Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nucléaire : Lavrov accuse Washington de «provoquer» la Corée du Nord «Une prison géante» : comment les sanctions affectent les citoyens syriens ? Bahreïn: la FIDH demande la libération de son militant Nabeel Rajab L’Iran se prépare à déployer ses navires de guerre dans le golfe du Mexique En vidéo, sayed Nasrallah annonce la fin de l’Etat de «Daech» Des députés tunisiens désavouent la déclaration anti-Hezbollah de la LA Zimbabwe: le nouveau président Mnangagwa succède officiellement à Mugabe Erdogan n’exclut pas des contacts avec Assad Les réseaux sociaux arabes se moquent de MBS, surnommé «l’ours errant» Netanyahou assure une «coopération secrète» entre «Israël» et les pays arabes Allemagne: les sociaux-démocrates prêts à «discuter» pour sortir de la crise Washington va envoyer des F-22 furtifs en Corée du Sud Silence «sans précédent» des chaînes de propagande en ligne de «Daech» «Une célébration du Hezbollah» gagne le concours tchèque de photographie Czech Press Photo L’armée syrienne a repris à «Daech» une nouvelle localité dans la vallée de l’Euphrate Première rencontre interparlementaire Russie-UE depuis 2014 Catalogne: l’indépendance «unilatérale» plus au menu du parti de Puigdemont Le Liban a préservé son taux de croissance positif malgré la situation difficile, dit Salamé Leader Khamenei : la Palestine reste la clé de la défaite des ennemis Discours du 10 novembre 2017 à l’occasion du quarantième de l’imam Hussein et de la Journée du martyr du Hezbollah Même après la défaite de «Daech», les USA ne quitteraient pas la Syrie Les princes saoudiens arrêtés pour corruption seraient torturés La Corée du Nord et Cuba font front commun contre les États-Unis L’Irak lance la dernière offensive dans le désert pour éliminer «Daech» du pays Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Des représentants des organisations humanitaires internationales Médecins sans Frontières, Médecins du Monde et l'Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés (AIDL) ont déploré jeudi «le silence» de la communauté internationale sur la situation au Yémen.

Yémen: Des humanitaires déplorent «le silence» de la communauté internationale

Le responsable de la cellule urgence de MSF, Laurent Sury a dénoncé «le silence diplomatique, pour ne pas mentionner la communauté internationale», lors d'une conférence organisée à Paris sur le bilan humanitaire au Yémen, entré dans sa troisième année de guerre menée par l’Arabie saoudite.

«Depuis le début de ce conflit, nous avons fait plusieurs rencontres et les gens sont très gênés, mais il est clair qu'aucune diplomatie, aucun gouvernement aujourd'hui ne veut condamner ce qui se passe au Yémen», a-t-il regretté, avant de critiquer l'attitude de certains Etats, «sous pression» compte tenu de leurs partenariats avec l'Arabie saoudite, notamment la vente d'armes.

Depuis mars 2015, l'Arabie saoudite intervient au Yémen à la tête d'une coalition militaire arabe qui dit soutenir les forces gouvernementales contre Ansarullah ayant conquis la capitale Sanaa et de vastes territoires. Mais l’offensive saoudienne visent chaque jour des résidences civiles, des écoles, des hôpitaux, des lieux de culte et a fait plus de 10.000 victimes civiles.

Julien Dussart, responsable du bureau urgence à Médecins du Monde a estimé que la «passivité» de la communauté internationale s'expliquait par «la multiplication des conflits dans le monde, qui fait que le Yémen est noyé dans la masse, avec la Syrie et l'Irak qui occupent principalement l'attention médiatique».

Les ONG internationales Médecins du Monde, Médecins sans Frontières, Action contre la Faim et l'AIDL ont rappelé la situation humanitaire catastrophique au Yémen: dix-neuf millions de personnes, soit 60% de la population sont en situation d'insécurité alimentaire, tandis que la moitié des centres de santé du pays ne sont plus fonctionnels.

Mohamed Al Shami, président de l'AIDL qui organisait cette conférence, a quant à lui souligné «l'évident échec du rôle de médiateur des Nations Unies pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed» qui «n'a pas su gérer les questions humanitaires et politiques».

Source : sites web et rédaction

14-04-2017 | 11:07
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut