Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Catalogne: 13 arrestations de membres de l’exécutif, manifestation en réaction Macron: il n’est pas possible de régler la situation en Syrie sans la Russie Le président égyptien appelle les Palestiniens à s’unir et coexister avec «Israël» La police australienne juge «inévitable» un attentat d’«envergure» à Sydney L’Iran dénonce le «discours de haine» de Trump à l’ONU Signature d’un accord-cadre de coopération militaire entre Ryad et Londres Rohingyas: le Bangladesh déploie l’armée à des fins humanitaires Syrie: Lavrov rappelle à Tillerson que les États-Unis sont des «hôtes indésirables» Le Venezuela rappelle à Trump qu’il n’est pas président du monde Mexique: 248 personnes ont perdu la vie dans un séisme de magnitude 7,1 Macron à l’ONU: Dénoncer l’accord nucléaire iranien serait une «lourde erreur» Campagne d’arrestations en Arabie: deux défenseurs des droits de l’Homme incarcérés Maria, ouragan «potentiellement catastrophique», en route vers la Guadeloupe L’armée israélienne intercepte un drone sur le plateau du Golan occupé Moscou juge «critique» la situation actuelle sur la péninsule coréenne Plus de 40 millions de personnes dans le monde en situation d’esclavage L’Irak annonce le début d’une offensive contre «Daech» à la frontière syrienne Arabie: une vague d’arrestations cible les derniers vestiges de la liberté d’expression Faites-les mourir de faim: la solution de Wall Street Journal pour la Corée du Nord Le roi de Bahreïn s’oppose au boycott arabe d’«Israël», affirme un dirigeant israélien Pas de Syrie sans ses chrétiens, dit le président Assad Première base de l’armée de l’air américaine en «Israël» Qatar: des bateaux bahreïnis entrés «illégalement», 20 marins arrêtés Macron a perdu 14 points de popularité en deux mois, selon un sondage Rencontre entre Netanyahou et Sissi: la normalisation avec l’ennemi de la nation devenue publique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ŒIL SUR L'ENNEMI

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Ayoub Kara cherche à améliorer les conditions de voyage des pèlerins musulmans en Arabie Saoudite, et dit que Donald Trump a ouvert la voie.

Des vols directs entre « Israël» et La Mecque!

Le ministre israélien des Communications, Ayoub Kara, tenterait de convaincre l’Arabie saoudite d’autoriser les vols directs depuis «Tel Aviv», sous prétexte de transporter les Palestiniens originaires des territoires occupés en 1948 voulant faire le pèlerinage à la Mecque.

Kara espère que les réalités changeantes du Moyen Orient et les négociations régionales parrainées par les États-Unis aideront à parvenir à cet objectif, a annoncé mercredi le site d’information Bloomberg, cité par The «Times of Israel».

Kara a indiqué avoir parlé à des fonctionnaires en Arabie Saoudite, en Jordanie et dans d’autres pays. Ces derniers ont affirmé qu’ils étaient «prêts à le faire, mais le dossier reste très sensible et il s’agit encore là d’une question de négociation».

«La réalité a changé, a déclaré Kara. C’est le bon moment pour faire la demande, et je travaille dur dessus.»

Puisque l’Arabie saoudite ne reconnaît pas les passeports israéliens, Kara discute également de la possibilité pour les Saoudiens d’émettre des documents de voyage temporaires pour les pèlerins.

Lorsque le président américain Donald Trump a visité «Israël» en mai, son avion a été considéré comme étant le premier à décoller directement de Riyad pour «Tel Aviv». Les autres avions qui l’accompagnaient devaient dévier quant à eux leur vol vers Chypre avant d’atteindre ensuite le ciel israélien.

Au cours des derniers mois, les responsables israéliens ont laissé entendre leur désir de voir l’Arabie saoudite jouer un rôle dans l’effort de soi-disant «paix régional israélo-palestinien» et les États-Unis auraient également poussé pour que Riyad soit impliqué dans ce processus.

Le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite, Adel al-Jubeir, a déclaré en février qu’il était optimiste sur le fait que les Arabes et les «Israéliens» puissent parvenir à un accord de paix en 2017.

Source : Times of Israel et rédaction

15-07-2017 | 13:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut