Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’armée syrienne et la Résistance islamique annoncent le début de la libération du jurd de Ersal Un électeur de Trump sur huit ne voterait plus pour lui, selon un sondage Quels sont les objectifs de la campagne contre l’armée libanaise? Voici Qizai, l’unique panda géant... marron, au monde USA/Réformes de Tillerson: plus de bureau de cyber-sécurité au Département d’État La rencontre Trump-Poutine n’était pas secrète, dit le Kremlin Brexit: des divergences émergent après le deuxième round des négociations Palestine occupée: les événements en cours à al-Aqsa pourraient lancer une nouvelle Intifada «Israël» révèle la portée de son aide aux groupes armés en Syrie Vingt mille policiers pour protéger le sommet des Vingt à Hambourg ! Bahreïn: une militante inculpée pour «terrorisme» (Amnesty) Téhéran recommande aux USA d’éloigner leurs bases militaires à 1.000km de l’Iran Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> LE HEZBOLLAH >> SG >> Discours complets

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

A l'occasion du premier anniversaire du martyre du dirigeant du Hezbollah Mostapha Badredine, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours par vidéoconférence devant des milliers de partisans rassemblés dans le complexe du maitre des martyrs dans la banlieue sud de Beyrouth.

Sayed Nasrallah annonce l’évacuation de villages sécurisés à l’Est du Liban

Voici les idées principales de son discours:

"Que la paix de Dieu soit sur vous. Un an au martyre de Sayed Zoulfikar, nous nous rappelons toujours de lui, nous ne l'avons jamais oublié surtout que nous vivons dans le cadre de ses sacrifices contre l'ennemi, au Liban, en Palestine, en Irak. Lui qui était le combattant sur plusieurs fronts de combat. Il est un dirigeant aussi somptueux qu'une montagne, aussi fort qu'un lion, aussi tendre qu'une mère. Il ne manquait à prêter main forte aux opprimés. Il était un leader unique dans la libération de la terre, dans la restitution des détenus, dans la protection de la résistance. Il avait pris l'engagement de ne rentrer de la Syrie que martyr ou vainqueur. Et il est rentré un martyr vainqueur.

En 1996, il a dirigé la guerre "Raisins de la colère" contre l'ennemi israélien ce qui a pavé la voie à la libération de 2000. Tous les calculs de l'ennemi ont échoué. Il est donc normal que l'ennemi sioniste cherche à le liquider.

Il était le dirigeant de nos combattants en Syrie et a infligé les pertes successives aux groupes takfiristes et leur bailleurs de fonds. Donc, il était normal que leurs médias fassent tout leur possible pour se moquer de lui dans leurs campagnes de haine.

En ce premier anniversaire de son martyre, j'adresse mes sincères condoléances et félicitations à sa famille, et toi Sayed Ali, que tu sois fier d'un tel père, d'un tel commandant.

Des champs de combat de Sayed Zoulfikar je passe aux dossiers internes.

Nous avons entendu parler dernièrement que l'ennemi israélien compte construire un mur de Naqoura au mont Hermon. Cette décision survient à l'occasion de la Nakba. Ce qui laisse augurer que la nakba d'Israël ne fait que commencer. Ces dernières années les sionistes ont opéré plusieurs changements à la frontière. Mais il y a dix jours, un Libanais a pu surmonter les barrages israéliens, et à arriver à la station de bus au nord. Les Israéliens ont découvert que leurs mesures sont vaines, fragiles. Pour cette raison, ils ont accéléré la mesure de construction du mur au front nord. A Gaza, ils sont en train de bâtir un mur souterrain, pour faire face aux tunnels. En Cisjordanie, il y a le mur de séparation.

Ce mur au sud Liban démontre qu'Israélien a reconnu sa défaite face au Liban, l'échec du projet du Grand Israël qui s'étend du Nil à l'Euphrate.

Tous les dirigeants de toutes les résistances libanaise et palestinienne ont fait comprendre aux sionistes qu'ils sont incapables de rester au Liban et en Palestine pour qu'ils aspirent à étendre les frontières de leur Entité. Israël a été vaincu dans les deux points géographiques les plus faibles.

C'est la fin du Grand Israël et du puissant Israël. Ces murs sont la preuve de la défaite d'Israël, avec son armée, ses services de renseignements. Israël quand il se cache derrière des murs, s'avère être Israël le faible.

C'est la toile d'araignée dont on a toujours parlé.

Ce mur dévoile l'ampleur de la peur et les craintes sionistes de tout ce que cache l'avenir proche.

Depuis 1948, on se rappelle que c'étaient toujours les Libanais qui vivaient dans la peur, les villages des Libanais étaient perquisitionnés, alors que les Israéliens étaient les agresseurs forts et confiants. Après toutes les victoires au Liban, et les équations en or (armée, peuple, résistance), Israël commence à construire un mur, de peur des villageois même.

L'ennemi israélien est inquiet contre toute nouvelle confrontation. La résistance ne se contente pas de menaces verbales. L'ennemi sait que toute confrontation pourra avoir lieu prochainement au cœur des territoires palestiniens occupés. Cet ennemi ne sera pas à l'abri des pieds de nos combattants tout comme de nos missiles.

Ces menaces poussent l'ennemi à prendre des mesures pratiques comme la construction du mur et des barrages.

Ce mur profitera aussi aux habitants de la ligne frontalière au sud qui vivront en paix et se débarrasseront des violations sionistes.

On ne cesse de parler d'une prochaine guerre israélienne contre le Liban, ça fait partie de la guerre psychologique lancée avant même l'arrivée de Barack Obama au pouvoir aux Etats-Unis. Sachez que les Israéliens eux-mêmes démentent leur intention de lancer une guerre contre le Liban. Parler tout le temps d'une possible guerre démontre à quel point la guerre de juillet 2006 a creusé fortement dans le conscient israélien.

Pourquoi intimider les gens? Je dis au peuple libanais et à tous les résidents au Liban de vivre tranquillement sans prêter attention à ces menaces. Ayez confiance en Dieu qui vous a toujours accordé la victoire. Ayez confiance en votre armée, en votre résistance. Le Liban n'est plus une promenade pour les Israéliens.

Nous saluons les grévistes de la faim en Palestine et nous affichons notre solidarité avec eux. Nous condamnons l'échec de la Ligue arabe et des associations de droits de l'homme en ce sens. Il y a quelques jours, une jeune fille de 16 ans a été tuée à al-Qods. Nous verrons dans les prochains sommets qui seront tenus en Arabie Saoudite quelles seront les recommandations en faveur des prisonniers, des palestiniens. Ces rois arabes auront-ils le courage de demander à Trump de faire pression sur Israël pour donner les droits humanitaires aux détenus?

Verrons-nous toujours cette nation arabe vivant dans le contexte de la nakba. Ou bien choisira-t-elle une voie différente?

Je passe au dossier libanais. La semaine dernière j'ai parlé du développement positif à la frontière Est du Liban, où les régions ont été sécurisées. Nous sommes allés dans ces montagnes en temps de neige et nous avons consenti des martyrs. Aujourd'hui, nous n'avons plus besoin d'y rester. Nous allons évacuer nos positions du côté libanais parce que la mission liée à la série montagneuse de l'Est a été accomplie.

C'est la responsabilité de l'Etat de préserver la sécurité désormais de cette région. Dans l'autre côté de la frontière, nous allons garder une certaine présence pour prévenir toute infiltration de terroristes.

A Toufeil, ce village libanais frontalier, n'a pas de route dans l'intérieur libanais. On doit passer par la Syrie pour le regagner. Aujourd'hui, nous avons contacté les habitants de Toufeil pour leur dire que vous êtes capables de rentrer chez vous, puisque les dangers ont été éliminés. Nous n'avons plus de présence militaire dans ce village. Toutefois, nous sommes prêts à fournir toute aide nécessaire.

Certaines parties politiques et médiatiques nous accusent de chercher à faire des changements démographiques dans la Békaa. Ceci a été dit depuis la fuite des habitants de Toufeil. Le Hezbollah a présenté toutes sortes de sacrifices pour protéger tous les habitants dans la Békaa et au Hermel. C'est un honneur de les protéger. Nous appelons les habitants de Toufeil à rentrer chez eux. Nous tenons à ce que les habitants d'Aarsal puissent rentrer chez eux et cultiver leurs terres.

En Syrie également, ni le régime syrien, ni l'Iran ni le Hezbollah n'ont cherché à faire des changements démographiques dans ce pays. Ces mensonges s'inscrivent dans le cadre de la guerre confessionnelle haineuse. Les groupes armés affiliés à la Turquie, à l'Arabie Saoudite, au Qatar sont ceux qui provoquent des changements démographiques. Eux qui ont expulsé les habitants de toute autre confession.

A Aarsal, je dis aux miliciens armés que votre bataille n'a pas d'horizon. Nous sommes prêts à garantir une entente avec le gouvernement syrien pour vous assurer une sortie sûre. Nous sommes prêts également à permettre aux réfugiés syriens à Aarsal de rentrer en Syrie en toute sureté. Si une partie quelconque dans le gouvernement libanais a des contacts avec les groupes armés, je l'appelle à les convaincre d'évacuer la ville frontalière pour préserver le sang de tout le monde et les biens des habitants.

Sauf si quelques-uns dans le pays tentent d'utiliser ces groupes armés dans une guerre d'usure contre le Liban. C'est de l'intérêt du Liban et de la Békaa que cette affaire soit réglée.

Au sujet de la loi électorale, il existe de véritables chances de parvenir à un accord interne sur une loi consensuelle. J'appelle toutes les parties à poursuivre le dialogue, à calmer les discours politiques censés compliquer les choses, et à profiter de tous les délais pour tenter d'arriver à un accord.

Les combattants poursuivent leur guerre en toute ténacité. Quand un cessez-le-feu a été conclu en Syrie, les médias du Golfe nous ont accusés avec l'Iran de tenter de le saboter. Nous sommes partis en Syrie pour aider le commandement, l'armée et le peuple syrien à repousser les dangers. C'est la direction syrienne qui décide quand elle va respecter un cessez-le-feu.

Dans les pourparlers d'Astana, nous nous tenons derrière la direction syrienne, et nous trouvons toute opportunité censée mettre fin à l'effusion du sang en Syrie est la bienvenue.

Pour ceux qui prétendent que les alliés de la Syrie sont en désaccord. Sachez que la Russie ne fait pas partie de l'axe de la résistance, pourtant les alliés de la Syrie sont plus que jamais en harmonie et en accord politique et militaire.

Par ailleurs, si la direction syrienne nous demande de quitter le territoire syrien, nous saluerons cette initiative. Mais nos alliés nous demandent de nous déployer dans des régions où nous ne sommes pas présents.

Nous avons entamé une nouvelle étape en Syrie, avec l'affaiblissement important des groupes armés. La mobilisation au nord, au sud et à la frontière de l'Est est notable. Dans le prochain sommet de Trump en Arabie Saoudite, on discutera certes du dossier syrien.

Ils tenteront de voler ce qui reste en Arabie comme pétrole ou argent. Ils ne pourront faire quoi que ce soit en Syrie.

Concernant l'interview récente de Mohammad ben Salmane, il a dit que le véritable problème avec l'Iran c'est qu'il attend l'avènement de l'imam al-Mahdi qui fera son apparition à la Mecque.

Le sujet de l'Imam al-Mahdi est un sujet d'accord entre tous les musulmans. Ce n'est pas une considération iranienne.

Ceci fait partie des convictions de tous les musulmans. Ils divergent juste sur le point de sa naissance ou non.

Ben Salmane mène une guerre religieuse et non politique. Pour ceux qui croient que l'imam al-Mahdi est né le 15 Chaaban, je vous félicite pour la naissance du Maitre des Temps.

Au prince héritier second saoudien, l'avènement de l'imam al-Mahdi commencera depuis la Mecque, et il ne restera aucun roi, aucun despote sur terre. La justice et l'équité rempliront la terre après que l'injustice et le despotisme ont longtemps régné.

Et que la paix de Dieu soit sur vous.

Source : French.alahednews

11-05-2017 | 19:13

Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut