Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Le commandant des forces syriennes à Deir ez-Zor tombe en martyre Une BD apprend aux Japonais à se comporter pendant une attaque nucléaire Le chef d’état-major iranien à Damas pour lutter contre «sionistes et terroristes» Sayed Khameneï: Si les USA déchirent l’accord nucléaire, nous allons le réduire en miettes Destruction massive de villages rohingyas en Birmanie, nouvelles images satellite Cisjordanie: «Israël» fait fermer des bureaux de production pour médias La menace terroriste en Europe est la plus forte depuis 30 ans, selon le MI5 Bahreïn commande seize F-16V «Israël» fait avancer des plans pour 1.292 logements en Cisjordanie occupée Irak: les forces irakiennes ont atteint leurs objectifs, annonce l’armée A Barcelone, 200.000 personnes manifestent contre l’incarcération de deux indépendantistes Réservoirs d’ammoniac à «Haïfa»: «Israël» vit dans la terreur Un juge américain suspend le dernier décret migratoire de Trump Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à al-Khalil, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Une Saoudienne dont on dit qu’elle se serait enfuie pour rechercher l’asile en Australie, a été retenue à l’aéroport international Ninoy Aquino des Philippines jusqu’à ce que des membres de sa famille arrivent pour la faire rentrer au royaume.

Une Saoudienne qui voulait trouver asile en Australie «kidnappée» par sa famille

Dina Ali Lasloom a été arrêtée alors qu’elle se trouvait en transit à Manille, et placée sur un vol retour à la demande d’officiels saoudiens, selon des témoignages sur les réseaux sociaux.

Selon des informations partagées par les avocats de la demandeuse d’asile, la jeune femme de 24 ans est arrivée à Manille mardi avec l’intention de poursuivre son voyage vers Sidney afin de déposer une demande d’asile, quand elle a été interceptée par les autorités.

Les membres de sa famille qui sont arrivés à Manille l’auraient soi-disant attachée avec du ruban adhésif et enveloppée dans son drap de lit pour la traîner jusqu’à un vol reliant Ryad, ont rapporté des militants sur les réseaux sociaux.

Dans une vidéo censée avoir été postée depuis l’aéroport ce mardi, Dina Ali Lasloom dit être retenue «comme une criminelle» et que si elle était renvoyée en Arabie saoudite, elle serait tuée.

Dina Ali Lasloom explique fuir pour demander asile simplement parce qu’elle s’est retrouvée «enfermée treize heures avec la collaboration de l’ambassade saoudienne», en référence à l’ambassade d’Arabie saoudite à Manille.

«Si ma famille vient, elle me tuera. Si je retourne en Arabie saoudite, je mourrais», a-t-elle déclaré.

Les officiels saoudiens n’ont fait aucun commentaire sur cette affaire.

Sur un post sur Twitter, Mohamed al-Maady, de la commission gouvernementale des droits de l’homme en Arabie saoudite, a déclaré que l’organisation serait coordonnée avec le ministère saoudien du Développement social pour recueillir des informations sur le cas de Dina.

Des soutiens se rassemblent sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, la vidéo présumée postée par Dina a été virale. Les militants ont appelé les organisations de défense des droits de l’homme et l’opinion publique à se mobiliser en solidarité avec la jeune femme via le hashtag #SaveDinaAli

Une autre vidéo partagée sur Twitter semble montrer Dina retenue à l’aéroport de Manille.

Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs et les militants ont appelé les organisations de défense des droits de l’homme à aider la jeune Saoudienne à trouver asile en Australie au lieu qu’elle soit renvoyée vers sa famille.

Un groupe de journalistes et de militants auraient attendu Dina Ali Lasloom à l’aéroport de Riyad une fois les détails de son vol partagés sur les réseaux sociaux.

Selon un reporter de Bloomberg à Riyad, Vivian Nereim, tout comme d’autres utilisateurs de Twitter, quatre voitures de la police saoudienne ont été vues à l’extérieur de l’aéroport ce mardi, alors que personne ne savait ce qui était arrivé à Dina Ali Lasloom.

Le président philippin Rodrigo Duterte est arrivé lundi soir en Arabie saoudite pour discuter du bien-être de centaines de milliers de travailleurs philippins au royaume.

Source: middleeasteye

14-04-2017 | 14:44
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut