Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Jurd de Ersal: la Résistance poursuit son avancée, s’empare de la ligne de défense principale d’«al-Nosra» Egypte: peines de mort contre 28 personnes pour le meurtre du procureur général Pourquoi le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer a-t-il démissionné? Une adolescente allemande recrutée par «Daech» arrêtée à Mossoul en Irak Syrie: accord Moscou/extrémistes pour sécuriser l’enclave de la Ghouta Iran: le début de la production de Sayyad-3, nouveau missile de défense antiaérienne La présence des États-Unis en Syrie est illégitime, dit un général US Renseignement US: Pyongyang en passe de devenir une véritable puissance nucléaire Pour Damas, la «coalition illégitime» menée par les USA devra payer pour la destruction de la Syrie Egypte: les forces armées tuent 30 extrémistes dans le Sinaï Les attaques contre Al Aqsa Les travaux de reconstruction de la ville syrienne de Resafa ont commencé Interpol dévoile les noms des 173 kamikazes de «Daech» les plus dangereux pour l’Europe Yémen: 20 civils tués par un bombardement saoudien visant Taëz Crise du Golfe: l’émir du Qatar se dit prêt au dialogue sous conditions Seize policiers afghans perdent la vie dans un bombardement américain Première étape de la bataille du jurd de Ersal: effet de surprise et avancée rapide... La bataille du jurd de Ersal en images Le choléra de Salmane Grand embarras: Netanyahu s’indigne contre l’UE en croyant son micro éteint Réorganisation des services de sécurité en Arabie saoudite Selon Ankara, l’Allemagne est «le principal» refuge pour les terroristes Washington va interdire les voyages en Corée du Nord L’épidémie de choléra au Yémen est la pire enregistrée en une seule année Netanyahou et le ministre des AE des EAU se sont rencontrés à New York en 2012 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

De nouveaux exercices militaires de l’OTAN se déroulent non loin des frontières russes. Dans le cadre des manœuvres Joint Viking, l’alliance a cette fois déployé 8 000 militaires dans le nord de la Norvège.

8 000 militaires de l’OTAN en Norvège pour des exercices à la frontière russe

Les exercices militaires «Joint Viking 2017», impliquant des militaires américains, norvégiens et britanniques, ont débuté le 6 mars dans la région de Finnmark dans le nord de la Norvège. Prévues pour se dérouler à une distance comprise entre 160 et 300 kilomètres de la frontière russe, ces manœuvres doivent durer jusqu’au 15 mars, selon le communiqué publié sur le site des Forces armées norvégiennes. Moscou a été informé de ces manœuvres à l’avance, selon le porte-parole de l'armée norvégienne Ivar Moen.

Un total de 8 000 militaires, dont 700 soldats américains et britanniques, prennent part à ces jeux de guerre. Les troupes américaines et britanniques ont également participé à des exercices préparatoires pour s’acclimater au climat norvégien.

Avions et hélicoptère doivent prendre part à ces manœuvres de l'OTAN, mais les drones ont été écartés «pour assurer la sécurité dans l’espace aérien», selon Ivar Moen.

L’alliance mène les exercices militaires «Joint Viking» en Norvège tous les ans depuis 2013. En 2015, les manœuvres, qui avaient été qualifiées par la Russie de «provocation», avaient aussi eu lieu dans la région de Finnmark. En réponse aux mouvements de l'OTAN, Moscou avait lancé sur son territoire des exercices à grande échelle sur la péninsule de Kola, dans le nord-ouest du pays.

Alors que l’OTAN déploie régulièrement militaires et équipement en Europe de l’Est près des frontières russes pour faire face à ce que l’alliance qualifie d’«agression russe», la Norvège peut accueillir sur son territoire des forces étrangères exclusivement dans le cadre d'exercices ponctuels. Oslo s'est en effet engagé en 1949 à ne pas accueillir sur son territoire des troupes étrangères en permanence.

Source: sites web

08-03-2017 | 09:29
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut