Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Les médecins révèlent le lien entre la teinture des cheveux et le cancer Le président libanais prône «le retour en toute sécurité» des déplacés syriens Bahreïn négocie l’achat de S-400 russes Des avions israéliens bombardent une batterie de missiles en Syrie Interview de Macron: 61% des Français «pas convaincus» par la prestation du président Par leur décision sur l’Iran, les USA démontrent leur instabilité dans les négociations Les sanctions américaines: un vulgaire acte de vengeance Blair: «J’ai commis l’irréparable en cédant aux pressions d’Israël» Moscou : la coalition ménage «al-Nosra» pour renverser Assad Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol Moscou: les raids de la coalition à Raqqa n’ont apporté pour le moment que des milliers de victimes Exercices conjoints de Séoul et Washington au large de la Corée Les forces irakiennes prennent aux Kurdes la principale base militaire dans la province de Kirkouk Pyongyang : Nos programmes nucléaires sont destinés à nous protéger de la destruction Nucléaire: pour Téhéran, le discours de Trump viole l’accord Somalie: 276 morts et 300 blessés dans l’attentat de samedi à Mogadiscio Maroc: démantèlement d’une «cellule terroriste» liée à «Daech» Les Saoudiennes veulent aussi conduire des taxis La cause de la mort prématurée de centaines de milliers d’Européens dévoilée Le refus de délivrer des visas US à des militaires russes inacceptable pour Moscou Rohingyas: Annan pousse l’ONU à faire pression pour un retour des réfugiés Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE La Française Audrey Azoulay devient la nouvelle «patronne» de l’Unesco Syrie : une offensive terroriste massive brisée par l’armée près de la frontière irakienne La saison des ouragans n’est pas terminée, Ophelia se rapproche de l’Europe Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Souhaitant que la justice et la transparence règnent au cours de la campagne présidentielle, plus de 20.000 Français ont signé une pétition, lancée quelques semaines avant l'élection, pour exhorter à ouvrir une enquête sur les soupçons pesant sur Emmanuel Macron.

Après le Penelope Gate, le Macron Gate? Une pétition appelle à enquêter sur Macron

Tandis que François Fillon s'est vu communiquer sa mise en examen pour détournement de fonds publics, c'est au tour du candidat d'En Marche ! d'être rattrapé par la patrouille. Une pétition intitulée «Pour qu'une enquête soit ouverte sur les scandales Macron» a été lancée par David van Hemelryck, membre de l'association Rassemblement Action-Justice. Selon lui, «l'absence d'enquête semble démontrer une inégalité de traitement entre les citoyens: Macron semble être "protégé"».

La pétition porte déjà ses fruits : mardi, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour favoritisme. En cause, le déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas, premier dossier sur lequel l'auteur du document souhaitait enquêter. Cette rencontre du candidat avec des chefs d'entreprise français a été organisée en 2016, sans appel d'offres, et son coût est estimé à quelque 380 000 euros.

Parmi d'autres dossiers éveillant les soupçons des mouvements anti-corruption figurent le «soupçon de trafic d'influence du lobby pharmaceutique et notamment Servier » et les « déclarations suspectes pour l'impôt sur le revenu et l'ISF», vu que les avoirs de l'ancien ministre de l'Économie ont été «amputés» de 2,8 millions d'euros.

Par conséquent, les délits potentiels attribués au candidat sont «faux», «usage de faux», «recel» et «fraude fiscale».

Au moment où nous publions cet article, la pétition a été signée par 20 252 personnes, et le nombre ne cesse de croître.

Le hashtag #macrongate gagne également en popularité, certains internautes dénonçant la lenteur avec laquelle la justice s'est saisie de l'affaire, d'autres ironisant sur la soirée organisée à Las Vegas.

Dans son édition du 8 mars, le Canard enchaîné a évoqué des soupçons entourant une rencontre d'Emmanuel Macron avec près de 500 entrepreneurs, représentants et dirigeants de diverses startups françaises qui s'était tenue le 6 janvier 2016 à Las Vegas, sans appel d'offres. Le parquet de Paris a ouvert lundi 14 mars une enquête préliminaire pour favoritisme dans le cadre de la rencontre en question.

Face aux révélations, l'entourage de l'ancien ministre de l'Économie a affirmé que Macron n'était «absolument pas concerné par ces soupçons», alors que ce dernier a exigé une vérification des faits.

La France est engagée actuellement dans une longue période électorale. L'élection présidentielle française de 2017 aura lieu les 23 avril et 7 mai. Les Français se rendront aux urnes pour élire le président du pays pour un mandat de cinq ans.

Source: agences

16-03-2017 | 09:56
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut