Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Les médecins révèlent le lien entre la teinture des cheveux et le cancer Le président libanais prône «le retour en toute sécurité» des déplacés syriens Bahreïn négocie l’achat de S-400 russes Des avions israéliens bombardent une batterie de missiles en Syrie Interview de Macron: 61% des Français «pas convaincus» par la prestation du président Par leur décision sur l’Iran, les USA démontrent leur instabilité dans les négociations Les sanctions américaines: un vulgaire acte de vengeance Blair: «J’ai commis l’irréparable en cédant aux pressions d’Israël» Moscou : la coalition ménage «al-Nosra» pour renverser Assad Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol Moscou: les raids de la coalition à Raqqa n’ont apporté pour le moment que des milliers de victimes Exercices conjoints de Séoul et Washington au large de la Corée Les forces irakiennes prennent aux Kurdes la principale base militaire dans la province de Kirkouk Pyongyang : Nos programmes nucléaires sont destinés à nous protéger de la destruction Nucléaire: pour Téhéran, le discours de Trump viole l’accord Somalie: 276 morts et 300 blessés dans l’attentat de samedi à Mogadiscio Maroc: démantèlement d’une «cellule terroriste» liée à «Daech» Les Saoudiennes veulent aussi conduire des taxis La cause de la mort prématurée de centaines de milliers d’Européens dévoilée Le refus de délivrer des visas US à des militaires russes inacceptable pour Moscou Rohingyas: Annan pousse l’ONU à faire pression pour un retour des réfugiés Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE La Française Audrey Azoulay devient la nouvelle «patronne» de l’Unesco Syrie : une offensive terroriste massive brisée par l’armée près de la frontière irakienne La saison des ouragans n’est pas terminée, Ophelia se rapproche de l’Europe Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le leader de la Révolution sayed Ali Khamenei a estimé que «les ennemis cherchent à saper la confiance du peuple iranien en l’Ordre islamique en durcissant les pressions économiques».

Sayed Khamenei: l’ennemi utilise l’économie pour saper la confiance du peuple en l’Ordre islamique

Des milliers de pèlerins venus rendre visite au vénéré Imam Reza (que la paix soit sur lui), mardi 21 mars, premier jour du calendrier iranien, se sont réunis pour écouter le discours du Nouvel An dans la ville iranienne de Machhad, au sein du sanctuaire de l’Imam Reza.

«L’économie constitue une question primordiale pour les Iraniens et les ennemis cherchent à saper la confiance du peuple iranien en l’Ordre islamique en durcissant les pressions économiques. Afin de concrétiser leurs objectifs allant à l’encontre des Iraniens et de la République islamique d’Iran, les ennemis de la République islamique d’Iran tentent de faire appel aux stratégies économiques ou, pour mieux dire, ils tentent de porter des coups économiques à la nation iranienne», a souligné sayed Khamenei.

Selon sayed Khamenei, «cette année s’annonce importante puisque, d’une part, le pays a besoin d’un grand élan économique et, d’autre part, auront lieu les élections présidentielles et municipales».

L’Ayatollah Khamenei s’est de nouveau attardé sur les problèmes économiques, disant que l’ennemi voulait les attribuer à l’islam.

«L’ennemi blâme les principes islamiques de l’Iran pour les difficultés économiques qui existent dans ce pays, alors que ces difficultés et problèmes proviennent d’une mauvaise gestion», a-t-il indiqué.

Le leader a souligné que l’Ordre islamique et la République islamique avaient rendu des services remarquables à l’Iran et aux Iraniens. «Les services rendus à la nation iranienne par l’Ordre islamique sont incomparables avec les services dont elle bénéficiait avant la victoire de la Révolution islamique en 1979. La population iranienne a été multipliée par deux depuis la victoire de la Révolution islamique, mais les services fournis à la nation, y compris les services en rapport avec les infrastructures, ont connu une hausse considérable et atteint un niveau très élevé».

Et d’ajouter: «Les chiffres indiquent que les progrès qu’a enregistrés l’Iran dans les domaines militaire et économique sont de nature remarquable, d’autant plus que le nombre d’étudiants, par exemple, a été multiplié par 25 par rapport à l’époque prérévolutionnaire. Après la Révolution, la longueur des routes construites a été multipliée par six. La production d’électricité et les exportations non pétrolières ont été respectivement multipliées par 14 et 57».

Dans une autre partie de ses propos, sayed Khamenei a qualifié de «très important» le sujet des élections dans la République islamique, qu’il s’agisse des élections présidentielles, législatives ou municipales :

«Le scrutin constitue l’un des deux piliers principaux de la démocratie religieuse. Nous sommes fiers de nos élections que les ennemis tentent de déprécier pour pouvoir porter un coup dur à la nation iranienne et à la République islamique. Dans toutes les élections, la participation massive du peuple reste primordiale. Il revient à la nation iranienne de faire preuve d’une présence remarquable dans toutes les élections. Ainsi, toutes les lois électorales doivent être respectées à la lettre. Quel que soit le résultat des élections, il reste crédible et légitime».

Le leader a ensuite indiqué qu’il n’interviendrait jamais dans les élections et qu’il n’avait jamais recommandé aucun candidat dans aucun sondage, mais qu’il réagirait certainement à toute tentative destinée à porter atteinte aux votes des Iraniens et à perturber les élections.

«Si quelqu’un cherche à mettre en cause le résultat des élections où a voté le peuple iranien, je me dresserai contre lui», a-t-il martelé.

Ailleurs dans son message du Nouvel An, l’ayatollah a mis l’accent sur l’importance toute particulière que revêtent la production nationale et l’emploi, en particulier pour les jeunes Iraniens.

«La production nationale et l’emploi constituent deux secteurs cruciaux. Si nous pouvons nous concentrer sur ces deux secteurs et les prendre pour base de nos activités, je crois que les affaires reprendront un élan salvateur et que des résultats impressionnants et tangibles seront obtenus», a-t-il dit.

Le leader avait choisi pour la nouvelle année iranienne de 1396 le slogan : «Année de l’économie de résistance : production et emploi».

Source : sites web

22-03-2017 | 15:00
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut