Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un ex-ambassadeur britannique décrit les objectifs US en Syrie Sous les promesses de modernisation, l’Arabie saoudite plus répressive que jamais envers les femmes Espagne: Puigdemont assure qu’il peut diriger la Catalogne depuis la Belgique Russie: un élève attaque ses camarades à la hache, sept blessés Arabie saoudite : Trump bloque les avoirs des princes déchus Le bilan de Macron sur les droits de l’homme est «mitigé», selon HRW Egypte: Sissi limoge son chef des renseignements 130 enfants meurent chaque jour au Yémen «Maison de l’horreur» en Californie: les parents inculpés de torture sur leurs enfants Le transfert de l’ambassade à Al-Qods aura lieu en 2019 (responsables US) Macron et May signent un traité sur le contrôle de l’immigration à leur frontière Pour Moscou, l’éclatement de l’accord nucléaire iranien serait «alarmant» Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Russie n’a aucune idée du niveau d’autonomie de la France dans la résolution des questions syriennes, a déclaré le Président russe Vladimir Poutine après la rencontre avec son homologue français Emmanuel Macron à Versailles.

Poutine: malgré des divergences, la Russie et la France peuvent améliorer leur coopération.

Ce lundi, en visite en France, le président russe Vladimir Poutine a évoqué les sujets internationaux lors de sa déclaration à l'issue de la rencontre avec son homologue français Emmanuel Macron à Versailles.

La situation en Syrie a fait partie des thèmes abordés.

«À quel point la France est-elle autonome dans la résolution des questions de caractère opératif [dans le dossier syrien, ndlr], ça, nous ne le savons pas, parce que ce sont les accords entre les alliés [au sein de la coalition internationale, ndlr], nous ne sommes pas au courant», a signalé le président russe.

Depuis 2014, Washington et ses alliés mènent une opération contre le groupe terroriste «Daech» en Syrie et en Irak. La coalition dirigée par Washington agit en Syrie sans aval du gouvernement du pays.

Les entretiens entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, tenus à huis clos au château de Versailles, ont été suivis par une conférence de presse conjointe.

Sur l’Ukraine, le président russe a déclaré lors de la conférence conjointe que les «sanctions» contre la Russie ne contribuent «aucunement» à régler la crise.

«Vous avez demandé comment les sanctions contre la Russie pourront aider à régler la crise dans l'est de l'Ukraine ? Et voilà la réponse: aucunement!», a déclaré M. Poutine.

M. Macron a de son côté indiqué qu'il y aurait «une discussion» au format Normandie (Russie, Allemagne, France et Ukraine) dans les «prochains jours ou semaines» pour éviter «une escalade» des tensions.

Par ailleurs, Vladimir Poutine a apprécié positivement sa première rencontre avec Emmanuel Macron, en soulignant que les relations entre les deux pays pouvaient se développer de manière constructive malgré les divergences actuelles.

«Il est important qu'au cours des négociations nous ayons ressenti qu'il y avait beaucoup de choses que nous évaluons de la même manière et apprécions à partir des mêmes positions, bien qu'il existe quelques divergences. Mais ce qui nous unit nous fait croire que nous pouvons non seulement intensifier, mais aussi améliorer qualitativement notre coopération», a-t-il conclu.

Vladimir Poutine est arrivé lundi à Paris pour y rencontrer le nouveau chef de l'État français et inaugurer une exposition consacrée au 300e anniversaire d'une visite de l'empereur Pierre le Grand en France.

Source: agences et rédaction

30-05-2017 | 10:03
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut