Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Sayed Nasrallah: «Ce qui se passe aujourd’hui est un signe annonciateur de la victoire définitive» Un cadeau précieux... fait avec amour Le Hezbollah condamne l’attentat déjoué à La Mecque: la pensée criminelle touche tout le monde sans discrimination Cinq tours à Londres évacuées immédiatement pour risques d’incendie L’Occident doit changer de cap pour sauver l’accord nucléaire, prévient Téhéran Yémen: l’ONU s’attend à 300.000 cas de choléra fin août La marine russe tire des missiles Kalibr contre «Daech» en Syrie Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins 11 morts La Corée du Nord a testé un nouveau moteur pour ses missiles Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Bahreïn

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les autorités bahreïnies ont arrêté mercredi le prédicateur de la mosquée Alkhayf, cheikh Issa al-Moumen. Après une arrestation de 3 mois en raison du sermon du vendredi, un autre verdict a été émis pour une peine de 3 mois pour un autre sermon du vendredi, mais l’affaire n’a pas été tranchée. Les autorités avaient arrêté le cheikh l'année dernière près de deux mois.

Manama persiste dans la violation des droits de l’homme: arrestation du cheikh Issa al-Moumen.

Dans ce contexte, le directeur adjoint du Centre du Bahreïn pour les droits de l'homme, M. Yusuf Al-Mouhafaza a déclaré que les autorités du Bahreïn ont arrêté 10 personnes, dont un enfant au cours de la semaine dernière, soulignant que les protestations se poursuivent au Bahreïn. Le Centre du Bahreïn pour les droits de l'homme a documenté 40 protestations de formes différentes, dans 29 zones du Bahreïn, les tirs à la chevrotine interdits au niveau international et des gaz toxiques ont été utilisés dans plusieurs régions.
Le gouvernorat a déclaré que lors de la dernière semaine 52 accusés ont été condamnés par les tribunaux primaires  dans des affaires politiques, pour un total de 313,6 d’années d’emprisonnement et trois condamnations à perpétuité.

D'autre part, la militante pour les droits de l'Homme Maryam Al-Khawaja a déclaré que son père, l'ancien président du Centre bahreïni des droits de l'Homme Abdul Hadi al-Khawaja souffre de douleurs au niveau du dos et de spasmes après 7 jours de grève de la faim. Il faut signaler, que le militant pour les droits de l'homme Abdul Hadi al-Khawaja, a commencé le 11 avril une grève de la faim pour dénoncer et protester le traitement indigne de l'administration pénitentiaire à l’encontre des détenus.

Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme Zeid bin Raad Al-Hussein a souligné que la poursuite des violations des droits humains à Bahreïn et la répression ne feront qu’aggraver la situation, critiquant les restrictions sévères à la liberté d'expression en contradiction avec les droits de l’homme.

Lors de son discours à l'ouverture de la 32e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, à Genève, le Haut-Commissaire a indiqué que le gouvernement a retiré la nationalité à plus de 250 personnes sous prétexte de la présumée trahison des intérêts du Royaume.

Le Centre de réadaptation Khiam pour le soutien aux victimes de violence a dénoncé les mesures arbitraires contre les activistes Bahreïnies, les empêchant de se rendre à Genève pour participer à la 32e session du Conseil des droits de l'homme, appelant le Haut-Commissariat et les organisations de défense des droits de l'homme pour arrêter la répression de la liberté et des droits au Bahreïn. Les activistes ont également appelé le haut-commissariat à envoyer un ultimatum d’expulsion à la délégation Bahreïnie au Conseil des droits de l'homme suite à ces mesures, considérées comme une violation des droits élémentaires de l'homme.

À son tour, le directeur du centre, Mohammed Safa, a déclaré que l’interdiction du voyage des activistes a pour objectif de les empêcher à diffuser la réalité de ce qui se passe à Bahreïn.

Dans ce contexte, le journaliste Ahmed AL-Wadaii a souligné dans un article paru dans le journal britannique «The Guardian», que «la course de La Formule 1 coïncide avec une répression accrue à Bahreïn», ajoutant que «la course automobile est pour eux plus importante que la vie des manifestants».

Source: Al-Ahed, traduit par l'équipe du site

 

21-04-2017 | 11:51
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut