Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le test par la Corée du Nord d'un moteur de fusée est le signe de «progrès significatifs» dans ses programmes balistiques, a estimé lundi la Corée du Sud.

Séoul inquiet des «progrès» du programme balistique nord-coréen.

Les médias officiels nord-coréens ont annoncé dimanche que le dirigeant Kim Jong-Un avait supervisé un essai de moteur de fusée, un test qui coïncidait avec la visite à Pékin du secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

Pyongyang a intensifié ces derniers mois le développement de ses programmes balistique et nucléaire pourtant interdits par la communauté internationale.

Sur ordre de Kim Jong-Un, les Nord-Coréens ont encore tiré début mars une salve de missiles balistiques, dont trois ont fini leur course en mer près de l'archipel nippon.

L'ambition de Pyongyang est de mettre au point un missile intercontinental balistique (ICBM) capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain.

«Le dernier essai a vraisemblablement permis (à la Corée du Nord) de faire des progrès significatifs sur ce qui concerne les moteurs», a déclaré aux journalistes le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, Lee Jin-Woo.

«Mais de plus amples analyses sont nécessaires au sujet de la force propulsive et de ses applications potentielles», a-t-il ajouté.

Le dernier essai d'un moteur de fusée par la Corée du Nord avait eu lieu en septembre, test là aussi réalisé en la présence de Kim Jong-Un, qui avait plaidé pour que son pays «puisse disposer de satellites géostationnaires d'ici deux ans».

Plusieurs résolutions internationales interdisent à Pyongyang de poursuivre ses programmes nucléaires et balistiques. La Corée du Nord n'en a pas moins réalisé deux essais nucléaires l'an passé.

Avant Pékin, M. Tillerson avait fait étape à Tokyo et Séoul, où il avait insisté sur le fait que les Etats-Unis n'allaient plus suivre la politique de «patience stratégique» mise précédemment en œuvre par Washington envers Pyongyang, une politique qui selon lui a échoué.

Il avait aussi souligné qu'une opération militaire américaine était notamment «une option sur la table», des déclarations tranchant avec la politique de la Chine, l’un des soutiens du régime nord-coréen.

Source: agences et rédaction

20-03-2017 | 12:02
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut