Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Sayed Nasrallah: «Ce qui se passe aujourd’hui est un signe annonciateur de la victoire définitive» Cinq tours à Londres évacuées immédiatement pour risques d’incendie Un cadeau précieux... fait avec amour Journée mondiale d’al-Qods: manifestations à Bahreïn et en Irak (photos) La Journée mondiale d’al-Qods célébrée en Iran (photos) L’Occident doit changer de cap pour sauver l’accord nucléaire, prévient Téhéran Yémen: l’ONU s’attend à 300.000 cas de choléra fin août La marine russe tire des missiles Kalibr contre «Daech» en Syrie Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins 11 morts La Corée du Nord a testé un nouveau moteur pour ses missiles Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le parlement vénézuélien a déclaré mardi le pays en «crise humanitaire» sur le plan alimentaire, une situation qu'il veut dénoncer devant les Nations Unies et l'Organisation des Etats américains (OEA).

Venezuela: le parlement déclare une «crise humanitaire» alimentaire.

«L'Assemblée nationale déclare une crise humanitaire sur le plan alimentaire (...) et accepte d'exiger de tous les organismes publics qu'ils adoptent des mesures urgentes afin de lutter contre la faim dont souffre le peuple», indique un document approuvé par l'opposition.

Le pouvoir législatif va donc créer une commission chargée d'identifier des «sources» sur le plan international, «afin de lutter contre la faim», qui comprendront notamment des organisations internationales et des délégations diplomatiques.

«Une copie (de cet accord) sera envoyée au secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA) (Luis Almagro) et au secrétaire général des Nations Unies (Antonio Guterres)», précise le texte.

Le Venezuela est plongé dans une profonde crise économique, avec une pénurie frappant 68% des produits basiques et une inflation incontrôlable (1.660% en 2017, prédit le FMI).

Le Parlement a estimé que le modèle économique du gouvernement, «basé sur l'étatisme et les expropriations arbitraires», a fait chuter la production nationale et entraîné une «inflation de 700% et une pénurie de 90%».

Dans le pays, 9,6 millions de Vénézuéliens - presque un tiers de la population - ne mangent qu'un ou deux repas maximum par jour. La pauvreté touchait 81,8% des foyers en 2016, près de neuf points de plus qu'en 2015, selon l'Enquête sur les conditions de vie réalisée par un groupe d'universités.

Et 51,51% sont considérés en situation de pauvreté extrême.

Le président socialiste Nicolas Maduro assure lui qu'en 2016, la pauvreté dans ce pays aux plus importantes réserves pétrolières de la planète a reculé de 19,7 à 18,3%.

L'assemblée a d'ailleurs exigé de M. Maduro «le remplacement immédiat du ministre de l'Alimentation, Rodolfo Marco Torres».

En avril 2016, le Parlement vénézuélien avait voté une motion de défiance à l'encontre de M. Torres. Le camp gouvernemental avait immédiatement contesté la légalité de cette mesure.

Le Tribunal suprême de justice (TSJ) du Venezuela a déclaré nulles et invalides toutes les décisions du parlement, dominé par l'opposition.

En janvier 2016, l'Assemblée avait déclaré la crise humanitaire dans le médical, en raison d'une pénurie de médicaments et de fournitures à l'hôpital.

Source: agences et rédaction

15-03-2017 | 11:36
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut