Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Les médecins révèlent le lien entre la teinture des cheveux et le cancer Le président libanais prône «le retour en toute sécurité» des déplacés syriens Bahreïn négocie l’achat de S-400 russes Des avions israéliens bombardent une batterie de missiles en Syrie Interview de Macron: 61% des Français «pas convaincus» par la prestation du président Par leur décision sur l’Iran, les USA démontrent leur instabilité dans les négociations Les sanctions américaines: un vulgaire acte de vengeance Blair: «J’ai commis l’irréparable en cédant aux pressions d’Israël» Moscou : la coalition ménage «al-Nosra» pour renverser Assad Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol Moscou: les raids de la coalition à Raqqa n’ont apporté pour le moment que des milliers de victimes Exercices conjoints de Séoul et Washington au large de la Corée Les forces irakiennes prennent aux Kurdes la principale base militaire dans la province de Kirkouk Pyongyang : Nos programmes nucléaires sont destinés à nous protéger de la destruction Nucléaire: pour Téhéran, le discours de Trump viole l’accord Somalie: 276 morts et 300 blessés dans l’attentat de samedi à Mogadiscio Maroc: démantèlement d’une «cellule terroriste» liée à «Daech» Les Saoudiennes veulent aussi conduire des taxis La cause de la mort prématurée de centaines de milliers d’Européens dévoilée Le refus de délivrer des visas US à des militaires russes inacceptable pour Moscou Rohingyas: Annan pousse l’ONU à faire pression pour un retour des réfugiés Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE La Française Audrey Azoulay devient la nouvelle «patronne» de l’Unesco Syrie : une offensive terroriste massive brisée par l’armée près de la frontière irakienne La saison des ouragans n’est pas terminée, Ophelia se rapproche de l’Europe Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

WikiLeaks a publié près de 8.000 documents relatifs aux procédés de piratage employés par la CIA. Selon le site, il s'agissait de la plus importante publication de matériels secrets du renseignement jamais réalisée.

Un supposé programme de piratage de la CIA révélée par Wikileaks

Le lanceur d'alerte WikiLeaks a publié mardi 7 mars une partie des 8 000 documents de la CIA sous le nom de code Vault7. La fuite, contenant des éléments datés de 2013 à 2016, proviendrait d'un réseau interne du Center for Cyber Intelligence de la CIA, à Langley, en Virginie. Elle contient, annonce Wikileaks, des informations relatives aux procédés de piratage employés par la CIA.

«Récemment, la CIA a perdu le contrôle de la majorité de son arsenal de piratage, notamment de ses virus, chevaux de Troie, malware...», déclare WikiLeaks. Une fois rendues publiques, ces informations donnent à quiconque une mesure assez claire de «toutes les capacités de piratage dont dispose la CIA». Sont aussi ciblées les applications de messagerie telles que WhatsApp, Signal ou Telegram.

Des prises de contrôle à distance d'iPhone et de téléviseurs

Dans un communiqué, WikiLeaks souligne que ces documents révèlent notamment que les programmes développés par la CIA permettraient des attaques contre «les iPhone d'Apple, les Android de Google et le système d'exploitation Windows de Microsoft».

Le programme Weeping Angel (ange qui pleure), apprend-t-on également, permettrait ainsi de simuler l'extinction des téléviseurs connectés Samsung et d'enregistrer des conversations à distance, y compris lorsque l'appareil semble éteint.

Des agents opérant depuis le consulat américain à Francfort

Parmi les révélations principales, on apprend notamment que les pirates de la CIA opéreraient depuis le consulat américain à Francfort, transformé pour l'occasion en véritable base secrète. Les agents, sous couverture, disposeraient en effet de passeports diplomatiques. Dans une notice rédigée par l'un des agents américains, on peut notamment lire : «Passez tranquillement la frontière avec votre couverture bien en tête, et ils se contenteront de tamponner votre passeport.»

La source ayant permis ces fuites et citée par WikiLeaks a agi afin d'«ouvrir un débat au sujet des moyens de contrôle démocratiques des armes cybernetiques». Une autre question posée par ces révélations concerne «la légitimité de la CIA à déployer de tels moyens de piratage et le problème de ses moyens de surveillance des citoyens», ajoute-t-elle.

Les nombreuses pages qui seront publiées dans les jours à venir nécessiteront une enquête minutieuse «de la part des journalistes qui ont déjà fait preuve d'excellence» par le passé, annonce WikiLeaks.

Un porte-parole de la CIA, Jonathan Liu, n'a ni confirmé ni démenti l'authenticité de ces documents, ni commenté leur contenu.

Source : agences et rédaction

08-03-2017 | 09:56
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut