Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nucléaire iranien: Téhéran refuse toute nouvelle «condition» Libye: quelque 20.500 migrants détenus à Sabratha, selon l’ONU 582.000 Rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh depuis le 25 août, selon l’ONU Vu d’«Israël». Nucléaire iranien : Trump est une bénédiction et une malédiction «Israël» approuve 31 logements à Hébron, une première depuis 2002 Californie: les pompiers domptent les feux, le bilan grimpe à 41 morts Les services de renseignement voulaient recruter le terroriste Mohammed Merah Philippines: Marawi «libérée» de «Daech» mais les combats continuent, dit Duterte Donald Trump: La fin de l’accord nucléaire iranien est une «réelle possibilité» L’UE réaffirme son soutien à l’accord iranien Brexit: Juncker et May conviennent d’«accélérer les efforts» pour un accord Le Hezbollah condamne le double attentat terroriste qui a frappé Mogadiscio Attaque au couteau à Londres : un mort et deux blessés Irak : un groupe yazidi reprend Sinjar après le retrait kurde Pyongyang pose ses conditions pour renoncer aux armes nucléaires Un poste de police attaqué par des kamikazes en Afghanistan Brexit: l’UE espère des progrès significatifs d’ici décembre USA: les incendies ont fait 17 morts dans le nord de la Californie Le président de Catalogne a signé une déclaration d’indépendance mais la suspend L’ONU réclame à nouveau la fin de la guerre au Yémen Erdogan s’endort lors de sa conférence de presse avec Porochenko Qui participera à la prochaine guerre entre «Israël» et le Hezbollah ? Syrie: l’armée entre à Mayadine, un des derniers fiefs de «Daech» Pyongyang prêt à tester un missile «capable d’atteindre la côte ouest US» Nigeria: un «effort collectif» nécessaire contre «Boko Haram», dit le chef de l’armée Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

De nouveaux exercices militaires de l’OTAN se déroulent non loin des frontières russes. Dans le cadre des manœuvres Joint Viking, l’alliance a cette fois déployé 8 000 militaires dans le nord de la Norvège.

8 000 militaires de l’OTAN en Norvège pour des exercices à la frontière russe

Les exercices militaires «Joint Viking 2017», impliquant des militaires américains, norvégiens et britanniques, ont débuté le 6 mars dans la région de Finnmark dans le nord de la Norvège. Prévues pour se dérouler à une distance comprise entre 160 et 300 kilomètres de la frontière russe, ces manœuvres doivent durer jusqu’au 15 mars, selon le communiqué publié sur le site des Forces armées norvégiennes. Moscou a été informé de ces manœuvres à l’avance, selon le porte-parole de l'armée norvégienne Ivar Moen.

Un total de 8 000 militaires, dont 700 soldats américains et britanniques, prennent part à ces jeux de guerre. Les troupes américaines et britanniques ont également participé à des exercices préparatoires pour s’acclimater au climat norvégien.

Avions et hélicoptère doivent prendre part à ces manœuvres de l'OTAN, mais les drones ont été écartés «pour assurer la sécurité dans l’espace aérien», selon Ivar Moen.

L’alliance mène les exercices militaires «Joint Viking» en Norvège tous les ans depuis 2013. En 2015, les manœuvres, qui avaient été qualifiées par la Russie de «provocation», avaient aussi eu lieu dans la région de Finnmark. En réponse aux mouvements de l'OTAN, Moscou avait lancé sur son territoire des exercices à grande échelle sur la péninsule de Kola, dans le nord-ouest du pays.

Alors que l’OTAN déploie régulièrement militaires et équipement en Europe de l’Est près des frontières russes pour faire face à ce que l’alliance qualifie d’«agression russe», la Norvège peut accueillir sur son territoire des forces étrangères exclusivement dans le cadre d'exercices ponctuels. Oslo s'est en effet engagé en 1949 à ne pas accueillir sur son territoire des troupes étrangères en permanence.

Source: sites web

08-03-2017 | 09:29
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut