Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

François Fillon a réitéré jeudi ses accusations contre un «cabinet noir» présumé qu'il estime être à l'origine des révélations sur les emplois potentiellement fictifs de membres de sa famille, mettant à nouveau en cause François Hollande et menaçant de poursuites judiciaires.

France 2017: Fillon réitère ses accusations contre le «cabinet noir»

«Cette opération a été montée, je le prouverai», a déclaré le candidat de la droite et du centre sur France Inter.

«Le moment venu, je poursuivrai tous ceux qui sont à l'origine de cette affaire», a-t-il ajouté en précisant disposer de «toutes les indications» qui lui permettront «de poursuivre ceux qui ont fait ça».

«J'ai les dates, les jours, les personnes qui ont communiqué les documents. Parce qu'il ne faut pas croire que je vais lâcher les accusations que j'ai lancées contre ceux qui ont déclenché cette affaire», a lancé François Fillon.

Le député de Paris, qui avait déjà laissé entendre que François Hollande pourrait être à l'origine de ce dossier, a de nouveau mis en cause le chef de l'Etat. A la question «c'est François Hollande qui a déclenché l'affaire ?», il a répondu «oui, bien sûr».

François Fillon, qui a menacé d'un procès Philippe Poutou lors du débat télévisé mardi soir entre les onze candidats à la présidentielle, après les allusions du candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) sur les affaires dans lequel le nom de l'ex-Premier ministre est évoqué, a réaffirmé sa position.

«Je me réserve la possibilité de poursuivre toute personne qui piétine ma présomption d'innocence», a-t-il indiqué.

Réagissant sur franceinfo aux propos de François Fillon, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a dénoncé «des accusations diffamatoires».

«Il n'y a jamais eu de cabinet, ni noir, ni blanc, ni gris, ni jaune, jamais !», a-t-il déclaré.

François Fillon, pour l'instant distancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron dans les sondages, et talonné par Jean-Luc Mélenchon, a été mis en examen, notamment pour détournement de fonds publics, dans l'enquête sur ces soupçons d'emplois fictifs familiaux.

Son épouse, Penelope Fillon, a également été mise en examen dans ce dossier, ainsi que son ancien suppléant à l'Assemblée, Jean-Marc Joulaud.

Source: agences

06-04-2017 | 13:02
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut