléphone, sont interdites.

Les réunions des familles avaient véritablement commencé après un sommet historique Nord/Sud en 2000. A l'origine, il y avait une rencontre par an mais les tensions qui surgissent régulièrement dans la péninsule avaient eu raison de ce rythme. Plusieurs réunions ont été annulées par la Corée du Nord à la dernière minute.

M. Moon a été élu en promettant de tendre la main au Nord. Mais cette stratégie a pour l'instant été douchée par l'accélération des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

La Corée du Nord, qui a réalisé cinq essais nucléaires depuis 2006, dont deux depuis le début 2016, a réussi le 4 juillet son premier tir de missile intercontinental.

Source: agences et rédaction

17-07-2017 | 09:47
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut