Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Le commandant des forces syriennes à Deir ez-Zor tombe en martyre Une BD apprend aux Japonais à se comporter pendant une attaque nucléaire Le chef d’état-major iranien à Damas pour lutter contre «sionistes et terroristes» Sayed Khameneï: Si les USA déchirent l’accord nucléaire, nous allons le réduire en miettes Destruction massive de villages rohingyas en Birmanie, nouvelles images satellite Cisjordanie: «Israël» fait fermer des bureaux de production pour médias La menace terroriste en Europe est la plus forte depuis 30 ans, selon le MI5 Bahreïn commande seize F-16V «Israël» fait avancer des plans pour 1.292 logements en Cisjordanie occupée Irak: les forces irakiennes ont atteint leurs objectifs, annonce l’armée A Barcelone, 200.000 personnes manifestent contre l’incarcération de deux indépendantistes Réservoirs d’ammoniac à «Haïfa»: «Israël» vit dans la terreur Un juge américain suspend le dernier décret migratoire de Trump Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à al-Khalil, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le chef de la diplomatie américaine, en visite au Japon, a fait jeudi un constat d'échec des efforts diplomatiques menés ces 20 dernières années pour dénucléariser la Corée du Nord et a appelé à adopter «une nouvelle approche».

Tillerson: 20 ans d'efforts pour dénucléariser la Corée du Nord ont échoué

«Je pense qu'il est important de reconnaître que les efforts politiques et diplomatiques des vingt dernières années pour mener la Corée du Nord à se dénucléariser ont échoué», a déclaré Rex Tillerson à Tokyo, première étape d'une tournée en Asie consacrée à la crise récemment déclenchée par le lancement de missiles à proximité du Japon par Pyongyang.

«Face à cette menace qui ne cesse de grandir, il est clair qu'une nouvelle approche est nécessaire», a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse conjointe avec le ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida.

Le nouveau secrétaire d'Etat américain a réaffirmé que les Etats-Unis continueraient à travailler étroitement avec le Japon et la Corée du Sud pour contrer les provocations de Pyongyang mais a tendu la main au peuple nord-coréen. «La Corée du Nord et son peuple ne doivent pas craindre les Etats-Unis et leurs voisins», a-t-il insisté.

Il a aussi appelé la Chine, où il se rendra samedi, à faire plus fortement pression sur son allié nord-coréen. «Nous pensons qu'ils ont un rôle très important à jouer», a dit Tillerson. «Nous allons parler avec la Chine des autres mesures qu'ils devraient entreprendre».

Il appellera ses hôtes à faire pression sur Kim Jong-Un

Arrivé mercredi soir au Japon, Rex Tillerson doit rencontrer dans l'après-midi le ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida puis le Premier ministre Shinzo Abe.

Pendant sa campagne, le candidat républicain Donald Trump avait semé la consternation chez les alliés japonais et sud-coréens des Etats-Unis en disant envisager le retrait des soldats américains du sud de la péninsule coréenne et de l'archipel nippon à défaut d'une hausse significative de la contribution financière des deux pays.

L'ex-patron du groupe pétrolier ExxonMobil devrait à nouveau réaffirmer le soutien américain au Japon et à la Corée du Sud, comme se sont appliqués à le faire le président américain et son administration depuis leur arrivée aux commandes.

A Pékin, il appellera ses hôtes à faire pression sur Kim Jong-Un afin qu'il interrompe son programme balistique et nucléaire avant de s'engager dans des négociations de paix. La Chine, allié et protecteur de Pyongyang, apparaît comme le dernier pays ayant un ascendant suffisant sur la Corée du Nord, qui a fait fi de plusieurs séries de sanctions prises sous l'égide de l'Onu.

Selon des informations de presse, le secrétaire d'Etat américain pourrait par ailleurs mettre la dernière main à un projet de rencontre en avril du dirigeant chinois Xi Jinping avec Donald Trump aux Etats-Unis.

Il s'agit d'un baptême du feu pour Tillerson dans la diplomatie de crise, après de brèves visites à Bonn et à Mexico.

Source : agences

16-03-2017 | 11:39
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut