Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Le commandant des forces syriennes à Deir ez-Zor tombe en martyre Une BD apprend aux Japonais à se comporter pendant une attaque nucléaire Le chef d’état-major iranien à Damas pour lutter contre «sionistes et terroristes» Sayed Khameneï: Si les USA déchirent l’accord nucléaire, nous allons le réduire en miettes Destruction massive de villages rohingyas en Birmanie, nouvelles images satellite Cisjordanie: «Israël» fait fermer des bureaux de production pour médias La menace terroriste en Europe est la plus forte depuis 30 ans, selon le MI5 Bahreïn commande seize F-16V «Israël» fait avancer des plans pour 1.292 logements en Cisjordanie occupée Irak: les forces irakiennes ont atteint leurs objectifs, annonce l’armée A Barcelone, 200.000 personnes manifestent contre l’incarcération de deux indépendantistes Réservoirs d’ammoniac à «Haïfa»: «Israël» vit dans la terreur Un juge américain suspend le dernier décret migratoire de Trump Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à al-Khalil, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

François Fillon estime qu'Emmanuel Macron sera son «probable concurrent» du second tour de la présidentielle tandis que Marine Le Pen est «convaincue» d'arriver en tête du premier tour dimanche prochain.

Fillon se voit au second tour face à Macron, Le Pen sûre de virer en tête.

A six jours du scrutin, le candidat de la droite et du centre a assuré une nouvelle fois lundi, lors d'un meeting à Nice, qu'il ferait mentir les sondages qui le placent en troisième position derrière ses concurrents d'En Marche et du Front national même si les écarts se sont resserrés depuis une semaine.

«Mes opposants de tous bords (...) ont voulu nous faire croire que la nomination des sondages valait élection», a-t-il dit. «Je les ai surpris une fois lors de la primaire (NDLR de la droite et du centre), nous les surprendrons une seconde fois à la fin de la semaine.»

Dans une interview à La Croix à paraître mardi, François Fillon va plus loin dans ses pronostics en parlant de son «probable concurrent au second tour, Emmanuel Macron» pour critiquer son programme économique.

Même si elle affiche son plus bas score depuis le début de la campagne dans un sondage Ifop Fiducial diffusé lundi, Marine Le Pen distance encore François Fillon de trois points et talonne Emmanuel Macron.

«Le tassement des grands blocs est un phénomène tout à fait classique lorsque les dénommés 'petits candidats' émergent», explique la présidente du Front national dans une interview à paraître mardi dans Le Figaro.

«Je suis sereine, confiante (...) je terminerai en tête du premier tour. J'en suis convaincue», ajoute-t-elle en indiquant qu'un second tour face à Emmanuel Macron aurait sa préférence.

«M. Macron est un mondialiste décomplexé là où M. Fillon est un mondialiste honteux. Je préfère toujours avoir un mondialiste décomplexé face à moi, au moins les choses sont claires.»

Et Marine Le Pen de souligner que, dans l'hypothèse d'un second tour face à Emmanuel Macron, elle fait mieux que François Fillon. «Le vote en ma faveur est plus utile que le vote Fillon», en conclut-elle.

Une enquête Elabe pour BFMTV et L'Express publiée lundi donne le chef de file d'En Marche vainqueur à 65%-35% dans l'hypothèse d'un second tour face à François Fillon et à 62%-38% s'il y affrontait Marine Le Pen.

Source: agences et rédaction

18-04-2017 | 09:55
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut