Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Hariri : je serai à Beyrouth pour le 22/11 et je discuterais les positions politiques avec Aoun Des sous-marins britanniques lanceraient des drones pour espionner les Russes MBS prend en otage deux enfants de Hariri Gebran Bassil à RT : la souveraineté du Liban n’est pas «à vendre» Moscou refuse de proroger la mission d’enquête sur les armes chimiques en Syrie N’oubliez jamais où vous vous garez. Cet automobiliste allemand l’a compris 20 ans après Le programme balistique de l’Iran «ne regarde pas» la France, affirme Velayati Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé à Paris Pays-Bas: les femmes terroristes inquiètent les services de renseignement Pyongyang créerait son premier sous-marin doté de missiles balistiques «Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Russie n’a aucune idée du niveau d’autonomie de la France dans la résolution des questions syriennes, a déclaré le Président russe Vladimir Poutine après la rencontre avec son homologue français Emmanuel Macron à Versailles.

Poutine: malgré des divergences, la Russie et la France peuvent améliorer leur coopération.

Ce lundi, en visite en France, le président russe Vladimir Poutine a évoqué les sujets internationaux lors de sa déclaration à l'issue de la rencontre avec son homologue français Emmanuel Macron à Versailles.

La situation en Syrie a fait partie des thèmes abordés.

«À quel point la France est-elle autonome dans la résolution des questions de caractère opératif [dans le dossier syrien, ndlr], ça, nous ne le savons pas, parce que ce sont les accords entre les alliés [au sein de la coalition internationale, ndlr], nous ne sommes pas au courant», a signalé le président russe.

Depuis 2014, Washington et ses alliés mènent une opération contre le groupe terroriste «Daech» en Syrie et en Irak. La coalition dirigée par Washington agit en Syrie sans aval du gouvernement du pays.

Les entretiens entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, tenus à huis clos au château de Versailles, ont été suivis par une conférence de presse conjointe.

Sur l’Ukraine, le président russe a déclaré lors de la conférence conjointe que les «sanctions» contre la Russie ne contribuent «aucunement» à régler la crise.

«Vous avez demandé comment les sanctions contre la Russie pourront aider à régler la crise dans l'est de l'Ukraine ? Et voilà la réponse: aucunement!», a déclaré M. Poutine.

M. Macron a de son côté indiqué qu'il y aurait «une discussion» au format Normandie (Russie, Allemagne, France et Ukraine) dans les «prochains jours ou semaines» pour éviter «une escalade» des tensions.

Par ailleurs, Vladimir Poutine a apprécié positivement sa première rencontre avec Emmanuel Macron, en soulignant que les relations entre les deux pays pouvaient se développer de manière constructive malgré les divergences actuelles.

«Il est important qu'au cours des négociations nous ayons ressenti qu'il y avait beaucoup de choses que nous évaluons de la même manière et apprécions à partir des mêmes positions, bien qu'il existe quelques divergences. Mais ce qui nous unit nous fait croire que nous pouvons non seulement intensifier, mais aussi améliorer qualitativement notre coopération», a-t-il conclu.

Vladimir Poutine est arrivé lundi à Paris pour y rencontrer le nouveau chef de l'État français et inaugurer une exposition consacrée au 300e anniversaire d'une visite de l'empereur Pierre le Grand en France.

Source: agences et rédaction

30-05-2017 | 10:03
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut