Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Hariri : je serai à Beyrouth pour le 22/11 et je discuterais les positions politiques avec Aoun Des sous-marins britanniques lanceraient des drones pour espionner les Russes MBS prend en otage deux enfants de Hariri Gebran Bassil à RT : la souveraineté du Liban n’est pas «à vendre» Moscou refuse de proroger la mission d’enquête sur les armes chimiques en Syrie N’oubliez jamais où vous vous garez. Cet automobiliste allemand l’a compris 20 ans après Le programme balistique de l’Iran «ne regarde pas» la France, affirme Velayati Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé à Paris Pays-Bas: les femmes terroristes inquiètent les services de renseignement Pyongyang créerait son premier sous-marin doté de missiles balistiques «Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

De nouveaux missiles sol-air, de fabrication iranienne, ont été présentés à Téhéran au cours d'un défilé de l'armée. Certains des camions militaires transportant ces missiles étaient décorés de slogans et visuels hostiles à l’entité israélienne.

L'Iran dévoile des missiles à longue portée et assure défendre «toute la région du Moyen-Orient»

Une parade militaire a eu lieu près du mausolée de l’imam Khomeiny à Téhéran, le 18 avril, lors de la Journée de l'armée iranienne. A cette occasion, les autorités ont fait défiler des chars, des véhicules blindés, des drones, ainsi que de nouveaux missiles à longue portée.

Assistant au défilé, le président iranien Hassan Rohani a déclaré, selon des propos rapportés par la chaîne de télévision d'Etat Press TV, que les Iraniens devaient «rester vigilants contre les complots et renforcer [le] pouvoir de dissuasion» du pays. Selon lui, les forces armées iraniennes défendent «toute la région [...] du Moyen-Orient».

Hassan Rohani a également accusé «certaines armées dans le monde» d'être les fers de lance de «l'intervention au sein des affaires intérieures des autres pays, du génocide, du soutien au terrorisme, des coups d'Etat et du manque de respect envers les populations civiles et le droit international».

L'agence locale Fars a par ailleurs rapporté que des missiles sol-air Sayyad-3, de fabrication iranienne, avaient été présentés pour la première fois au public lors de la parade militaire. L'armée iranienne a également mis en avant les systèmes de défense antiaérienne S-300, de fabrication russe, dont elle dispose.

Pour mémoire, Moscou avait conclu un contrat pour la vente de S-300 à Téhéran en 2007, mais celui-ci avait été suspendu en 2010 après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution interdisant la vente d’armes avancées à l’Iran. La restriction a été levée en 2016, permettant la livraison de ces systèmes de défense.

Les missiles à longue portée, ainsi que certains camions, étaient par ailleurs assortis de bannières sur lesquels étaient inscrits les mots d'ordre «A bas Israël» en anglais et «Mort à Israël» en persan. En plus de ces slogans, l'image d'un poing détruisant une étoile de David, symbole d’«Israël», décorait les camions et systèmes de défense antiaérien.

Les relations entre «Israël» et l'Iran sont exécrables depuis des décennies. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a répété à de nombreuses reprises que Téhéran cherchait à anéantir «Israël».

Source : sites web

20-04-2017 | 13:42
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut