Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Dans un entretien donné à Al Massar, l’hebdomadaire publié par «Al-Qaïda» au Yémen, Iyad ag-Ghali, émir d’un nouveau groupe extrémiste, explique sa stratégie et cible la France.

«La France, notre premier ennemi», selon un émir d’«Al-Qaïda»

«C’est la France qui reste notre ennemi historique dans cette partie du monde islamique. La France et ceux qui l’aident, comme l’Amérique, l’Allemagne, la Suède, et d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest qui les ont rejoints : le Tchad, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Sénégal ou encore le Niger».

Dans un entretien publié dans le nouveau numéro de l’hebdomadaire de la branche yéménite d’«Al-Qaïda», Al Massar, daté du 3 avril, Iyad Ag Ghali, figure des groupes extrémistes armés au Sahara et au Sahel, évoque la stratégie du nouveau mouvement extrémiste dont il est devenu le chef en février dernier : «Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans au Maghreb islamique».

Ce mouvement est une fusion des principaux groupes armés de la région dont certains ont contrôlé le nord du Mali pendant près de dix mois, à la faveur d'une rébellion touareg, à partir du printemps 2012 : le sien, Ansar Dine, qu’il a fondé en 2012, «al-Mourabitoune» de Mokhtar Belmokhtar, et l’émirat du Sahara, une branche d’«Al-Qaïda» au Maghreb islamique (AQMI) dirigée par Djamel Okacha, alias Yahia Abou al-Hammam.

Le groupe affirme avoir prêté allégeance à Ayman al-Zawahiri, actuel dirigeant d'«Al-Qaïda».

«Aujourd’hui, la situation militaire [au Mali] est stable. L’ennemi français et ses alliés se sont concentrés dans les grandes villes avec seulement quelques mouvements et ratissages terrestres et aériens, et quelques tentatives pour fructifier des renseignements et recruter des espions».

Il aborde également des aspects de sa politique militaire : «Le plus important, c’est d’être présents sur la plus vaste zone géographique possible, œuvrer toujours à harceler l’ennemi là où il se trouve, gagner l’adhésion populaire, adopter la guérilla tout en utilisant des méthodes [de combat] classiques».

Source : middleeasteye et rédaction

05-04-2017 | 14:54
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Recherche
Vers le haut