Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Les médecins révèlent le lien entre la teinture des cheveux et le cancer Le président libanais prône «le retour en toute sécurité» des déplacés syriens Bahreïn négocie l’achat de S-400 russes Des avions israéliens bombardent une batterie de missiles en Syrie Interview de Macron: 61% des Français «pas convaincus» par la prestation du président Par leur décision sur l’Iran, les USA démontrent leur instabilité dans les négociations Les sanctions américaines: un vulgaire acte de vengeance Blair: «J’ai commis l’irréparable en cédant aux pressions d’Israël» Moscou : la coalition ménage «al-Nosra» pour renverser Assad Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol Moscou: les raids de la coalition à Raqqa n’ont apporté pour le moment que des milliers de victimes Exercices conjoints de Séoul et Washington au large de la Corée Les forces irakiennes prennent aux Kurdes la principale base militaire dans la province de Kirkouk Pyongyang : Nos programmes nucléaires sont destinés à nous protéger de la destruction Nucléaire: pour Téhéran, le discours de Trump viole l’accord Somalie: 276 morts et 300 blessés dans l’attentat de samedi à Mogadiscio Maroc: démantèlement d’une «cellule terroriste» liée à «Daech» Les Saoudiennes veulent aussi conduire des taxis La cause de la mort prématurée de centaines de milliers d’Européens dévoilée Le refus de délivrer des visas US à des militaires russes inacceptable pour Moscou Rohingyas: Annan pousse l’ONU à faire pression pour un retour des réfugiés Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE La Française Audrey Azoulay devient la nouvelle «patronne» de l’Unesco Syrie : une offensive terroriste massive brisée par l’armée près de la frontière irakienne La saison des ouragans n’est pas terminée, Ophelia se rapproche de l’Europe Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Quatre membres d'un groupuscule extrémiste ont été condamnés lundi en Allemagne à des peines allant de neuf ans de prison à la perpétuité pour un attentat raté à la gare de Bonn (ouest) et plusieurs tentatives d'assassinat.

Allemagne: lourdes peines de prison pour les membres d'une cellule extrémiste

Le tribunal de Düsseldorf a infligé au principal accusé, Marco Gaebel, un Allemand de 26 ans, une peine de prison à perpétuité, sans possibilité de demander une libération conditionnelle au bout de quinze ans.

Il a été reconnu seul responsable d'une tentative d'attentat à l'explosif dans la gare centrale de Bonn fin 2012, alors que trois autres membres de sa cellule ont été condamnés pour un projet distinct visant à assassiner des dirigeants d'extrême droite.

Le 10 décembre 2012, un sac de sport contenant une bombe artisanale avait été retrouvé sur un quai de la gare de Bonn. La bombe n'avait pas explosé pour une raison inconnue et le parquet fédéral allemand avait estimé, à l'issue de l'instruction, que la déflagration aurait été «mortelle pour les personnes sur le quai».

Les trois autres accusés - un Albanais de 43 ans, un Turc de 25 ans et un Allemand de 24 ans - se sont vu infliger respectivement des peines de 12 ans et 9 ans et six mois de prison ferme pour s'être procuré des armes à feu dans le cadre d'un projet d'assassinat des dirigeants du parti d'extrême-droite PRO-NRW.

Ce petit parti, actif uniquement dans l'Etat régional de Rhénanie du nord-Westphalie (ouest), où vivaient les quatre hommes, avait notamment utilisé les caricatures du prophète Mohamad dans sa campagne électorale pour les élections régionales de mai 2012, au terme desquelles il avait rassemblé 1,4% des voix. Ses dirigeants avaient été espionnés à leur domicile par les accusés. La police avait interpellé les membres de cette cellule extrémiste un jour avant l'assassinat qu'ils avaient programmé au 13 mars 2012.

Les autorités allemandes sont aux aguets en raison de la menace terroriste pesant sur l'Allemagne, particulièrement depuis un attentat au camion-bélier qui avait fait 12 morts en décembre à Berlin, revendiqué par «Daech». Les services du renseignement intérieur estiment à environ 10.000 le nombre d'extrémistes radicaux en Allemagne, dont 1.600 soupçonnés de pouvoir passer à la violence.

Outre l'attaque au camion-bélier sur le marché de Noël de la capitale, «Daech» a revendiqué en 2016 un meurtre à Hambourg (nord), un attentat à la bombe à Ansbach (sud) qui avait fait 15 blessés et une attaque à la hache dans un train en Bavière (5 blessés).

Source : agences et rédaction

04-04-2017 | 13:46
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut