Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: L’Etat de «Daech» a complètement disparu Soleimani à sayed Khamenei : la fin de «Daech», une grande victoire pour les musulmans du monde Syrie: le gouvernement contrôle 98% du pays, dit Poutine Au moins 50 morts dans un attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria Rohani à Macron: L’Iran «ne cherche pas à dominer» le Moyen-Orient Le général Aoun appelle les militaires au «plus haut degré de vigilance» Document confidentiel sur une correspondance entre Jubeir et Ben Salmane sur un accord avec «Israël» Les Rohingyas de Birmanie sont victimes d’«apartheid», dénonce Amnesty Corée du Nord «terroriste» selon Washington: la Chine appelle au dialogue Poutine rencontre Assad en Russie, le félicite pour ses résultats dans la lutte contre le terrorisme Damas pilonnée pour la 7e journée consécutive: nouvelles victimes, nouvelles destructions Le FSB crée une base de données recensant les terroristes étrangers Les révélations de l’ex-PM qatari à la BBC dévoilent une conspiration anti-syrienne bien plus large Le Leader Khamenei rend visite aux sinistrés du séisme à Kermanshah Syrie: l’armée chasse «Daech» de Boukamal, dernière ville aux mains des terroristes Allemagne: Merkel «déplore» l’échec des négociations gouvernementales «Israël» a des liens secrets avec l’Arabie saoudite, confirme un ministre sioniste Irak : 300 femmes et enfants étrangers de «Daech» transférés à Bagdad avant expulsion Zimbabwe : dans la tourmente, Mugabe s’exprime devant la nation, sans annoncer sa démission Pyongyang pourrait avoir dès cette année un missile pouvant frapper les USA Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Corée du Sud a proposé lundi des discussions avec le Nord afin de faire retomber les tensions sur la péninsule après le tir réussi d'un missile intercontinental par Pyongyang.

Séoul propose des discussions à Pyongyang pour réduire les tensions.

Cette offre de dialogue est la première depuis l'arrivée au pouvoir en mai du président Moon Jae-In, perçu comme plus ouvert à la négociation que son prédécesseur.

La Croix-Rouge a également proposé une rencontre intercoréenne pour tenter de relancer les réunions entre les familles coréennes séparées depuis la Guerre (1950-1953).

Le ministère sud-coréen de la Défense a proposé une entrevue vendredi à Panmunjom, le «village de la trêve», à la frontière entre les deux Corées. La Croix-Rouge a proposé que la rencontre sur les réunions de familles se tienne au même endroit le 1er août.

La réunion proposée par le ministère serait la première réunion intercoréenne officielle depuis décembre 2015. La précédente présidente Park Geun-Hye avait refusé de reprendre langue tant que Pyongyang ne prenait pas de mesure concrète en vue de la dénucléarisation.

«Nous faisons la proposition d'une réunion visant à mettre un terme aux activités hostiles qui font monter la tension militaire le long de la frontière terrestre», a déclaré dans un communiqué le ministère sud-coréen de la Défense.

De son côté, la Croix-Rouge a espéré une «réponse positive» du Nord afin d'organiser en octobre une série de réunions de familles qui serait la première en deux ans.

Des millions de personnes ont été séparées pendant la Guerre de Corée qui a entraîné la partition de la péninsule.

La majorité sont mortes sans avoir eu la possibilité de se revoir. Le conflit s'est conclu par un armistice plutôt que par un traité de paix et les deux Corées sont toujours techniquement en guerre, si bien que les communications transfrontalières, lettres ou coups de téléphone, sont interdites.

Les réunions des familles avaient véritablement commencé après un sommet historique Nord/Sud en 2000. A l'origine, il y avait une rencontre par an mais les tensions qui surgissent régulièrement dans la péninsule avaient eu raison de ce rythme. Plusieurs réunions ont été annulées par la Corée du Nord à la dernière minute.

M. Moon a été élu en promettant de tendre la main au Nord. Mais cette stratégie a pour l'instant été douchée par l'accélération des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

La Corée du Nord, qui a réalisé cinq essais nucléaires depuis 2006, dont deux depuis le début 2016, a réussi le 4 juillet son premier tir de missile intercontinental.

Source: agences et rédaction

17-07-2017 | 09:47
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut