Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Les médecins révèlent le lien entre la teinture des cheveux et le cancer Le président libanais prône «le retour en toute sécurité» des déplacés syriens Bahreïn négocie l’achat de S-400 russes Des avions israéliens bombardent une batterie de missiles en Syrie Interview de Macron: 61% des Français «pas convaincus» par la prestation du président Par leur décision sur l’Iran, les USA démontrent leur instabilité dans les négociations Les sanctions américaines: un vulgaire acte de vengeance Blair: «J’ai commis l’irréparable en cédant aux pressions d’Israël» Moscou : la coalition ménage «al-Nosra» pour renverser Assad Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol Moscou: les raids de la coalition à Raqqa n’ont apporté pour le moment que des milliers de victimes Exercices conjoints de Séoul et Washington au large de la Corée Les forces irakiennes prennent aux Kurdes la principale base militaire dans la province de Kirkouk Pyongyang : Nos programmes nucléaires sont destinés à nous protéger de la destruction Nucléaire: pour Téhéran, le discours de Trump viole l’accord Somalie: 276 morts et 300 blessés dans l’attentat de samedi à Mogadiscio Maroc: démantèlement d’une «cellule terroriste» liée à «Daech» Les Saoudiennes veulent aussi conduire des taxis La cause de la mort prématurée de centaines de milliers d’Européens dévoilée Le refus de délivrer des visas US à des militaires russes inacceptable pour Moscou Rohingyas: Annan pousse l’ONU à faire pression pour un retour des réfugiés Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE La Française Audrey Azoulay devient la nouvelle «patronne» de l’Unesco Syrie : une offensive terroriste massive brisée par l’armée près de la frontière irakienne La saison des ouragans n’est pas terminée, Ophelia se rapproche de l’Europe Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'Iran a décidé de sanctionner des sociétés américaines pour le soutien qu'elles apportent à «Israël» et aux «actions terroristes» de cette entité, a rapporté l'agence de presse officielle de la République islamique.

L'Iran sanctionne 15 sociétés américaines pour soutien à Israël et au «terrorisme»

D'après l'agence de presse officielle iranienne Irna, Téhéran a décidé le 26 mars de décréter des sanctions contre quinze entreprises américaines, en raison de leur soutien à «Israël» et «aux actions terroristes de ce régime».

Cette décision, qui est largement symbolique puisque ces sociétés ne font pas d'affaires avec l'Iran, intervient deux jours après que les Etats-Unis ont pris des sanctions contre 30 sociétés et individus de dix pays étrangers accusés d'avoir collaboré avec le programme d'armement de l'Iran.

Selon les informations diffusées par Irna, «toute transaction est interdite avec les sociétés [visées], leurs biens seront saisis et leurs responsables ne pourront pas obtenir de visa» de la part des autorités iraniennes.

Parmi les entreprises en question, figurent la compagnie United Technologies dont la branche de défense est accusée de vendre des hélicoptères à «Israël», ITT Corporation, active dans 100 pays et spécialisée dans les composants industriels, ou encore Bushmaster Firearms International, qui fabrique des armes à feu. La compagnie Re/Max Real Estate est aussi accusée par Téhéran «d'acheter et de vendre des logements dans les colonies situées dans les territoires occupés» palestiniens.

Tension croissante

Cette annonce intervient alors que le ton ne cesse de monter entre Téhéran et Washington depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump. Ce dernier a dénoncé à plusieurs reprises l'accord conclu à l'été 2016 sur le programme nucléaire iranien.

Ces sanctions iraniennes sont aussi «une réaction» aux sanctions américaines imposées en février après un test de missile par Téhéran, précise encore Irna.

En outre, le Congrès américain prépare en ce moment une nouvelle loi qui qualifiera les Gardiens de la révolution, le corps d'élite de l'armée iranienne, de «groupe terroriste». Les Gardiens de la révolution sont notamment chargés du programme balistique de l'Iran mais possèdent aussi des sociétés présentes dans différents secteurs économiques du pays, dont celui de l'énergie.

A l'inverse, le président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement iranien, Allaeddine Boroujerdi, a déclaré le 25 mars qu'une loi sera présentée début avril pour qualifier l'armée américaine et les services de renseignements de ce pays de «groupes terroristes», rapporte le site de la télévision d'Etat.

Source : agences

27-03-2017 | 09:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut