Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nucléaire : Lavrov accuse Washington de «provoquer» la Corée du Nord «Une prison géante» : comment les sanctions affectent les citoyens syriens ? Bahreïn: la FIDH demande la libération de son militant Nabeel Rajab L’Iran se prépare à déployer ses navires de guerre dans le golfe du Mexique En vidéo, sayed Nasrallah annonce la fin de l’Etat de «Daech» Des députés tunisiens désavouent la déclaration anti-Hezbollah de la LA Zimbabwe: le nouveau président Mnangagwa succède officiellement à Mugabe Erdogan n’exclut pas des contacts avec Assad Les réseaux sociaux arabes se moquent de MBS, surnommé «l’ours errant» Netanyahou assure une «coopération secrète» entre «Israël» et les pays arabes Allemagne: les sociaux-démocrates prêts à «discuter» pour sortir de la crise Washington va envoyer des F-22 furtifs en Corée du Sud Silence «sans précédent» des chaînes de propagande en ligne de «Daech» «Une célébration du Hezbollah» gagne le concours tchèque de photographie Czech Press Photo L’armée syrienne a repris à «Daech» une nouvelle localité dans la vallée de l’Euphrate Première rencontre interparlementaire Russie-UE depuis 2014 Catalogne: l’indépendance «unilatérale» plus au menu du parti de Puigdemont Le Liban a préservé son taux de croissance positif malgré la situation difficile, dit Salamé Leader Khamenei : la Palestine reste la clé de la défaite des ennemis Discours du 10 novembre 2017 à l’occasion du quarantième de l’imam Hussein et de la Journée du martyr du Hezbollah Même après la défaite de «Daech», les USA ne quitteraient pas la Syrie Les princes saoudiens arrêtés pour corruption seraient torturés La Corée du Nord et Cuba font front commun contre les États-Unis L’Irak lance la dernière offensive dans le désert pour éliminer «Daech» du pays Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le parlement vénézuélien a déclaré mardi le pays en «crise humanitaire» sur le plan alimentaire, une situation qu'il veut dénoncer devant les Nations Unies et l'Organisation des Etats américains (OEA).

Venezuela: le parlement déclare une «crise humanitaire» alimentaire.

«L'Assemblée nationale déclare une crise humanitaire sur le plan alimentaire (...) et accepte d'exiger de tous les organismes publics qu'ils adoptent des mesures urgentes afin de lutter contre la faim dont souffre le peuple», indique un document approuvé par l'opposition.

Le pouvoir législatif va donc créer une commission chargée d'identifier des «sources» sur le plan international, «afin de lutter contre la faim», qui comprendront notamment des organisations internationales et des délégations diplomatiques.

«Une copie (de cet accord) sera envoyée au secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA) (Luis Almagro) et au secrétaire général des Nations Unies (Antonio Guterres)», précise le texte.

Le Venezuela est plongé dans une profonde crise économique, avec une pénurie frappant 68% des produits basiques et une inflation incontrôlable (1.660% en 2017, prédit le FMI).

Le Parlement a estimé que le modèle économique du gouvernement, «basé sur l'étatisme et les expropriations arbitraires», a fait chuter la production nationale et entraîné une «inflation de 700% et une pénurie de 90%».

Dans le pays, 9,6 millions de Vénézuéliens - presque un tiers de la population - ne mangent qu'un ou deux repas maximum par jour. La pauvreté touchait 81,8% des foyers en 2016, près de neuf points de plus qu'en 2015, selon l'Enquête sur les conditions de vie réalisée par un groupe d'universités.

Et 51,51% sont considérés en situation de pauvreté extrême.

Le président socialiste Nicolas Maduro assure lui qu'en 2016, la pauvreté dans ce pays aux plus importantes réserves pétrolières de la planète a reculé de 19,7 à 18,3%.

L'assemblée a d'ailleurs exigé de M. Maduro «le remplacement immédiat du ministre de l'Alimentation, Rodolfo Marco Torres».

En avril 2016, le Parlement vénézuélien avait voté une motion de défiance à l'encontre de M. Torres. Le camp gouvernemental avait immédiatement contesté la légalité de cette mesure.

Le Tribunal suprême de justice (TSJ) du Venezuela a déclaré nulles et invalides toutes les décisions du parlement, dominé par l'opposition.

En janvier 2016, l'Assemblée avait déclaré la crise humanitaire dans le médical, en raison d'une pénurie de médicaments et de fournitures à l'hôpital.

Source: agences et rédaction

15-03-2017 | 11:36
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut