Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> FAITS DIVERS

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le groupe terroriste «Daech» a appelé sur Telegram à frapper le stade Galgenwaard d'Utrecht au Pays-Bas le 19 juillet, à l'occasion d'un match de l'Euro féminin de football, selon RTL Nieuws. L'Angleterre et l'Ecosse doivent s'affronter ce soir-là.

«Daech» appelle à commettre des attentats lors d'un match de l'Euro de football féminin.

Citant «SITE», organisation qui surveille les réseaux sociaux utilisés par les terroristes, le média néerlandais RTL Nieuws a révélé que «Daech» avait appelé ses «soldats du califat» à commettre des attentats le 19 juillet à Utrecht, le jour où doit avoir lieu le match de l'Euro féminin de football opposant l'Angleterre et l'Ecosse.

Lodewijk Hekking, porte-parole des services de contre-terrorisme, a déclaré à RTL que les autorités étaient au courant. «Nous prenons évidemment ces menaces au sérieux», a-t-il affirmé.

Anette van Trigt, porte-parole de la compétition internationale de football, a aussi confirmé avoir été mise au courant de cet appel. «Nous prenons cela au sérieux. Nous sommes en relations étroites [avec les services antiterroristes]. Ils mènent l'enquête», a-t-elle déclaré.

En novembre dernier, le coordinateur de la lutte antiterroriste aux Pays-Bas avait tiré la sonnette d’alarme en déclarant que «Daech» avait entre «60 et 80 membres» répartis sur le territoire européen et prêts à y mener des attentats.

Une cellule composée de sept personnes, préparant un attentat lors de l'Euro 2016, avait été démantelée par les services anti-terroristes français à la veille de la compétition organisée en France.

Source: agences et rédaction

13-07-2017 | 12:18
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut