Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le chef de la diplomatie américaine, en visite au Japon, a fait jeudi un constat d'échec des efforts diplomatiques menés ces 20 dernières années pour dénucléariser la Corée du Nord et a appelé à adopter «une nouvelle approche».

Tillerson: 20 ans d'efforts pour dénucléariser la Corée du Nord ont échoué

«Je pense qu'il est important de reconnaître que les efforts politiques et diplomatiques des vingt dernières années pour mener la Corée du Nord à se dénucléariser ont échoué», a déclaré Rex Tillerson à Tokyo, première étape d'une tournée en Asie consacrée à la crise récemment déclenchée par le lancement de missiles à proximité du Japon par Pyongyang.

«Face à cette menace qui ne cesse de grandir, il est clair qu'une nouvelle approche est nécessaire», a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse conjointe avec le ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida.

Le nouveau secrétaire d'Etat américain a réaffirmé que les Etats-Unis continueraient à travailler étroitement avec le Japon et la Corée du Sud pour contrer les provocations de Pyongyang mais a tendu la main au peuple nord-coréen. «La Corée du Nord et son peuple ne doivent pas craindre les Etats-Unis et leurs voisins», a-t-il insisté.

Il a aussi appelé la Chine, où il se rendra samedi, à faire plus fortement pression sur son allié nord-coréen. «Nous pensons qu'ils ont un rôle très important à jouer», a dit Tillerson. «Nous allons parler avec la Chine des autres mesures qu'ils devraient entreprendre».

Il appellera ses hôtes à faire pression sur Kim Jong-Un

Arrivé mercredi soir au Japon, Rex Tillerson doit rencontrer dans l'après-midi le ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida puis le Premier ministre Shinzo Abe.

Pendant sa campagne, le candidat républicain Donald Trump avait semé la consternation chez les alliés japonais et sud-coréens des Etats-Unis en disant envisager le retrait des soldats américains du sud de la péninsule coréenne et de l'archipel nippon à défaut d'une hausse significative de la contribution financière des deux pays.

L'ex-patron du groupe pétrolier ExxonMobil devrait à nouveau réaffirmer le soutien américain au Japon et à la Corée du Sud, comme se sont appliqués à le faire le président américain et son administration depuis leur arrivée aux commandes.

A Pékin, il appellera ses hôtes à faire pression sur Kim Jong-Un afin qu'il interrompe son programme balistique et nucléaire avant de s'engager dans des négociations de paix. La Chine, allié et protecteur de Pyongyang, apparaît comme le dernier pays ayant un ascendant suffisant sur la Corée du Nord, qui a fait fi de plusieurs séries de sanctions prises sous l'égide de l'Onu.

Selon des informations de presse, le secrétaire d'Etat américain pourrait par ailleurs mettre la dernière main à un projet de rencontre en avril du dirigeant chinois Xi Jinping avec Donald Trump aux Etats-Unis.

Il s'agit d'un baptême du feu pour Tillerson dans la diplomatie de crise, après de brèves visites à Bonn et à Mexico.

Source : agences

16-03-2017 | 11:39
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut