Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’armée syrienne et la Résistance islamique annoncent le début de la libération du jurd de Ersal Un électeur de Trump sur huit ne voterait plus pour lui, selon un sondage Quels sont les objectifs de la campagne contre l’armée libanaise? Voici Qizai, l’unique panda géant... marron, au monde USA/Réformes de Tillerson: plus de bureau de cyber-sécurité au Département d’État La rencontre Trump-Poutine n’était pas secrète, dit le Kremlin Brexit: des divergences émergent après le deuxième round des négociations Palestine occupée: les événements en cours à al-Aqsa pourraient lancer une nouvelle Intifada «Israël» révèle la portée de son aide aux groupes armés en Syrie Vingt mille policiers pour protéger le sommet des Vingt à Hambourg ! Bahreïn: une militante inculpée pour «terrorisme» (Amnesty) Téhéran recommande aux USA d’éloigner leurs bases militaires à 1.000km de l’Iran Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Après Palmyre, un nouveau crime contre la civilisation syrienne et le patrimoine mondial a été commis en Syrie ces derniers jours : plusieurs statues et bas-reliefs de la ville de Doura Europos, sur l'Euphrate, ont été détruits par terroristes.

Des statues antiques détruites par «Daech» dans l’est de la Syrie

Les membres de «Daech» ont détruit plusieurs statues et bas-reliefs dans la ville de Doura Europos, dans l'est de la Syrie, a annoncé dimanche l'agence de presse syrienne SANA.

Sur les images et les vidéos diffusées sur Twitter, on voit des sculptures antiques et des bas-reliefs réduits en petits morceaux au moyen d'un marteau de forgeron.

Selon l'agence SANA, les terroristes avaient déjà pillé la ville de Doura Europos, détruisant ses biens culturels. Les terroristes trafiquent des objets archéologiques, en les faisant sortir illégalement de Syrie, ou détruisent ce qu'ils ne peuvent pas vendre.

SANA a déjà qualifié l'incident de «nouveau crime contre la civilisation syrienne et le patrimoine mondial».

Le site archéologique de Doura-Europos est situé à l'extrême est de la Syrie sur le moyen Euphrate, à 24 kilomètres au nord du site archéologique de Mari et à 35 kilomètres de la frontière irakienne. Des peintures murales y ont été découvertes le 30 mars 1920.

Depuis la mi-2014 la région reste sous le contrôle de «Daech».

La ville syrienne de Palmyre, dont les vestiges sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco, est restée pendant 10 mois sous contrôle des terroristes et a elle aussi subi de lourdes pertes culturelles.

Source : agences

15-05-2017 | 12:28
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut