Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nucléaire iranien: Téhéran refuse toute nouvelle «condition» Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à Hébron, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» L’UE réaffirme son soutien à l’accord iranien Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Pyongyang pose ses conditions pour renoncer aux armes nucléaires Un poste de police attaqué par des kamikazes en Afghanistan Brexit: l’UE espère des progrès significatifs d’ici décembre USA: les incendies ont fait 17 morts dans le nord de la Californie Le président de Catalogne a signé une déclaration d’indépendance mais la suspend L’ONU réclame à nouveau la fin de la guerre au Yémen Erdogan s’endort lors de sa conférence de presse avec Porochenko Qui participera à la prochaine guerre entre «Israël» et le Hezbollah ? Syrie: l’armée entre à Mayadine, un des derniers fiefs de «Daech» Pyongyang prêt à tester un missile «capable d’atteindre la côte ouest US» Nigeria: un «effort collectif» nécessaire contre «Boko Haram», dit le chef de l’armée Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Bahreïn

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les autorités bahreïnies ont arrêté mercredi le prédicateur de la mosquée Alkhayf, cheikh Issa al-Moumen. Après une arrestation de 3 mois en raison du sermon du vendredi, un autre verdict a été émis pour une peine de 3 mois pour un autre sermon du vendredi, mais l’affaire n’a pas été tranchée. Les autorités avaient arrêté le cheikh l'année dernière près de deux mois.

Manama persiste dans la violation des droits de l’homme: arrestation du cheikh Issa al-Moumen.

Dans ce contexte, le directeur adjoint du Centre du Bahreïn pour les droits de l'homme, M. Yusuf Al-Mouhafaza a déclaré que les autorités du Bahreïn ont arrêté 10 personnes, dont un enfant au cours de la semaine dernière, soulignant que les protestations se poursuivent au Bahreïn. Le Centre du Bahreïn pour les droits de l'homme a documenté 40 protestations de formes différentes, dans 29 zones du Bahreïn, les tirs à la chevrotine interdits au niveau international et des gaz toxiques ont été utilisés dans plusieurs régions.
Le gouvernorat a déclaré que lors de la dernière semaine 52 accusés ont été condamnés par les tribunaux primaires  dans des affaires politiques, pour un total de 313,6 d’années d’emprisonnement et trois condamnations à perpétuité.

D'autre part, la militante pour les droits de l'Homme Maryam Al-Khawaja a déclaré que son père, l'ancien président du Centre bahreïni des droits de l'Homme Abdul Hadi al-Khawaja souffre de douleurs au niveau du dos et de spasmes après 7 jours de grève de la faim. Il faut signaler, que le militant pour les droits de l'homme Abdul Hadi al-Khawaja, a commencé le 11 avril une grève de la faim pour dénoncer et protester le traitement indigne de l'administration pénitentiaire à l’encontre des détenus.

Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme Zeid bin Raad Al-Hussein a souligné que la poursuite des violations des droits humains à Bahreïn et la répression ne feront qu’aggraver la situation, critiquant les restrictions sévères à la liberté d'expression en contradiction avec les droits de l’homme.

Lors de son discours à l'ouverture de la 32e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, à Genève, le Haut-Commissaire a indiqué que le gouvernement a retiré la nationalité à plus de 250 personnes sous prétexte de la présumée trahison des intérêts du Royaume.

Le Centre de réadaptation Khiam pour le soutien aux victimes de violence a dénoncé les mesures arbitraires contre les activistes Bahreïnies, les empêchant de se rendre à Genève pour participer à la 32e session du Conseil des droits de l'homme, appelant le Haut-Commissariat et les organisations de défense des droits de l'homme pour arrêter la répression de la liberté et des droits au Bahreïn. Les activistes ont également appelé le haut-commissariat à envoyer un ultimatum d’expulsion à la délégation Bahreïnie au Conseil des droits de l'homme suite à ces mesures, considérées comme une violation des droits élémentaires de l'homme.

À son tour, le directeur du centre, Mohammed Safa, a déclaré que l’interdiction du voyage des activistes a pour objectif de les empêcher à diffuser la réalité de ce qui se passe à Bahreïn.

Dans ce contexte, le journaliste Ahmed AL-Wadaii a souligné dans un article paru dans le journal britannique «The Guardian», que «la course de La Formule 1 coïncide avec une répression accrue à Bahreïn», ajoutant que «la course automobile est pour eux plus importante que la vie des manifestants».

Source: Al-Ahed, traduit par l'équipe du site

 

21-04-2017 | 11:51
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut