Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Sayed Nasrallah: «Ce qui se passe aujourd’hui est un signe annonciateur de la victoire définitive» Cinq tours à Londres évacuées immédiatement pour risques d’incendie Un cadeau précieux... fait avec amour Journée mondiale d’al-Qods: manifestations à Bahreïn et en Irak (photos) La Journée mondiale d’al-Qods célébrée en Iran (photos) L’Occident doit changer de cap pour sauver l’accord nucléaire, prévient Téhéran Yémen: l’ONU s’attend à 300.000 cas de choléra fin août La marine russe tire des missiles Kalibr contre «Daech» en Syrie Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins 11 morts La Corée du Nord a testé un nouveau moteur pour ses missiles Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

A l'heure où les Iraniens ne sont plus les bienvenus aux Etats-Unis, l'Iran est considéré comme l'un des pays les plus généreux dans l'accueil des réfugiés, en particulier afghans, selon l'ONU.

L'Iran salué par l'ONU pour l'accueil des réfugiés.

Le gouvernement iranien a été «exemplaire en accueillant les réfugiés et en laissant les frontières ouvertes», affirme Sivanka Dhanapala qui dirige à Téhéran le bureau du Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR). «On n'en parle pas assez».

Un million d'Afghans sont accueillis légalement en Iran depuis près de 40 ans et les organisations non-gouvernementales (ONG) estiment à deux millions ceux qui y vivent clandestinement.

Ces Afghans représentent la quatrième population de réfugiés la plus importante dans le monde, selon l'ONU. Elle était la deuxième jusqu'au déclenchement du conflit en Syrie en 2011 qui a engendré un exode de millions de réfugiés, notamment en Turquie et au Liban.

Des membres d'ONG étrangères à Téhéran soulignent l'ironie de voir l'Iran faire partie des six pays à majorité musulmane ciblés par le président américain Donald Trump, alors que Téhéran continue à accueillir des Afghans victimes d'un conflit en partie provoqué par les Etats-Unis.

M. Dhanapala met en avant un décret du leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei, datant de 2015 qui rend obligatoire la scolarisation de tous les enfants afghans - avec ou sans papiers - ce qui a nécessité la construction de 15.000 nouvelles classes.

«Nous avons aussi travaillé avec le gouvernement pour intégrer les réfugiés dans un système de sécurité sociale, ce qui est un développement sans précédent», se réjouit le représentant du HCR.

Des travailleurs humanitaires étrangers reconnaissent que l’Iran a accepté d’accueillir des Afghans et qu'à cet égard, il mérite plus de considération.

«Dans un monde où vous avez des histoires si terribles concernant l'accueil des réfugiés, je pense que l'Iran est vraiment une bonne nouvelle», souligne Sivanka Dhanapala.

Source: agences et rédaction

16-03-2017 | 11:47
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut