Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Emmanuel Macron mettra «fin aux accords qui favorisent en France le Qatar» s'il est élu à l'Élysée le 8 mai prochain. Le candidat d'En Marche! assure qu'il aura à l'égard de l'émirat ainsi que de l'Arabie saoudite «beaucoup d'exigence».

Macron aura beaucoup d'exigence à l'égard du Qatar et de l'Arabie en France

«Je mettrai fin, moi, aux accords qui favorisent en France le Qatar», a déclaré le candidat d'En Marche! à la présidentielle dimanche 9 avril sur BFMTV. «Je pense qu'il y a eu beaucoup de complaisance, durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy en particulier», a-t-il dénoncé, rappelant que «François Fillon a été attaqué sur ce point, à juste titre». «D'autre part, j'aurai beaucoup d'exigence à l'égard du Qatar et de l'Arabie saoudite, en termes de politique internationale et pour avoir une nouvelle transparence quant au rôle qu'ils exercent dans le financement ou dans les actions qu'ils peuvent conduire à l'égard de groupements terroristes qui sont nos ennemis».

«Parfois, ce qu'on nous oppose, c'est que ce sont des financements privés, et pas du régime, mais je demanderai aux régimes en place de nous garantir justement de stopper ces financements», a-t-il développé, soulignant qu'il «faut beaucoup d'exigence en la matière».

Une convention fiscale avantageuse

Une convention fiscale, modifiée et élargie en 2008, permet en effet au Qatar et à ses entités publiques (banque centrale, institutions financières publiques,...) - qui sont d'importants investisseurs immobiliers en France - d'être exonérés d'impôt sur leurs plus-values immobilières et leurs gains en capital réalisés en France. Elle permet aussi aux Qataris installés en France de ne pas payer l'impôt sur la fortune (ISF) sur «les biens situés hors de France pour une période de cinq ans après qu'ils soient devenus résidents français». Le Koweït bénéficie également d'avantages similaires.

Ces avantages fiscaux ont été conclus après l'intervention du Qatar dans la libération des infirmières bulgares en Libye en 2007. L'action exacte de l'émirat reste inconnue mais l'état aurait pu participer au paiement de la rançon demandée par le colonel Mouammar Kadhafi. Nicolas Sarkozy souhaitait également effectuer un rapprochement avec l'émirat et «améliorer l'attractivité de la France pour les investisseurs qataris, notamment dans le secteur immobilier».

«Il faut remettre sur la table cette convention fiscale parce que les circonstances ont changé», avait expliqué en octobre la sénatrice UDI-UC, Nathalie Goulet, également présidente du groupe d'amitié France Pays du Golfe au Sénat. «Cela fait longtemps que je le dis, cette convention fiscale avec le Qatar fait de la France un paradis fiscal».

Selon un rapport parlementaire, les investissements du Qatar en France s'élèvent à 12 milliards d'euros. Le patrimoine immobilier (hôtels, grands magasins, villas, haras) est lui estimé à plus de 3 milliards d'euros. Au-delà de leur investissement dans le sport (PSG football et handball, courses hippiques...), les Qataris sont présents au capital de nombreux grands groupes français : Veolia, LVMH, Orange, EADS, Engie. Doha a également acheté 24 Rafale à Dassault en mai 2015.

Source : sites web

10-04-2017 | 12:48
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut