Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nucléaire iranien: Téhéran refuse toute nouvelle «condition» Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à Hébron, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» L’UE réaffirme son soutien à l’accord iranien Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Pyongyang pose ses conditions pour renoncer aux armes nucléaires Un poste de police attaqué par des kamikazes en Afghanistan Brexit: l’UE espère des progrès significatifs d’ici décembre USA: les incendies ont fait 17 morts dans le nord de la Californie Le président de Catalogne a signé une déclaration d’indépendance mais la suspend L’ONU réclame à nouveau la fin de la guerre au Yémen Erdogan s’endort lors de sa conférence de presse avec Porochenko Qui participera à la prochaine guerre entre «Israël» et le Hezbollah ? Syrie: l’armée entre à Mayadine, un des derniers fiefs de «Daech» Pyongyang prêt à tester un missile «capable d’atteindre la côte ouest US» Nigeria: un «effort collectif» nécessaire contre «Boko Haram», dit le chef de l’armée Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les Etats-Unis sont près de conclure une série de contrats d'armement avec l'Arabie saoudite pour un coût total de plus de 100 milliards de dollars, a annoncé vendredi un responsable de la Maison blanche, à une semaine de la visite de Donald Trump à Riyad.

Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d'armes pour $100 mds à Riyad.

Selon ce responsable, qui a requis l'anonymat, l'accord pourrait in fine dépasser les 300 milliards de dollars sur dix ans, et permettrait de «renforcer les capacités de défense de l'Arabie saoudite», tout en préservant la supériorité militaire d'«Israël», allié des Etats-Unis dans la région.

«Nous sommes dans les dernières étapes d'une série de contrats», a-t-il précisé. L'ensemble des affaires a été négocié pour coïncider avec le voyage du président américain en Arabie saoudite, le 19 mai. Riyad sera l'étape numéro un de la première tournée internationale de Donald Trump.

Reuters avait appris la semaine dernière que les Etats-Unis cherchaient à conclure des contrats d'armement avec l'Arabie saoudite pour plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Les Etats-Unis sont le principal fournisseur d'armes du royaume wahhabite, et Donald Trump a promis de relancer l'emploi dans le secteur manufacturier.

Depuis mars 2015, l'Arabie saoudite dirige une coalition militaire arabe qui effectue des raids sur les zones résidentielles au Yémen. Or, de nombreux cas de frappes sur des installations civiles, notamment des écoles et des hôpitaux, ont été recensés.

Selon les données du Centre yéménite pour les droits et le développement, depuis le printemps 2015, le conflit a coûté la vie à plus de 10 000 civils, dont 2 400 enfants et 2 000 femmes.

Par ailleurs, les contrats comprennent des armes, des bateaux, des missiles antiaériens et des systèmes de sécurité maritime, a précisé le responsable.

Et de poursuivre: «Nous allons être témoin d'un engagement très important (...) A nombre d'égards, c'est conçu pour renforcer leurs capacités face aux menaces auxquelles ils sont confrontés».

«C'est bon pour l'économie américaine mais aussi pour construire des capacités adaptées aux problèmes de la région. Israël maintiendra son avantage», a-t-il ajouté.

Lors de son séjour à Riyad, Donald Trump participera à des réunions avec les dirigeants saoudiens, avec le six pays du Conseil de coopération du Golfe, ainsi qu'à un déjeuner avec des dirigeants arabes de la région, axé sur la lutte contre l'extrémisme et le financement occulte.

La lutte contre le groupe terroriste «Daech», la guerre en Syrie, le conflit au Yémen et la circulation maritime seront au programme des discussions, a précisé ce même responsable.

Source: agences et rédaction

13-05-2017 | 11:37
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut