Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Le commandant des forces syriennes à Deir ez-Zor tombe en martyre Une BD apprend aux Japonais à se comporter pendant une attaque nucléaire Le chef d’état-major iranien à Damas pour lutter contre «sionistes et terroristes» Sayed Khameneï: Si les USA déchirent l’accord nucléaire, nous allons le réduire en miettes Destruction massive de villages rohingyas en Birmanie, nouvelles images satellite Cisjordanie: «Israël» fait fermer des bureaux de production pour médias La menace terroriste en Europe est la plus forte depuis 30 ans, selon le MI5 Bahreïn commande seize F-16V «Israël» fait avancer des plans pour 1.292 logements en Cisjordanie occupée Irak: les forces irakiennes ont atteint leurs objectifs, annonce l’armée A Barcelone, 200.000 personnes manifestent contre l’incarcération de deux indépendantistes Réservoirs d’ammoniac à «Haïfa»: «Israël» vit dans la terreur Un juge américain suspend le dernier décret migratoire de Trump Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à al-Khalil, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Une semaine après l'attaque chimique présumée attribuée par les pays occidentaux au gouvernement syrien, le ministre-adjoint des Affaires étrangères syrien, invité par trois élus français, a assisté à un colloque au centre culturel russe à Paris, mardi, au grand dam du Quai d'Orsay.

Des élus français reçoivent un vice-ministre syrien, Ayrault «indigné»

Ils ont récidivé : trois députés, qui s’étaient déjà rendus en Syrie pour rencontrer le président Bachar el-Assad, ont invité un vice-ministre syrien, Ayman Soussan, à un colloque à Paris, mardi 11 avril. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, s'est déclaré «indigné» par cette invitation.

«Après l'ignoble attaque chimique, des députés LR invitent un vice-ministre d'al-Assad, à Paris, au centre culturel russe. Je suis indigné !» a écrit le chef de la diplomatie française dans un tweet où il faisait implicitement référence à l'attaque chimique du 4 avril, imputée par les Etats-Unis et certains pays européens, sans aucune preuve, au gouvernement syrien.

Le député Les Républicains (LR) Thierry Mariani a confirmé avoir organisé, avec le député Nicolas Dhuicq (LR) et le député socialiste Gérard Bapt, président du groupe d'amitié France-Syrie à l'Assemblée, un colloque intitulé «La Syrie, un drame qui ne peut plus durer», en présence d'Ayman Soussan, ministre-adjoint des Affaires étrangères syrien dans une salle du centre culturel russe.

Trois voyages en Syrie pour Mariani

Tous trois s'étaient déjà rendus en Syrie, récemment pour les deux parlementaires LR qui y étaient en compagnie du candidat à l’élection présidentielle Jean Lassalle, en janvier. Ils avaient même rencontré le président syrien pendant près d’une heure. Pour Thierry Mariani, il s'agissait du troisième voyage depuis le début de la guerre en 2011.

Le choix du centre culturel russe permettait d’éviter une annulation de l’Assemblée. «Le colloque était prévu depuis deux mois dans une salle de l'Assemblée. Mais après l'annulation la semaine dernière d'une réunion à Bruxelles avec le vice-ministre, j'ai senti qu'il y avait un risque d'annulation du colloque à l'Assemblée. C'est pourquoi il s'est tenu au centre culturel russe de Paris», a expliqué Thierry Mariani.

Le président du Parlement européen, l'Italien Antonio Tajani, avait en effet, la semaine dernière, jugé «inopportune» l'organisation dans les locaux d'une conférence sur la Syrie à l'initiative de l'eurodéputé espagnol Javier Couso Permuy (Gauche unitaire européenne).

Source : agences et rédaction

12-04-2017 | 15:21
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut