Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Le Leader Khamenei rend visite aux sinistrés du séisme à Kermanshah Syrie: l’armée chasse «Daech» de Boukamal, dernière ville aux mains des terroristes Allemagne: Merkel «déplore» l’échec des négociations gouvernementales «Israël» a des liens secrets avec plusieurs pays arabes, selon un ministre sioniste Irak : 300 femmes et enfants étrangers de «Daech» transférés à Bagdad avant expulsion Zimbabwe : dans la tourmente, Mugabe s’exprime devant la nation, sans annoncer sa démission Pyongyang pourrait avoir dès cette année un missile pouvant frapper les USA Hariri : je serai à Beyrouth pour le 22/11 et je discuterais les positions politiques avec Aoun Des sous-marins britanniques lanceraient des drones pour espionner les Russes MBS prend en otage deux enfants de Hariri Gebran Bassil à RT : la souveraineté du Liban n’est pas «à vendre» Moscou refuse de proroger la mission d’enquête sur les armes chimiques en Syrie N’oubliez jamais où vous vous garez. Cet automobiliste allemand l’a compris 20 ans après Le programme balistique de l’Iran «ne regarde pas» la France, affirme Velayati Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé à Paris Pays-Bas: les femmes terroristes inquiètent les services de renseignement Pyongyang créerait son premier sous-marin doté de missiles balistiques Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le rez-de-chaussée de l'immeuble accueillant le QG de campagne de Marine Le Pen à Paris a fait l'objet, dans la nuit de mercredi à jeudi, d'une tentative d'incendie sans gravité, et un tag faisant mention du FN a été retrouvé, ont indiqué des sources concordantes.

Le QG de campagne de Marine Le Pen visé par une tentative d'incendie.

Les pompiers sont intervenus vers 02H40 dans une agence d'assurances située au rez-de-chaussée du 262 rue du Faubourg Saint-Honoré, pour un feu «rapidement maîtrisé» qui a «dégradé une porte et un paillasson», a indiqué un porte-parole des pompiers.

Dans les étages de cet immeuble, situé en plein cœur de Paris non loin de l'Elysée, se trouve le quartier général de campagne de Marine Le Pen, la candidate du Front National à la présidentielle.

L'origine du feu n'est «pas naturelle, probablement d'origine criminelle», a précisé une source policière, précisant qu'une inscription «FN vs KLM» avait été taguée à proximité.

«Je n'en sais strictement rien puisque les services de l'Etat ne nous ont pas contactés pour nous en informer», a déclaré Marine Le Pen jeudi matin sur France 2.

Et de poursuivre: «Je suppose qu'il s'agit là d'un acte probablement d'un groupuscule d'extrême-gauche. Ces groupuscules se sentent en toute impunité depuis mois. Ce sont ceux qui ont détruit des commerces, brulé des voitures au moment des manifestations, qui s'attaquent à la police».

«Je ne suis pas étonnée parce que le gouvernement de François Hollande les laisse faire depuis des mois alors que j'ai réclamé à plusieurs reprises [leur] dissolution», a conclu la présidente du FN.

Le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl a dénoncé sur RTL «des actes inacceptables».

«Le débat démocratique se traduira dans les urnes, c'est là que chacun doit faire ses choix. Nous sommes en lien avec l'équipe de la candidate du Front national, dès hier soir, et nous verrons s'il y a lieu, le cas échéant, en lien avec eux, de renforcer les dispositifs de sécurité», a affirmé M. Fekl.

Un groupe affirmant s'appeler «Combattre la xénophobie» a contacté l'AFP pour revendiquer cette action, menée selon lui à l'aide «de cocktails Molotov».

L'interlocuteur a également déclaré avoir mené une action similaire au siège du quotidien d'extrême droite Présent. «Ça va continuer tous les jours jusqu'aux élections», a ajouté l'interlocuteur, qui ne s'est pas présenté.

«Un policier est venu ce matin» pour vérifier les locaux du journal, a indiqué à l'AFP Caroline Parmentier, journaliste à Présent, selon qui «il n'y a pas eu de tentative d'incendie».

Source: agences et rédaction

13-04-2017 | 12:03
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut