Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Russie et l’Iran ont soumis un projet au Conseil exécutif de l'OIAC, visant à la création d'une mission internationale d'experts qui, en plus des membres de l'OIAC, enquêteront sur l’attaque chimique présumé d’Idlib.

Russes et Iraniens proposent que des experts internationaux enquêtent sur l’attaque d’Idlib

Alexandre Choulgine, le représentant permanent russe au sein de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a affirmé que l'enquête sur l'utilisation des armes chimiques à Idlib en Syrie pourrait être menée par de nombreux experts, qu’ils soient russes, chinois, américains, britanniques ou encore iraniens.

«Avec les collègues iraniens, nous avons trouvé nécessaire de soumettre au Conseil exécutif [de l'OIAC, ndlr] un projet (…) visant à la création d'une mission internationale d'experts qui, en plus des membres de l'OIAC sélectionnés en conformité avec le principe de l'Onu de la représentation géographique correcte, pourrait compter des experts nationaux de nombreux pays. Par exemple, cela pourrait être également des experts de la Russie, de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Iran, de la Suisse, de l'Espagne, de la Suède, etc», a-t-il déclaré.

Dans le même temps, Choulgine a précisé qu'il s'agissait d'experts réputés et bien connus de l'OIAC.

Selon lui, l'objectif principal de cette mission serait d'enquêter afin de déterminer comment des armes chimiques avaient pu être transportées à Khan Cheikhoun et si c'était réellement le cas.

En outre, d'après Choulgine, la mission devrait vérifier les affirmations des États-Unis sur l'utilisation de la base aérienne syrienne d’al-Chaayrate en tant que stock d'armes chimiques et son utilisation comme base pour les avions amenés à effectuer des vols de combat avec une cargaison toxique.

D'ailleurs, le représentant russe de l'OIAC a insisté sur le fait que, pour que l'enquête soit réussie, la mission internationale des experts devra «se rendre sur les lieux et travailler en fonction de la méthodologie de l'OIAC avec un accent mis sur la collecte des preuves matérielles sans se fixer uniquement sur les spéculations diffusées sur Internet ou des témoignages de gens résidant dans un pays voisin de la Syrie.

Le 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d'Idlib, en Syrie, a été suivie par l'intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

Source: agences et rédaction

15-04-2017 | 09:51
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut